L'OPERA ROCK NAPOLEON de Dimitri CASALI. Préface Nancy Verdier et Gérard Brazon

Publié le 3 Juillet 2011

Le CONCERT HISTOROCK, OPERA ROCK NAPOLEON de Dimitri CASALI a eu lieu mercredi 29 Juin 2011 au Théâtre ASIEM
par Nancy VERDIER

Devant une salle comble, une ambiance électrique et une sono poussée à fond, Dimitri Casali ses chanteurs et musiciens ont passé en revue la vie du jeune Bonaparte devenu Napoléon 1er, empereur des Français.

Depuis sa naissance et ses premiers pas jusqu’à sa dernière défaite et son dernier soupir, le spectateur est invité à revivre en musique et chansons rythmées, le destin hors du commun d’un homme qui subjugua l’univers, dont le mythe traversa les siècles et fut source d’inspiration pour toutes les grandes démocraties modernes.

Sa vie fut un combat incessant au service de la nation française, des ses idéaux, des valeurs humanistes dont elle est porteuse. Il connut à la fois l’enivrement, la gloire, l’abandon, et la solitude.

 Rythme, musique, chansons pop et rock, pour retracer  l’épopée du général :

  la naissance d’un conquérant à Ajaccio (15 août 1769) sous le regard attendri  de ses parents Charles et Letizia Bonaparte sur l’Île  corse jadis propriété de la Sardaigne et récemment passée sous giron français.

Bonaparte au Pont d'ArcoleSes hauts faits militaires qui firent de lui un héro :
la campagne d’Italie pour freiner la puissance autrichienne, avec les victoires de Montenotte, Castiglione, Rivoli, le vainqueur d’Arcole entre dans la légende.
Pour vaincre l’Angleterre, il lance l’Expédition d’Egypte (1798 – 1799) qui ouvrira la voie à des découvertes archéologiques sans précédents.  Pour s’opposer à la puissance turque il s’élance vers la Syrie mais doit capituler devant St Jean d’Acre.

Bonaparte Consul de France : Mais la Patrie est en danger et le réclame. Bonaparte est rappelé. A Paris, la République est épuisée, et le Coup d’Etat du 18 Brumaire (1799) donne naissance au Consulat.  Bonaparte songe à de grandes réformes. Il instaure avec le Concordat la paix à l’intérieur du pays, établit une Constitution, organise un Conseil d’Etat, des préfectures,  crée une nouvelle monnaie, la légion d’Honneur, installe dans tout le pays des collèges, lycées et Universités. En peu de temps, la France est remodelée. Le Code Civil est promulgué, l’égalité est assurée, les émigrés sont amnistiés.   

Empereur des Français : Ses immenses mérites, l’amour que lui porte tout un peuple  et l’amour qu’il porte à Joséphine sont sublimés au jour du Sacre le 2 décembre 1804 en la Cathédrale Notre Dame de Paris.

Mais pas de répit pour les braves et on repart vers d’autres victoires :

Austerlitz : Le 2 décembre 1805. « On va leur percer le flanc, Ran Tan Plan » scande la chorale des enfants. Iéna, Friedland de Wagram à la Moscowa. « Napoléon semble  invincible de l’Atlantique jusqu’au Niémen, le plus grand des capitaines, entre dans Berlin, Rome et Vienne. »

 Mais à son immense regret, il doit se séparer de Joséphine son épouse avec qui il est marié depuis treize ans, mais qui ne peut lui donner d’héritier. Il doit forcer son destin, et le 16 décembre 1809 il divorce de celle qu’il aime depuis toujours pour épouser  le 2 avril 1810, Marie-Louise d’Autriche  qui lui donnera un fils, le futur Roi de Rome, surnommé l’Aiglon.

 Il est au désespoir et s’élance dans les neiges de Russie contre le Tsar Alexandre. Moscou brûle, sur les routes glacées les grognards n’ont plus la même ardeur et les armées sont décimées. Cinq mois après le franchissement du Niémen  le 24 juin 1812 la Grande Armée bat en retraite et se retrouve bloquée devant une rivière marécageuse, la Bérézina.

L'armée de Napoléon est anéantie. Les Cosaques massacrent les soldats égarés. C’est la débâcle.

Les Adieux de Fontainebleau : L’ennemi est aux portes de Paris. Les maréchaux sont fatigués, il faut abdiquer. La Garde est là qui étouffe ses sanglots. Ce sera l’île d’Elbe.

Puis le retour de l’Aigle le 1er mars 1815 (les cent jours) et une dernière grande bataille, sublime et fatale : Waterloo et la chute de l’Aigle.

Ce sera Sainte Hélène où il rend son dernier soupir le 5 mai 1821 à 5h49.  Il n'avait pas 52 ans. 

Un géant est mort. Napoléon est l'homme français, avec de Gaulle, qui est le plus connu dans le monde. Il existe des villes Napoléon aux Etats-Unis. Napoléon est un immense symbole. Celui des libertés sur les champs de bataille. L'Europe lui rend encore hommage. Pour les Russes, il reste une référence malgré la violence des rapports. Dans l'hymne national polonais, Napoléon y trouve sa place alors qu'en France la Marseillaise n'est plus chantée. Pour Napoléon, la France était sa seule Maîtresse disait-il. 

La France justement ! Parlons-on de cette France ou plutôt de ces pseudos élites qui ont décidé que Napoléon n'était qu'un dictateur comme le dit Bertrand Delanoë et bien d'autres intellectuels de la gauche bien pensante. Il aurait commis le crime de restaurer l'esclavage dans les colonies. En effet, c'est une ombre. Mais l'homme de cette époque ne pouvait raisonner comme l'homme d'aujourd'hui. On ne peut appréhender l'histoire avec le mental et la connaissance d'aujourd'hui.

Certains esprits étroits ne s'embarrassent pas. Napoléon c'est comme Hitler passant sous silence les droits des juifs considérés comme parasites par la république et la révolution précédentes. Confondant les guerres voulues par l’Angleterre achetant les coalitions, manipulant la Prusse, l’Autriche, la Russie pour la mise en place de son empire maritime et sa « mondialisation » de l’époque. Ils confondent, les ignorant, ces réalités historiques avec la Shoa.

Napoléon ne sera plus enseigné dans les écoles de la république. On y préfère les empires africains. Après la sortie de Charles Martel des manuels scolaires, c'est bientôt l'Empereur Napoléon précédé de Louis XIV. A quand le général Charles de Gaulle? Pauvre France !

Qui la délivrera des ces malades qui dirigent l’éducation nationale et orientent les Ministères.

A quand un vrai Ministre de l’Education National  libéré de ces influences néfastes de pseudos historiens qui n’aiment que la France à genoux et repentante.

 Dans tous les cas, Puteaux-Libre se souviendra de ce Xavier Darcos qui supprima Charles Martel,  l’Empereur Napoléon et Louis XIV. Nous nous souviendrons de ceux qui ont remplacé Monsieur Darcos et qui n’ont pas rectifié le tir. Ils ont fusillé notre Histoire.

Nancy Verdier et Gérard Brazon

HISTOROCK 2011

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

riziere 03/07/2011 22:08



Oui Honte à celui et à ceux qui privent nos enfants de la richesse de notre histoire.Tous ces héros qui ont fait de la France un glorieux pays en donnant de leur vie. Trouvera-t-on un homme de ce
type pour sortir notre pays de l'abîme vers lequel on le pousse



raymond 03/07/2011 19:46



pour l'instant,nous n'avons plus guere que l'histoire de notre pays pour se sentir  encore un peu fiers d'etre Francais.quand verrons nous un homme de l'envergure de l'Empereur ,je
desespere  et deja je me sens devenir un" Grognard" pres a le suivre .il est regrettable que nos vendus de dirigeants bradent notre France et notre histoire,la gauche par souci
d'electorat,la droite,par molesse d'esprit,nous sommes gouvernes par des lavettes et j'ai bien peur qu'avec la lagarde au fmi ,les capitaux du moyen  orient nous lient encore plus a
l'invasion.j'espere que notre peuple va se lever et tout balayer



Topaze06 03/07/2011 16:46



Il y a un vent de folie sur les manuels d'histoire en France...Voici un autre exemple, qui falsifie carrément l'histoire :


https://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.europe-israel.org%2F2011%2F07%2Fles-manuels-scolaires-des-editions-hachette-sont-anti-israeliens%2F&h=oAQAEV1uL


http://www.drzz.fr/enorme-scandale-leducation-nationale-promotionne-leradication-future-des-juifs-par-jean-patrick-grumberg/


Pour moi cela devient grave, puisque l'on réécrit l'histoire en occultant ou en faisant des rajouts erronés...
Je tremble pour l'avenir de la France, de l'Europe et du monde....!



CARILLO 03/07/2011 16:17



Ces personnes qui dénaturent notre pays, notre histoire, notre religion judéo-chrétienne, trouveront un jour sur leur chemin les patriotes fiers de leur nation et ils auront des comptes à rendre.
Vive l'Empereur NAPOLEON!