Le budget de l’État concernant l’immigration est le seul budget sanctuarisé.

Publié le 14 Novembre 2012

Le budget de l’État concernant l’immigration est le seul budget sanctuarisé.

Personne n’osera le baisser. Pis même, il vient d’être augmenté par le gouvernement. Alors que l’on demande aux français de se serrer la ceinture, Ayrault et ses 40 voleurs ne trouvent rien de mieux que d’accroitre les crédits en faveur des immigrés.

Quelques chiffres :

Les dépenses de prise en charge des demandeurs d’asile augmentent ainsi de 24 %, les hébergements augmentent de plus de 34 millions d’€, et les versements d’une allocation de 50 millions d’€. Et c’est sans compter l’augmentation des naturalisations annoncée par Manuel valls et les 1.000 places supplémentaires dans les centres d’accueil pour les migrants

C’est un total de plus de 670 millions d’€ qui sera dépensé directement pour l’immigration; somme qui ne comprend évidemment pas les dépenses médicales, sociales, sécuritaires et scolaires.

En revanche les crédits attribués à la lutte contre l’immigration irrégulière subissent une baisse de l’ordre de 10 % (76 millions d’€).

On regrette que le gouvernement ne choisisse pas de suivre le député socialiste de l’Aisne René Dosière qui préconise de limiter l’immigration. Par contre on se félicite que des patriotes de l’assemblée nationale tels que Marion Maréchal le Pen, Gilbert Collard, Jacques Bompard se soient opposés à l’adoption des crédits 2013 concernant l’immigration et l’asile, notamment en déposant un amendement (1)

(1) Mission « Immigration asile et intégration » : amendement n° II-248 présenté par Marion Maréchal-Le Pen, Gilbert Collard et Jacques Bompard dans le cadre de la deuxième partie du projet de loi de finances pour 2013.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article