Le canton de Zurich dit non à la première école maternelle islamique de Suisse.

Publié le 17 Juin 2014

 

Al Huda Suisse rectangleLes informations qui suivent proviennent de deux sites suisses clairement identifiés. Point de Bascule a ajouté les explications au sujet de trois orateurs invités à la dernière conférence annuelle du Conseil central islamique suisse (Islamischer Zentralrat Schweiz en allemand) :

Pas d’éducation islamique pour les 4 à 6 ans
Sandrine Hochstrasser, Le Temps, 27 mai 2014

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6007b820-e58b-11e3-a23d-0c2455b964fc/Pas_d%C3%A9ducation_islamique_pour_les_4_%C3%A0_6_ans  -/- https://archive.today/SnDwa

Zurich dit non au premier jardin d’enfants islamique de Suisse
Le Matin, 27 mai 2014

http://www.lematin.ch/suisse/zurich-dit-premier-jardin-enfants-islamique-suisse/story /19629867  -/- https://archive.today/9rkQB

LE MATIN : Le premier jardin d’enfants islamique de Suisse n’ouvrira pas ses portes cet été. Le Département de la formation du canton de Zurich a refusé mardi d’accorder une autorisation au groupe Al Huda pour son projet d’école dédiée aux enfants de 4 à 6 ans dans la commune de Volketswil. L’association ne pourra pas «éduquer les enfants dans les valeurs de l’islam et renforcer la cohésion de la communauté musulmane», en leur enseignant notamment l’arabe et le Coran.

LE MATIN : Ce qui a provoqué le veto des autorités? Les liens entre l’asso­ciation, qui a déposé la demande, et le Conseil central islamique suisse (CCIS), connu pour ses positions radicales. La vice-présidente d’Al Huda et responsable administrative de la future école, serait membre du CCIS, s’inquiètent les autorités dans leur rapport d’évaluation diffusé mardi. Si le do­cument public ne donne pas de nom, la SonntagsZeitung évoquait au mois de février celui de Mélanie Muhaxheri, Suissesse de 34 ans qui fut responsable de la coordination de l’enseignement coranique au sein du CCIS.

LE TEMPS : Le Conseil central islamique suisse a manifesté son «incompréhension» face à la décision des autorités. Sur son site internet, le porte-parole Abdel Azziz Qaasim Illi dit espérer que l’association «al Huda» fera recours. Et de regretter que les autorités zurichoises préfèrent tuer un projet dans l’œuf plutôt que de tenter des expériences.

LE MATIN : «En raison des objectifs du Conseil central, un danger subsiste que les enfants soient éduqués selon des valeurs partiales, qui seraient incompatibles avec les préceptes de l’école obligatoire – tels que la tolérance, l’ouverture et le dialogue. Ce qui contrevient à la loi», explique Martin Wendelspiess, responsable du Département de la formation, dans le communiqué. «Nous doutons, de plus, que le jardin d’enfants puisse remplir les objectifs du programme scolaire zurichois.»

LE MATIN : La demande d’autorisation d’Al Huda avait été déposée en juin 2013 auprès du Département de la formation. Selon la SonntagsZeitung, certains musulmans, tels que Saïda Keller-Messahli, présidente du forum pour un islam progressiste, appelaient les autorités à refuser ce projet, «incompatible avec notre société et un Islam ouvert et tolérant».

LE MATIN : Al Huda restait injoignable mardi, tandis que le CCIS publiait sur son site internet une longue réaction indignée, fustigeant les préjugés qui ont mené à cette décision politique. Le Conseil central «espère que l’association va la contester» dans les trente jours, comme le lui permet la loi.

Le Conseil central islamique suisse est proche de l’infrastructure des Frères Musulmans en Suisse. Parmi lesorateurs invités à sa plus récente conférence annuelle, on retrouvait les leaders islamistes suivants :

Ali Al-Qaradaghi – Un exégète de la charia, originaire du Qatar, qui fait partie de l’International Union of Muslim Scholars (IUMS) dirigé par le guide spirituel des Frères Musulmans Youssef Qaradawi.

Hani Ramadan – Directeur du Centre islamique de Genève fondé par son propre père, Saïd Ramadan (1926-1995), un bras droit du fondateur des Frères Musulmans Hassan al-Banna. Hani Ramadan est le frère de Tariq, un autre leader de la confrérie.

Qaasim Illi (Abdel Azziz Qassim Illi) – En 2013, il a d’abord été refoulé par les autorités canadiennes de l’immigration, puis autorisé à assister à la conférence Reviving the Islamic Spirit à Toronto, un événement organisé annuellement par l’infrastructure des Frères Musulmans au Canada qui met en vedette des leaders islamistes locaux et étrangers.

Références supplémentaires

RT News (28 mai 2014) : Un canton Suisse rejette une proposition visant à ouvrir la première maternelle islamique (Swiss canton rejects proposal for first Islamic kindergarten)

Point de Bascule (24 septembre 2010) : L’opposition à Hassan Al-Banna et aux Frères Musulmans ne constitue pas une forme de racisme (Des citoyens d’Edmonton se sont opposés à l’ouverture d’une école islamique dirigée par la MAC dans leur quartier.)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article