Le bal des dhimmis dans les supermarchés!

Publié le 21 Juillet 2012

Les enseignes françaises de la grande distribution n'hésitent pas à promouvoir directement des produits identifiés "Ramadan", en référence à la fête musulmane qui commence le 20 juillet, crise oblige.

affiche-anti-halalLe ramadan, qui doit commencer le 20 juillet, est une aubaine en cet été de crise pour les enseignes de grande distribution. La plupart des chaînes n'hésitent plus à s'adresser directement aux pratiquants pour qu'ils viennent faire leurs courses chez elles.

Pour capter un marché évalué à 350 millions d'euros par la société d'études spécialisée Solis, supermarchés et hypermarchés ont aménagé des îlots pour les dattes, feuilles de brick et lait fermenté, produits phares en cette période.

Chez Carrefour, finies les variations sur les "saveurs de l'Orient", cette année le numéro un français de la distribution "a voulu une communication plus simple et plus directe", avec un catalogue "spécial ramadan".

Ce prospectus de 25 pages doit "répondre à la diversité" des clients, valable dans de nombreux magasins, notamment autour de Paris, Lyon et Marseille.

Nouvelle communication

Il propose produits frais (poulets, boulettes de viande), pâtisseries orientales, fruits secs, épicerie (semoule, épices) et aussi services à thé, couscoussiers, robots ou tagines électriques.

Le groupe Casino (Géant/Casino, Leader Price, Franprix...) n'est pas en reste avec la diffusion à 6 millions d'exemplaires d'un catalogue spécifique et de la publicité en magasin.

"Nos prospectus s'appellent +ramadan+ depuis longtemps, contrairement à nos concurrents. Beaucoup s'y sont mis cette année", observe le groupe stéphanois, pionnier dans le halal en France avec la marque Wassila.

Auchan prévoit lui des opérations spéciales dans 80% à 90% des magasins, et deux opérations de communication successives.

"Il n'y a pas lieu de spécifier de façon outrancière" les offres spéciales ramadan, qui sont "intégrées à l'intérieur d'un tract classique", explique toutefois Stéphane Renaud, acheteur "produits du monde" du groupe nordiste, soulignant que "l'offre n'est pas exclusivement destinée aux musulmans".

Système U, groupement d'indépendants plus présent en milieu rural que dans les très grandes villes, ne prévoit quant à lui aucune opération de communication ou mise en exergue de produits, sauf initiatives isolées.

Récupérer les marchés

"Il n'y a plus de mauvais chiffre (d'affaires), il n'y a plus de mauvais client", résume Saber Bouzaza, qui a lancé une centrale d'achat et un magasin halal à Metz.

"L'appât du gain et le manque à gagner" ont poussé les enseignes à revoir leur communication, notamment dans les zones où la population musulmane est concentrée, analyse Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue spécialiste du sujet à l'Université d'Aix-Marseille.

"Ce qui est en jeu (...) c'est la récupération des millions de personnes qui vont s'approvisionner prioritairement dans les épiceries (...) Le ramadan est une période particulièrement propice pour tester de nouvelles gammes halal en communiquant surtout son caractère festif et en minorant sa dimension religieuse", ajoute-t-elle.

Cependant, certaines "craignent pour gagner quelques consommateurs musulmans d'en perdre beaucoup d'autres", et redoutent d'être prises à partie par "la mouvance identitaire".

La période est aussi cruciale pour les quelques enseignes tout halal comme celle d'Abdélali Sadaoui, ancien directeur d'un magasin Carrefour parti ouvrir à Amiens un magasin de 1.100 m2, et qui entend fidéliser une clientèle nouvelle.

"On attend un doublement du chiffre d'affaires" dans cette période privilégiée pour cuisiner en volume, explique-t-il.

Reste une inquiétude que partagent grande distribution et enseignes spécialisées: le ramadan tombe cette année entièrement pendant les congés d'été ce qui pourrait freiner les affaires.

"Il y a une grande incertitude en ce moment parmi les chefs de rayons qui se demandent si les clients seront là", confirme Rachid Gacem, fabricant du Night Orient, une boisson pétillante ressemblant au champagne mais sans alcool et halal, vendue en grandes surfaces.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Polux 21/07/2012 17:54


C'est bien de remarquer ces faits, mais je m'étonne que personne n'ait relevé une chose que des millions de français voient tous les jours à la télévision française sur TF1 à midi.


En effet le jeu " les 12 coups de midi " pprésentée par J-L REICHMAN est sponsorisée par une société de distribution de produits halal et celà ne choque personne !!!


Je rappelle, comme je l'ai déjà signalé dans un autre commentaire sur le même sujet, qu'une pub faisant la promo de la viande de porc à la télé, n'est passée que très peu de temps alors que la
pub concernant la viande de boeuf subsiste...Etonnant non ?!


Quelqu'un peut il tenter de m'expliquer ?

DURADUPIF 21/07/2012 16:58


Et quand tous ces dhimmis hallalistes s'enrichiront, leurs poids économiques et financiers iront tout droit défendre les Valeurs de La République Française Une et Indivisible...pour sùr l'oumma
peut dormir tranquille. Ils TENTERONT de vaincre par l'immigration, l'entrisme islamiste (le hallal en est un), la fécondité (les stats sont bonnes), le ressort économique et financier (finance
hallal déjà en route). Le remplacement quoi... Tout est vu de l'esprit bien sùr...