LAISSONS-LES S’ENTRETUER Mike Konrad Traduit par Thérèse Zrihen-Dvir

Publié le 16 Juin 2014

Préface Gérard Brazon

La géopolitique est une donnée importante dont la France, ou plutôt ces piteuses élites ont voulu s'affranchir. Enfant, l'Histoire allait de pair avec la géographie dans mes classes. L'une souvent expliquait l'autre. Certains instituteurs avaient le talent d'élever la grandeur de la France, de faire défiler les cours royales et les Maréchaux de l'Empire. C'était avant les profs gauchistes qui enseignent la honte d'être Français, les marchands et les enfumeurs socialo-européistes d'aujourd'hui, qui considèrent que cela ne posera aucun problème de mélanger des peuples dans une même géographie. Mieux, ils sont persuadés que ces peuples aux cultures disparates et souvent antagonistes, se fonderont dans une belle unité. Il suffirait comme dit un prêtre hollandais, d'appeler le Dieu des Juifs et des Chrétiens, Allah et tout ira bien... Quelle folie.

Rien n'est simple et lorsque l'on parle d'un territoire donné, il faut aussi se pencher sur les hommes et les femmes qui les occupent, encore moins les nier comme partie prenante comme c'est fait en Ukraine.

Ce n'est pas qu'une question de vallées, de déserts, de fleuves et que sais-je encore. Il y des siècles qui sont passés et ont buriné les pensées et les cultures. Alors, avant de modifier ou d'imposer quoi que ce soit, les occidentaux devraient se méfier. On ne tourne jamais le dos au passé sans qu'un jour il ne se venge.

Voir ce qu'ils se passe au Moyen-Orient où grâce aux USA, la région est devenu une bombe. Saddam revient, ils sont devenus fous doivent se dire les Irakiens.

Il se murmure dans les couloirs du Ministère des affaires étrangères, qu'on serait satisfait que Bachar Al Assad soit encore le Président de la Syrie. Bientôt des regrets d'avoir fait pendre Saddam ?

Gérard Brazon

 

LAISSONS-LES S’ENTRETUER

Mike Konrad

Adaptation Française

Thérèse Zrihen-Dvir

Je sais, je sais, les conquêtes récentes de l’ISIS (état islamique d'Irak et du Levant) font peur à tous. Nul doute, l'Administration islamophobe voudrait bien intervenir et sauver l'islam de lui-même une fois de plus. Permettez-moi de vous présenter un plan d'action rationnel pour tous les partis américains - de gauche et à droite, des militaristes aux pacifistes : Que les musulmans s'entretuent.


Après la gaffe de l'Administration à Benghazi, concernant le printemps arabe et le conflit syrien, le ciel même s'est permis une dernière chance de le laisser se redresser de lui-même. Faire pression est quasi impossible à
l'Administration. Tout ce qu'il lui reste à faire est rien. Oui, rien !

 

 ISIS (État islamique d'Irak et du Levant) est actuellement un grand groupe de voyous armés. Ils n'ont pas de force navale, ni d'aviation, à l'exception de quelques hélicoptères capturés qu'ils briseront bientôt. Les seuls qu’ils peuvent réellement menacer sont leurs frères musulmans. S'ils s’emparent de l'Irak, qui s'en soucie ? Ils vont bientôt réduire le Levant au septième siècle.


Est-ce un problème pour nous ? OK, le prix du pétrole grimpera pendant un certain temps, mais ils vont avoir besoin de vendre leur pétrole parce qu'ils n'ont rien d'autre à exporter et ne peuvent fournir aucun produit d'industrie moderne. Pendant ce temps, les prix élevés encourageront le forage domestique et la production de nos réserves presque illimitées détenues dans les dépôts de schiste, au point où nous pourrons devenir un grand exportateur d'huile.

 

Ces moudjahidin sont incapables de maintenir les armes dont ils disposent déjà. Les armes ont besoin d'entretien, elles doivent être huilées, nettoyées et mises à jour. L’entretien interfère avec le viol, le pillage, et le décapitation. En deux ans, ils se massacreront mutuellement avec des cimeterres et des AK-47 rouillés.
 

Le président de l'Irak, Maliki a demandé l'aide des États-Unis. Oh, vraiment ?
L’Irak a insisté sur la mise en place d’une constitution islamique dans son pays, contre notre avis, et maintenant il veut de l'aide américaine. Pour faire quoi ? Donc l'Irak chiite peut continuer de déverser des armes en Syrie et au Hezbollah Libanais ?

Si notre Département d'état avait des hommes et des femmes intelligents, au lieu d’être des amoureux du Coran, ils diraient à Maliki que notre aide serait fondée sur quatre conditions :

 

Débarrassez-vous de la constitution islamique et mettez en place un État laïque.

Reconnaissez Israël.

Naturalisez les Palestiniens dans votre état.

Cessez les liens avec l'Iran

 

Si Maliki dit non, nous répondrons « Très bien, vous avez votre état islamique. Nous n'allons pas décider de sa saveur ». Il n'a pas le choix. Peu importe ce qu'il décide, l'Occident gagne. Si l’ISIS prend le relais, l'Iran sera coupé de routes terrestres menant à la Syrie d'Assad, et au Hezbollah du Liban. En quoi cela ferait mal à l'Occident ? Bien sûr ! Irak pourrait chuter. Les officiers sunnites de l'armée irakienne ne se battront pas pour un état irakien à majorité chiite. En fait, de nombreux officiers sunnites ont déjà joint l’ISIS. Les chiites, qui sont de simples fantassins, ne sont pas prêts à combattre les sunnites mieux formés. Alors quoi ?


Lorsque les voleurs tombent, les honnêtes gens prospèrent. Quand les musulmans tombent, la civilisation prospère. Jetez un coup d’œil sur les saintes écritures. Dieu nous dit quelque chose.

 

« Ils trouvèrent les Philistins dans la confusion totale, attaquant l’un l’autre avec leurs épées. - 1 Samuel 14:20


Maintenant, l'Iran a peur. Le journal de Wall Street rapporte que l'Iran a envoyé deux bataillons de gardes révolutionnaires iraniens pour aider le gouvernement irakien dans sa lutte contre l'état islamique en Irak et au Levant (ISIS). Ne pas trop insister là-dessus, mais c'est extrêmement important, si pas totalement surprenant étant donné l'intervention de l'Iran en Syrie. L'Iran a le pouvoir d'écraser ISIS en combat ouvert. Mais l'intervention iranienne pourrait également rendre le conflit interne en Irak bien pire – VOX

 

L’Iran fait mal. L’Iran va devoir choisir entre l'armement du Hezbollah ou celui les chiites en Irak. Et ça fait mal à l'Occident, comment ? D'autres sources signalent que l'Iran a appelé à l'aide internationale pour écraser l’ISIS. L'Iran a besoin de notre aide ! La nation qui a fait un pied de nez à l'Occident depuis 35 ans, veut maintenant notre aide ?

 

« Les responsables iraniens demandent une réaction internationale à la violence d’ISIS - Al Moniteur »

 

Qu'ils demandent de l'aide russe, ou l'aide chinoise. Je suis certain que les Russes et les Chinois seront plus qu'heureux de faire de leurs nations islamiques des cibles pour leur revanche. Rien ne rend un groupe A musulman plus en colère que d’apprendre que vous avez aidé le groupe B musulman. Et si les Russes ou les Chinois interviennent, tant mieux pour eux. Peut-être que le terrorisme international virera sa colère vers l'est. Dites-leur que ce sera comme les Tchétchènes traités aux stéroïdes.


Si l'Iran est vraiment désespéré pour sauver ses lignes d'approvisionnement à travers l'Irak chiite pour sauver Assad, nous pourrions parvenir à un accord.
Vous voulez notre aide. Nous voulons que les Israéliens viennent inspecter vos centrales nucléaires ou allez combattre vos collègues musulmans vous-mêmes. Dites-leur que, « Rappelez-vous la première guerre Iran-Irak ». Publiez votre offre. Aucune aide jusqu'à ce que le premier technicien israélien sorte de l'usine d'Ispahan et dise : «Tout est clair ».

 

Exigez la fin du financement du Hezbollah. Dites-leur que nous nous réjouissons de cette situation.


Simultanément, nous devons encourager tous les hommes Euro-musulmans à se joindre à la lutte, et quand ils seront partis, révoquer leur droit au retour à l'Occident. Dites-leur, qu’Allah vous veut, et envoyez-les avec leur viande halal et suffisamment d'armes pour garder le Moyen-Orient dans la tourmente pendant cent ans.


Pourquoi est-ce un problème ? Même si ISIS remporte le califat, il retournera à la technologie du septième siècle aussitôt. La Jordanie a peur, maintenant. Elle risque d’être envahie. Elle est apparemment un état pro-occidental, qui conserve les formes rudimentaires d'une démocratie. Bien sûr, les crimes d'honneur et bastonner sa femme n’y sont pas encore interdits, et ... la Jordanie refuse de prendre en plus de Palestiniens. C’est le temps pour faire une affaire. Procurez-vous le Monty Hall et permettez aux Jordaniens (et Saoudiens, aussi) que s’ils ne choisissent pas la porte # 1, ce qui est derrière la porte # 2, # 3 ne sera pas beau. Ce ne sera pas la belle Carol Merrill.


Et ce qui se trouve derrière la porte # 1 s'ils veulent notre aide :
1) les Saoudiens et les Jordaniens doivent commencer à naturaliser les Palestiniens.

2) Mettre en place des états véritablement laïques

3) protéger leurs femmes.


Soyez franc à ce sujet. Bien sûr, ils ne seront pas d'accord. Alors laissez-les partir en flèche. Alors que le Moyen-Orient est une épave en flammes, l'Administration devrait encourager Poutine ou la Chine à intervenir. Rien ne fait sombrer plus rapidement des empires que d'essayer d'apprivoiser des musulmans. Nous allons sortir, et d'éviter notre propre effondrement.


Si notre administration intervient d’une manière ou d’une autre, ce serait insensé. Au cours des deux dernières années, notre administration a fait gaffe sur gaffe au Moyen-Orient, en ce qui concerne la Libye, Morsi, Sisi, Printemps arabe, etc., Cette fois, c'est si facile.

Tout ce que l'Administration a à faire est de ne rien faire ... RIEN !


C'est aussi simple que cela. Le ciel a offert à l'administration une dernière chance pour se racheter en ne faisant rien. Si elle intervient, elle sera clairement considérée comme une tentative pour soutenir l'islam, une fois de plus.


Laissez les chiites et sunnites s'entretuer. Selon l'ancien maire Ed Koch, « encouragez quiconque s’égare ».

 

http://theresedvir.com/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

DURADUPIF 17/06/2014 15:42


Oh oui qu'ils s'entretuent entre chiites et sunnites. Ils ont "tué" les souffistes et reste à tuer les allaouites. Que leur grand soir arrive entre eux. Ce qu'on est presque sur de savoir, c'est
QU'ILS NE RENONCERONT JAMAIS quels que soient leurs courants.

Pivoine 16/06/2014 19:31


J'avais souhaité, voilà quelques mois, que les chiites et les sunnites s'entretuent. Je ne pensais pas être exhaucée si vite ! De +, c'est de bon augure pour l'avenir, l'islam est trop divisé
pour triompher !