Le CNRS et le Ministère des Sciences israélien renforcent leur coopération

Publié le 5 Juillet 2012

ShowImage-350x350.jpg

Le ministère de la Science et de la Technologie israélien a signé un accord pour développer sa coopération avec le Centre National Français de la Recherche Scientifique(CNRS).

Le Ministre israélien de la Science et de la Technologie, le Professeur Daniel Herschkowitz, son directeur général le Professeur Ehud Gazit, l’ambassadeur français en Israël Christophe Bigot et le directeur général Xavier Inglebert du CNRS ont formalisé l’accord lundi dernier.

L’expansion de la coopération permettra aux jeunes chercheurs en provenance d’Israël de se rendre en France pour des conférences et des cours et mener des recherches communes avec des scientifiques du CNRS.

Le CNRS gère les laboratoires de recherche dans toute la France et finance un quart des dépenses publiques françaises sur la recherche civile. Il réalise des projets conjoints avec les universités israéliennes depuis des années.

Le Comité Suprême israélo-français de recherche technologique et scientifique s’est ainsi réuni lundi dernier et a choisi comme sujets de recherche qui seront financés « le cloud computing » et le graphène (un conducteur de carbone dans un atome d’épaisseur très dense concentré en une structure en nid d’abeille) . Un budget commun de 1 million de dollars sera alloué sur deux ans.

Le Ministre, le Professeur Daniel Herschkowitz a déclaré que la France est l’un des pays de recherche de pointe coopérant avec succès avec des chercheurs israéliens et que l’expansion est importante et la bienvenue. Christophe Bigot a répondu que les citoyens des deux pays partagent des valeurs et sont similaires dans leurs qualités de réflexion et de sagesse. La recherche scientifique conjointe, a t-il poursuivi, “est l’un des piliers de la relation entre les pays.”

Par Judy Siegel-Itzkovich, The Jerusalem Post, adaptation siliconwadi.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article