Laurent Ruquier n'est pas sorti de l'auberge judiciaire avec Marine Le Pen...

Publié le 3 Décembre 2013

Par Mathieu Davy - Avocat

 

LE PLUS. Ce n'est pas fini pour Laurent Ruquier, dans l'affaire qui l'oppose à Marine Le Pen après qu'il a commenté des dessins de "Charlie Hebdo" sur le plateau d'"On n'est pas couché". L'animateur-humoriste est renvoyé devant le Tribunal correctionnel. Que risque-t-il ? De quoi l'accuse-t-on vraiment ? Éléments de réponse avec Mathieu Davy.

Laurent Ruquier sera renvoyé devant le tribunal correctionnel. Tel en a décidé Monsieur le Procureur de la République. Que cela signifie-t-il ? D’un point de vue procédural, Marine Le Pen a déposé une plainte pénale suite à des incidents survenus sur le plateau de "On n’est pas couchés". À deux reprises, l’animateur Laurent Ruquier a montré et commenté des caricatures tirées de l’hebdomadaire "Charlie Hebdo", l’une représentant la présidente du Front national sous la forme d’un étron ; l’autre, figurant l’arbre généalogique des Le Pen sous la forme d’une croix gammée.

En renvoyant l’animateur en correctionnel pour injure publique, le procureur, "autorité de poursuite", a estimé que la plainte de Marine le Pen était recevable. S’il elle n’était pas fondée, il l’aurait classée sans suite. Bien entendu, cela ne préjuge en rien de la décision finale du Tribunal, tant l’analyse de ce cas est incertaine.

En effet, il y a clairement débat, par l’opposition de deux forces, la protection individuelle contre l’injure publique (qui parait ici constituée, au moins sur la croix gamée), et la liberté de caricature humoristique.

Pourquoi l’injure peut être qualifiée

En l’espèce, il pourrait y avoir injure, car ces dessins peuvent être considérés comme outrageants. Est injurieuse une expression outrageante, quel que soit son mode d’expression, écrit, oral, ou graphique.

Ensuite, représenter un responsable politique sous la forme d’un étron, est évidemment dévalorisant, rabaissant, sur la forme comme sur le fond, sur le thème du "nauséabond".

Quant au dessin de la croix gammée, il vient directement sur l’idéologie néonazie, "la plus injurieuse qui soit" (dès lors qu’on ne la partage pas), comme renvoyant aux heures les plus sombres de notre histoire. D’ailleurs par le passé, Jean-Marie Le Pen a déjà été traité de nazi, et a parfois porté plainte et gagné.

Qui pourrait considérer que l’assimiler à une déjection, et à une croix gamée, n’est pas l’insulter, l’outrager ? Peut-on simplement répondre, en face, "ne demander qu’à en rire" ?

Ce que la défense peut plaider

Bien entendu, en matière d’injure, de diffamation, les juges accordent une importance particulière au contexte : qui s’exprime, dans quel environnement, devant quel public, et contre qui.

En l’espèce, les dessins ont été montrés dans une émission de divertissement, par un animateur humoriste (ou l’inverse), dans le cadre d’une revue de presse caustique et en pleine campagne présidentielle. Tout ceci plaide pour l’exception de parodie.

Dans ce cas, les juges considèrent que ce contexte humoristique doit être très clair dans l’esprit du public. Prouver, qu’il était évident que le but (premier) de Laurent Ruquier, était bien de faire rire, de tourner l’actualité, et ses "sujets", en dérision.

D’autant plus que le droit à la critique est renforcé vis-à-vis des personnalités politiques, notamment en campagne, c’est-à-dire aux heures ouvrées de la chasse aux suffrages.

Quant au "sujet", il pourrait être tentant d’argumenter, qu’on ne rapproche pas "par hasard" une croix gamée, d’un camp d’extrême droite. Il existe bien une jurisprudence d’extrême droite à ce sujet, et des condamnations ont déjà été prononcées depuis 30 ans, non plus pour injure, mais pour propos négationistes, révisionnistes, ou apologistes…

 

En clair, le juge va devoir trancher, sur le point de savoir si les dessins, notamment celui de la croix gamée (l’étron devrait passer, si j’ose dire), sont suffisamment graves pour justifier une condamnation pour injure publique, ou si en l’espèce, la liberté d’expression doit primer.

 

Ruquier peut être condamné

Un exemple récent prouve que la condamnation est un risque réel, y compris sous le "prétexte" humoristique. "L’humoriste" Mathieu Madénian vient d’être condamné pour injure publique, pour avoir traité les électeurs de Marine Le Pen de "fils de putes" sur le plateau de Jean-Marc Morandini (1.000 euros d’amende avec sursis et 1.500 de dommages et intérêt en faveur du Front national).

 

Il existe donc bien des limites, et les défenseurs de la liberté d’expression ne peuvent que s’en réjouir, car c’est la renforcer, que de lui donner un cadre clair.

 

L’humour, ou plutôt  l’humoriste, ne fait pas tout.

 

Au-delà d’être réchauffés, tellement bien pensants, et parfaitement excessifs, les propos de Mathieu Madénian ne sont pas drôles. Et s’incrivent bien comme une insulte "sérieuse".

 

Ceux de Laurent Ruquier, au soutien des dessins de Charlie, le seront-ils, aux yeux du juge ? peut-être. En tout cas, on ne demande qu’à le croire.

 

 

Propos recueillis par Louise Pothier.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Roban 07/12/2013 00:31


La seule solution c'est de ne plus regarder ses émissions, ce que je fais depuis longtemps, et d'inciter tous ses contacts d'en faire autant. Il n'y aura plus que les gauchistes qui la
regarderont et ils sont de moins en moins nombreux, tout au moins à l'avouer vu la côte de popularité de notre président, par accident : à cause de la déchéance de DSK !

island girl 06/12/2013 23:30


Cette vieille pédale bouffie de haine détient un record...faire zapper à la vitesse grand V !

Roban 04/12/2013 19:10


A quand une photo de lui avec son "compagnon" ?


Je pense qu'il en rirait moins bêtement ...

LA GAULOISE 04/12/2013 17:02


IL Y A BIEN LONGTEMPS QUE JE NE REGARDE PLUS CE MONSIEUR CAR SES CONTORSIONS ET SON RIRE BETE M ENERVAIENT AU PLUS AU POINT . ET S I CE  PSEUDO ANIMATEUR SE COMPLAIT A MONTRER DES
CARICATURES GROSSIERES DE MARINE LE PEN ON PEUT TOUJOURS EN FAIRE UNE DE LUI LE REPRESENTANT EN TRAIN DE RENDRE  ( VOMIR ) LES INSANITEES QU IL RACONTE .

Polux 04/12/2013 15:06


Marée vous n'êtes pas la seule à ne plus regarder ONPC? jen ne regarde plus depuis le départ de ZEMMOUR et NAULEAU.


Par contre je suis bien content d'apprendre par la lecture de l'article que " l'humoriste " M. Madénian ( humoriste? mouais !? ) ait été condamné après avoir insulté les mères des élècteurs
du Front National. Petite condamnation au regard de ce qu'il doit gagner !


C'est un collectif des mères d'élècteurs qu'il aurait fallu constituer et le faire cracher, lui qui a l'habitude de cracher son venin...!!!

Marie-claire Muller 03/12/2013 22:49


FN=FRANCE NOUVELLE                      PS=PARTI SUICIDAIRE

marée 03/12/2013 21:31


J'espère que ce monsieur sera puni comme il se doit!Je ne le regarde plus depuis pas mal de temps!!!

mika 03/12/2013 20:51


Marine le pen chez Ruquier on n'est pas couché !



https://www.youtube.com/watch?v=9Wc-fGxe9s0

Walker 03/12/2013 20:35


Les humouristes usent de plus de l' insulte c' est très mode. Il y a qu' à voir "l' affaire" Guy Bedos...
Mais justement humour ou pas l' insulte reste une insulte.
Laurent Ruquier est un arriviste qui utilise tout ce qui est "tendance". Ce type a le sourire du loup.
Quand c' est vague ça va mais quand c' est dirigé non il faut que ça soit sanctionné.
A ce train-là Jean Moulin va être traité de collabo... pour rire bien sûr. Sauf que ça ne fait rire que les jeunes qui vivent dans un nouveau monde pourri... et le deviennent ou le sont

Respect : un mot que tout le monde revendique pour soi mais que personne n' applique pour les autres !