Laurent Wauquiez et les 75% ! (Des RSA bossant 5 heures/semaine pour les collectivités cela vous gêne?)

Publié le 9 Mai 2011

            Laurent Wauquiez fait le buzz sur la blogosphère. Il affirme qu'il faudrait que les personnes qui bénéficient du RSA doivent apporter une contribution sous forme d'un travail offert à la société. J'écoute actuellement RMC d'Eric Brunet qui trouve qu'effectivement l'assistanat le plus important d'Europe et que c'est contreproductif alors même que le fondateur de Terra-Nova Olivier Ferrant dément. Ce Monsieur considère qu’être contre l’assistanat est un virus qui frappe la France.

            Pour ma part, je ne trouve pas choquant qu'une personne touchant la solidarité nationale puisse travailler 5 heures par semaine pour une collectivité. 

Nous voilà franchement dans un vrai débat Droite/Gauche!

            C'est aller sur le terrain du FN, c'est de l'injustice sociale dit la gauche. La gauche soupçonne des dérives ultra droitières dans le gouvernement. Je regrette qu'une seule chose, c'est que ce cancer qu'est l'assistanat, ne vienne sur la table, même pas chirurgicale, qu'à un an d'une élection d'importance. La gauche fait semblant d'ignorer que beaucoup de chômeurs ou de 'sans emploi" ne cherche plus du travail à moins que ce travail soit dans la même région, voire la même ville. Qu'il n’y a à priori aucune raison de se lever le matin de bonheur, d'aller à l'usine pour une différence faible entre un SMIC et un RSA, voire, avec les aides familiales, plus que le SMIC. Il n’y a aucune raison de retourner dans l'arène et être en concurrence avec des travailleurs immigrés en situation illégales. Combien de restaurateurs sont en demandes de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs. (12000 réponses pour 57000 postes offerts). Combien de postes de maçons, de charpentiers, de plombiers et  j’en passe. Ces métiers sont durs, parfois pénibles, souvent mal rétribués et c’est sans doute sur ce point là qu’il faudrait travailler. Valoriser les métiers manuels au lieu de les déconsidérer. Alors pourquoi aller sur des chantiers et pour gagner combien ? C’est un vrai débat de fond.

Alors Wauquiez demande que l'on plafonne à 75% du SMIC. Je ne suis pas un économiste, mais à priori, je suis favorable à ce que l'on regarde de plus prés. 

Cela dit, il y aura toujours le soupçon d'une manipulation. D'une tentative de récupération de voix de droite qui seraient tentées d'aller au Front National. Il y a tellement de réformes qui auraient pu être faites en 2007 ou 2008 au lieu de faire la danse du ventre à la gauche à l'époque. Alors, attendons la suite...

Gérard Brazon 

 

 

 

PARIS - PARIS - L'offensive du ministre UMP Laurent Wauquiez contre "les dérives de l'assistanat" et sur les contreparties à apporter au RSA a suscité lundi de vives réactions à gauche et dans le milieu associatif, où l'on fustige une manoeuvre politique.

L'ancien secrétaire d'Etat à l'Emploi, aujourd'hui ministre des Affaires européennes, a proposé dimanche de demander cinq heures hebdomadaires de service social aux bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) et "de plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75% du Smic, pas plus".

Ces propositions seront regroupées dans une proposition de loi, qui sera déposée "dans les 10 jours" à l'Assemblée, par son groupe "la Droite sociale", a expliqué dimanche Laurent Wauquiez, qui souhaite nourrir le débat avant l'élection présidentielle de 2012.

Le député PS de l'Essonne, Manuel Valls, a fustigé lundi sur LCI des propositions visant "comme d'habitude avec ce gouvernement" à "désigner les chômeurs, ceux qui bénéficient du RSA comme les responsables, comme les coupables, comme les boucs-émissaires de la crise".

"C'est scandaleux d'avoir de tels propos", a de son côté réagi la députée communiste Marie-George Buffet. Le but du gouvernement, "c'est une fois encore d'essayer de rameuter l'électorat d'extrême droite en montrant du doigt les Français qui vivraient de l'assistanat", a-t-elle ajouté sur France Info.

Pour la présidente de la Fnars (Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale), Nicole Maestracci, les propositions de Laurent Wauquiez sont "très démagogiques et très polémiques".

"Il y a toujours l'idée qu'il y a des gens qui sont des fainéants, qui touchent une prestation sans rien faire et la réalité n'est pas celle-là", a-t-elle dit, jugeant que "le principal problème, c'est qu'aujourd'hui il n'y a pas d'emploi pour un certain nombre de personnes très en difficultés".

Le père du RSA, Martin Hirsch, n'a pas souhaité réagir lundi une nouvelle fois aux propositions de Laurent Wauquiez sur le RSA, qui sonnent comme une remise en cause de ce minima social qu'une partie de la droite a accepté avec réticence en 2009.

Mais il avait déjà récemment qualifié de fausse "bonne idée" d'exiger une contrepartie d'intérêt général à ceux qui ont un minimum social. "Désormais, contrairement au RMI, les allocataires du RSA sont obligés, sauf problème de santé grave, de rechercher un emploi", avait-il rappelé.

A droite, certains estiment cependant qu'il y a lieu de relancer ce débat.

Le député UMP Pierre Lang a ainsi récemment présenté une proposition de loi visant à "demander aux chômeurs indemnisés depuis plus de six mois et aux bénéficiaires du RSA d'effectuer des travaux d'intérêt général", de 20 heures par semaine.

Laurent Wauquiez a utilisé dimanche des mots forts sur le sujet, décrivant les "dérives de l'assistanat" comme "le cancer de la société française".

"Aujourd'hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux, peut gagner plus qu'un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic, a-t-il déploré.

Le ministre du Travail Xavier Bertrand avait récemment qualifié d'idée "de bon sens" la proposition de contraindre les bénéficiaires du RSA à effectuer un travail d'intérêt général. Mais "ma priorité du moment, c'est de ramener les demandeurs d'emploi, notamment au RSA, vers l'emploi", avait-il ajouté.

 © 2011 AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 12/05/2011 07:13



j'irais plus loin toutes les aides devraient etre compensées par des actions benéfiques envers la sociétée qui les nourris, mais sans etats d'ame je supprimerais aussi toutes assistance aux
etrangers en situation irréguliére!!!na



Anette 11/05/2011 01:42



A OUI ! moi je reste chez moi? Je suis obligée de bosser au black car pole emploi ne me trouve jamais rien ! j'ai pourtant un cap de fleuriste !



Nancy VERDIER 09/05/2011 23:27



Il est anormal de payer les individus ...à rester chez eux. Non seulement on fabrique des fainéants, mais il y a des tas d'actions qui réclament des "bras": par exemple surveillance dans les
collèges et lycées. Ou bien avec un peu d'huile de coude, faire de menus travaux d'intérêt général dans les villes, ou aider les personnes handicapées...Voilà encore un exemple de "virus"
introduit par la Gôche. Ceci dit, l'action du gouvernement Sarko avec l'initiative  Wauqiez est bien trop tardive. On ne met pas en route une action de ce type 1 an avant les
élections. On n'en verra pas les effets et le prochain gouvernement - si par malheur est socialiste, le rétablira.  On a perdu du temps avec cette réforme qui émanait du cerveau de Martin
Hirsh, énarque....Bon, déjà, il faudrait supprimer l'ENA qui fabrique des gens hors du temps et incompétents (Cf Ségolène Royal et sa "bravitude"). A mon sens c'est une manoeuvre électorale pour
récupérer les voix du FN.



Johannix 09/05/2011 16:38



Tout travail mérite salaire et j'ajouterais: "réciproquement".... Lorsque j'ai fermé mon cabinet d'archi. et avant d'ouvrir mon atelier d'ébénisterie d'art, j'ai fait du jardinage ici et là
pendant un an ( une famille à nourrir)... Je suis donc bien placé pour savoir que la terre est basse, mais ça ne m'a pas tué...... Le problème depuis l'avènement de "l'enfant roi", c'est qu'on en
a fait des "rois fainéants"..... c'est mon avis...