Le clientélisme, pour électeurs achetables et consommateurs. Mais où est le citoyen?

Publié le 25 Décembre 2013

Des Maires qui renoncent, d'autres qui en vivent. Et Puteaux qui en a fait un système. Avec l'argent des contribuables. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

DURADUPIF 27/12/2013 16:24


...ceux payés   Merci.

DURADUPIF 27/12/2013 16:23


La bulle euro tiendra-t'elle jusqu'en 2017 ? Le chômage peut baisser avec la création d'emplois fictifs c.a.d ceux payer par la mane publique ? Il faut donc soit augmenter les impôts soit
fabriquer des billets et créer de la déflation (difficile avec la zone euro) donc il faut augmenter les impôts. C'est fait et ça devrait aller crescendo compte tenu qu'en moyenne les citoyens
français sont riches : de... 380.000 euros. St François de Tulle t'as les coudées franches.

Pivoine 27/12/2013 11:24


Les socialistes créateurs de misère


Evidemment, c'est leur fonds de commerce ! Plus il y a de pauvres, et donc de dépendants, et plus ils ont de chances d'être réélus. Le problème c'est qu'aujourd'hui on a trop tiré sur la corde !

Marie-claire Muller 26/12/2013 18:53


Désinformation


Qui peut les croire ?


Publié le 26 décembre 2013 par Pour
une opposition constructive Laisser un commentaire




 


 


 


 


 

 

Evaluez cet article



 


Partagez l’information autrement avec





 Stop à la désinformation !





  Qui peut les croire ?  


Par Alexandre Goldfarb


Des amis me disaient que chaque matin lorsqu’ils se réveillent avec la radio c’est pour entendre qu’une entreprise ferme ses portes et licencie. C’est exact, j’ai à mon tour écouter pendant deux
mois chaque matin la radio et c’est franchement démoralisant


Cela ne gêne ni le gouvernement ni hélas nos compatriotes.


Qui peut les croire ?


Les socialistes sont des créateurs de misère et
des socialo-menteurs.


Alors que même l’INSEE s’inquiète des mauvais chiffres économiques et des mauvaises perspectives pour la France, le gouvernement socialiste annonce la baisse du chômage… Pari perdu d’avance dans
une situation qui tourne à la catastrophe.


A force de nous prendre pour des demeurés, ce gouvernement n’a plus une once de crédibilité.


Dans mon article Lisez ! Mais lisez bien !
 J’expliquais comment les chiffres du chômage ont été ramenés à une baisse fictive.


C’est scandaleux et dégueulasse !


Il existe des Français qui n’ont plus de travail et même plus de vie et qui tentent de survivre misérablement tandis que nos politiques et nos médias parlent d’eux comme on visiterait un musée ou
un zoo. C’est dire le peu de respect et le vrai mépris qui sont affichés par tous ces incompétents, salonnards et prétentieux qui prétendent détenir la lumière. En fait de lumière, ils ont mis la
France sous l’éteignoir de leur dogme pourri.


Pour les autres c’est passer votre chemin et surtout fermez-là !


Ici à l’Observatoire du MENSONGE c’est justement le contraire et malgré l’ambiance française qui consiste à refuser la
réalité, nous avons décidé de l’ouvrir.


Nous ne pouvons quand même pas tout accepter sous prétexte que la télé l’a dit.


Français, réveilles-toi vite : ton temps est compté…


Il ne faut pas être grand clerc pour constater que ce gouvernement nous mène à la ruine et à la dénationalisation.


Dans d’autres pays cela est déjà arrivé.


Le basculement se fait en douceur par petites touches successives et la subversion est insidieuse sinon cachée bien que réelle.


Les socialistes ont touché à la société qu’ils visent à détruire : que ce soit les institutions comme le mariage, l’école, la justice, tout y passe…


La reprise a beau être poussive et l’INSEE pas vraiment optimiste, le gouvernement n’en démord pas: avec la publication du nombre des demandeurs d’emploi en octobre, il assure plus que
jamais être en mesure de tenir son objectif d’inverser la courbe du chômage. Il joue au yoyo avec les chiffres et un mois après les gains sont largement perdus.


Les déclarations surréalistes du sombre Ayrault encore à la télévision ce jeudi 19 décembre osant même claironner sont dignes du grand Guignol.


Je cite le Premier Sinistre : "L’année n’est pas terminée et nous y sommes quasiment".


Puis Hollande qui surenchérit : "Pourquoi je confirme l’inversion de la courbe de chômage? Parce que nous avons mis en place une politique pour les jeunes avec les contrats
de génération, avec surtout les emplois d’avenir et, pas simplement pour les jeunes, les emplois aidés".


Nous sommes désormais dans un mode hallucinatoire basé uniquement sur le mensonge et la désinformation. Le gouvernement ne gouverne plus la France mais l’imagine simplement telle qu’il la veut.
Qui paiera cette gabegie ? Nous bien sûr ! Et au prix le plus fort en plus.


C’est inadmissible et cela démontre s’il en était encore besoin le peu d’intérêt pour nos socialistes à s’occuper réellement de la crise. les socialistes dont la pensée dogmatique est totale sont
soutenus par des médias aux ordres et par les mots
nouveaux. Nous sommes dans un monde irréel et factice et

lombard 26/12/2013 18:05


bonjour


venant d'un systeme soixantehuitard, il ne pouvait en etre autrement avec cette saloperie de pseudo ecolo!! nous verrons dans le temps apparaitre toute les magouilles et systemes corrompus mis en
place ou entretenus dans sa commune !!mais il sera trop tard ....cette ville finira dirigée par les musulmans religieux......

Pivoine 26/12/2013 12:07


En ne se représentant pas, Dominique Voynet a pris la meilleure décision politique de sa vie ! Elle qui a politisé l'écologie, et l'a associée, pour son malheur, à la gauchiasse  !

Epicure 25/12/2013 19:49


Vous êtes tous très gonflés de faire semblant, encore ! de croire que nous sommes dans une Démocratie! Alors que nous sommes dans une Oligarchie élue par 75% d'imbéciles
confirmés ptr la Courbe de Gauss des répartitions statisque des intelligences et de l'acculturation....


Sans Référendum et sans système censitaire fondé sur les performances et surtout sans système de Tirage au Sort de type Grec Ancien, de ces Performants surveillés;  ill n'y a pas de
démocratie, et déjà Tocqueville l'a expliqué dans toutes les largeurs en 1835.