Le Conseil français du culte musulman : une influence grandissante sur les autorités françaises

Publié le 11 Septembre 2010

          Il n'y a pas "d'harmonie" entre les religions. C'est une erreur de le croire. L'œcuménisme n'est qu'une volonté de quelques-uns qui s'exprime par une harmonie de façade. C'est au contraire une guerre larvée, qui vomit des laves comme celles d'un volcan, périodiquement en divers endroits du monde et peut prendre la forme d'un terrorisme religieux, comme on l'a connu en Irlande ou le 11 septembre aux USA. Cette guerre insidieuse se poursuit en permanence, surtout en pays laïcs, car ceux-ci ne réussissent plus à faire vivre ensemble autour d'une dynamique autre que religieuse des gens de confessions différentes, les athées et les agnostiques. Au nom de la liberté de croyance, on a laissé se développer des communautarismes qui rétablissent les relations de dominants à dominés. Les religions n'ont pas évolué de la même façon pour des facteurs divers. Force est de constater que les chrétiens se sont adaptés à une société gouvernée selon des principes laïcs, plus en phase avec les droits de l'homme. L'islam tient lieu de politique. Pas d'auto-critique, de remise en cause de rites archaïques, les fidèles sont totalement soumis à une croyance où le collectif joue un rôle primordial sur l'individu dont le comportement est jugé bon ou mauvais selon des principes religieux, en rupture avec une morale ou des lois laïques. Dès lors, l'émotionnel et l'irrationnel dominent les foules peu éduquées aux Lumières occidentales. Le président indonésien dit sans doute vrai. Des foules de musulmans qui n'ont rien compris au pourquoi du comment de l'intention de ce pasteur fanatique US peuvent se lever. Rappelons-nous les caricatures danoises, les personnes poursuivies de fatwas, condamnées à mort pour avoir usé de leur liberté à s'exprimer, on le voit quotidiennement par une forme d'agressivité à s'imposer en terres jugées infidèles. Inculture ? Provocation agressive ? Cette mosquée, à 2 pas de G Zéro est choquante. La construire un peu plus loin pour respecter cette zone n'aurait pas été une atteinte à l'islam. Ce fut mal géré par Obama. La folie des fanatiques qui se battent au nom d'un Dieu hypothétique n'a pas de borne et renforce l'idée que les religions sont le fléau du monde au lieu d'être des exemples de tolérance. Cela remet en question le développement, l'implantation, la place de l'islam en terre chrétienne et surtout laïque. On tarde à s'attaquer à ce sujet fondamental qui dérange. On a tort. Les religions doivent toutes être logées à la même enseigne : se conformer strictement aux lois décidées par les Etats et les pactes républicains. Mais la vraie question n'est-elle pas la montée en puissance des religions en phase avec l'échec d'autres idéologies philosophiques ou politiques telles le matérialisme ou l'hédonisme dans nos sociétés occidentales, le marxisme ou le communisme, le capitalisme financier qui vient de jeter le monde dans une crise économique et morale en pâture à l'obscurantisme religieux, détruisant le maintien des équilibres mondiaux ?

http://polemia.com/article.php?id=3068

Commentaires d'un lecteur du point copié à cette adresse :
http://www.lepoint.fr/monde/autodafe-du-coran-le-president-indonesien-voit-une-menace-a-la-paix-dans-le-monde-10-09-2010-1234544_24.php

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article