Le 18 juin il y aura ceux qui honoront le général de Gaulle, et ceux qui reprendront son flambeau.

Publié le 31 Mai 2011

Pour en savoir un peu plus sur le 18 juin 2011 et sur ceux qui, comme Oskar Freysinger, seront avec nous…

Comme nous vous le disions la semaine dernière, nous avons décidé de faire du 18 juin 2011 un jour dédié à la France que nous aimons, celle de nos origines, celle de notre histoire, qui est aussi bien celle de Henri IV que celle de 1789 en passant par Clovis, Charlemagne, Louis XIV, Molière, Voltaire, Napoléon, Louise Michel, Clémenceau, Jaurès, Combes, Blum, De Gaulle, Malraux, Beauvoir et tant d’autres…

Un inventaire à la Prévert ? Certes, et à dessein, parce que la France, c’est cela et plus encore: des hommes, des femmes, des révolutions, des écrits, changements, un enrichissement de la nation, des traditions populaires, des éléments qui à première vue pourraient avoir l’air incompatibles, aussi impossibles à mélanger que l’eau et le feu. Et pourtant… pourtant chacun, à sa façon, depuis des siècles, ajoute les pierres nécessaires indispensables pour poursuivre la construction de l’édifice « France » et chacun a besoin des autres, qu’ils l’aient précédé ou qu’ils vivent à son époque, pour exister. Oui, Beauvoir l’athée a besoin des œuvres de Louis XIV le dévot, oui De Gaulle a besoin de Blum, oui Malraux a besoin de Molière… Nous sommes dans une nation qui a une histoire et qui a réussi, au fil des luttes de son peuple, à construire un art de vivre, lié à notre doux pays.
Doux pays, parce que, malgré les anathèmes et les critiques de ceux qui s’obstinent néanmoins à vouloir y vivre (quel étrange paradoxe !), on y trouve la liberté de penser et d’agir, un humour et surtout un esprit typiquement français, l’amour de la convivialité, de l’amitié ou de l’amour, des femmes, de la gastronomie, du vin, de la liberté et de la révolte… bref du bien vivre qui caractérise depuis des générations notre pays.
Alors, conformément au souci qui est le nôtre depuis des années, rassembler les Français et ceux qui aiment la France, indépendamment de leurs origines, de leurs choix politiques ou philosophiques, nous vous proposons de venir chanter la France avec nous, que ce soit des chansons populaires ou des textes d’auteur.
Reconnaissez-vous ces extraits ? Savez-vous qui les a chantés en premier ? Vous pourrez écouter le 18 juin (et chanter en même temps, nous l’espérons bien) l’intégralité de la chanson dont ils sont tirés :

 » Douce France, cher pays de mon enfance,
Bercé de tendre insouciance,
je t’ai gardé dans mon cœur » ;

 » Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? » ;

 » A Paris
Quand un amour fleurit
Ca fait pendant des s’maines
Deux coeurs qui se sourient
Tout ça parce qu’ils s’aiment » ;

 » Chevaliers de la Table Ronde
Goûtons voir si le vin est bon.
Goûtons voir, oui, oui, oui,
Goûtons voir, non, non, non,
Goûtons voir si le vin est bon.  » ;

 » Ma Liberté,
longtemps je t’ai gardée
comme une perle rare » ;

 » Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête ! » ;

« Des bateaux j’en ai pris beaucoup
Mais le seul qu’ait tenu le coup
Qui n’ai jamais viré de bord
Mais viré de bord
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s’app’lait les Copains d’abord
Les Copains d’abord » ;

Et bien d’autres, que nous évoquerons encore au cours des semaines à venir !

Il en est de même pour les intervenants qui clôtureront le tour de chant pour dire leur amour de la France ; venus de tous bords, de toutes origines et même d’autres pays comme Oskar Freysinger qui nous fera l’amitié de passer la journée du 18 juin avec nous, ils sauront rappeler pourquoi les Français doivent être fiers d’eux-mêmes et doivent rendre à la France ce qu’elle leur a donné.

Christine Tasin

http://www.resistancerepublicaine.eu/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

francis CLAUDE 31/05/2011 14:36



formidable initiative chére Crtstine, je souhaite de tout mon coeur que votre cortége aille de la concorde a l'arc de trionphe en rangs sérés et que les champs élysés soit une vague
bleu,blanc,rouge qui fasse comprendre aux politiques que les Français patriotes de toutes origines confessions et couleur en ont ras le bol de leur politique léche babouches et collabo.


ne pouvant hélas pas me déplacer pour assister a votre manifestation,


pourriez vous me dire si vos sections en province organisent aussi des manifestations similaires et en particulier a Bordeaux ou je réside car il est question de  tous les Français
comme ci avant mentionnés qui en ont ras le bol!.