Le bal des hypocrites du NPA au Parti communiste en passant par les socialistes

Publié le 9 Février 2010

              Je vous présente deux éditos (Yvan Rioufol et Bivouc I-D) qui vont sembler aller encore dans le même sens mais pourquoi s’entêter à regarder le doigt qui montre la lune comme le font nos bien pensants. Alors je redis et confirme que de dénoncer les abus des uns et parler des fondamentalistes et de leurs alliés de la gauche (Parti communiste) et de l’extrême gauche (NPAde Beçancenot) n’est pas de l’islamophobie mais simplement du bon sens. Hormis pour les simples d’esprits et les manipulateurs. En l'occurrence, j'ai parfois l'impression de vivre dans la France d'avant guerre lorsque l'on me dit (trop souvent) que je suis à la fois courageux et provocateur car, au fond,  il vaudrait mieux, pour moi, ne rien dire. N'est-pas celà l'esprit Munichois?

         Répéter de nouveau que les premiers concernés par ce débat sont les musulmans de France qui souhaitent vivre tranquillement leur religion sans être assimilés aux fondamentalistes et au terrorisme. C’est pourquoi, quand des intellectuels musulmans autres que Tarik Ramadan (Adepte de la lapidation des femmes adultères- Invité à Lille en présence de Martine Aubry) se prononcent pour un Islam de France acceptant la laïcité, il faut leur donner la parole.

          Je pense particulièrement à cet imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, qui tente un rapprochement avec la communauté juive et qui a dû quitter sa mosquée, vendredi sous les hués des croyants sur place et sous escorte policière. Une mosquée financée sur des fonds publics municipaux et qui coûte, en entretien mensuel, 4000€ à la municipalité.

Nous n’avons pas entendu les bonnes âmes associatives et politiques qui pour leur part préfèrent défiler avec les islamistes et qui ont fait la sourde oreille lors de slogans anti israéliens et aux cris de Morts aux Juifs.

 

Soutenir les démocrates iraniens

Par Ivan Rioufol le 8 février 2010 13h21 | Lien permanent |

Je suis en admiration devant les Iraniens et les Iraniennes qui, depuis cet été, défient au péril de leur vie la tyrannie islamiste qui célébrera jeudi son 31 e anniversaire. La dictature tire sur la foule, pend ses opposants, arrête des journalistes. Ce week-end, le régime de  Mahmoud Ahmadinejad a décidé d'accélérer la course à l'enrichissement de l'uranium tout en multipliant les démonstrations de force et les appels à détruire Israël. C'est pourquoi j'ai signé la pétition pour la liberté en Iran publiée le 2 février dans Libération. C'est pourquoi j'étais, dimanche place de la République, de ceux qui ont répondu à l'appel d'étudiants iraniens (de gauche) qui réclament la démocratie pour leur pays. Cette démonstration, ignorée des médias, a rassemblé plus d'un millier de personnes dont Bernard-Henri Lévy, André Glucksmann, Richard Prasquier (président du Crif), Michel Taubmann (auteur avec Ramin Parham de l'utile Histoire secrète de la révolution iranienne (Denoël)). Les démocraties sauront-elles soutenir ce mouvement d'émancipation et de rejet de la théocratie?

Lire la suite ICI 

Quel éditorial ! Un constat implacable et sans concession qui fait fi de la langue de bois et du politiquement correct. C’est le Buenos Aires Herald, journal argentin d’expression anglophone,  qui ose ce que la presse européenne n’ose plus depuis longtemps.

Ce journal et son auteur ne sont pas n’importe qui.  James Neilson n’est pas un de nos journalistes de salon qui excommunient les esprits libres à grands coups d’accusations de racisme ou de fascisme, un de nos lâches plumitifs qui gravissent les échelons de la hiérarchie à force de courbettes à la bienpensance officielle, une de nos énièmes bonnes consciences qui auraient été promises à une éclatante carrière au Quotidien du Peuple, un de nos moralisateurs d’opérette qui entendent dicter au bon peuple ce qu’il convient de penser. Non. Lire la suite ICI


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 10/02/2010 13:30


Bonjour.
je sais tout celà mais peut-on s'interdire d'espérer que l'avenir peut encore s'écrire?


Topaze Termavi-Condellero 09/02/2010 22:16


> les musulmans de France qui souhaitent vivre tranquillement leur religion
Et ceux qui, à Puteaux, envahissent délibérement l'espace public (très exactement la rue Saulnier) pour y faire leurs démonstrations collectives de soumission par prosternations ritualisées vers
l'arabie saoudite, ceci depuis 7 ans, ces musulmans là, ce sont des musulmans de France qui souhaitent vivre tranquillement leur religion ou ce sont des envahisseurs qui se comportent depuis 7 ans
dans l'espace public de la rue Saulnier comme en terrain conquis ?

>  sous les hués des croyants sur place et sous escorte policière.
Et ces croyants là, ce sont eux les musulmans de France qui souhaitent vivre tranquillement leur religion ?

> Les démocraties sauront-elles soutenir ce mouvement d'émancipation (iranien) et de rejet de la théocratie?
Mon pauvre ami, elles ne sont mêmes pas capables d'assurer la libre circulation des non-musulmans DANS VOTRE PROPRE VILLE, alors influencer quoi que ce soit en Iran, faut pas rêver.

>  journal argentin qui ose ce que la presse européenne n’ose plus depuis longtemps.
C'est pas la presse qui n'ose plus, c'est les citoyens qui n'osent même plus EXIGER de leurs dirigeants de faire ce pourquoi ils sont payés.
Et qui fantasment sur "les musulmans de France qui souhaitent vivre tranquillement leur religion" alors que leurs propres rues sont ENVAHIES par des musulmans qui veulent vivre leur religion TOUT
COURT, n'en ayant absolument rien à f.... de l'adjectif "tranquillement".

>  Le bal des hypocrites du NPA au Parti communiste en passant par les socialistes
On peut y ajouter l'UMP, qui laisse les rues de Puteaux être envahies depuis 7 ans, au lieu d'y faire le ménage comme il le faudrait.

>  on me dit (trop souvent) que je suis à la fois courageux et provocateur
Vraiment ? Alors faites donc ce qu'il y a à faire : http://tinyurl.com/ycdelcg