Le Coran c'est quoi ? (1er)

Publié le 2 Octobre 2010

L’abrogation 
          Le Coran est censé avoir été écrit avant la fondation du monde, sur une Table Gardée du Paradis, dans la langue que parlent Allah et les anges : le dialecte de La Mecque (L'Arabe). Cela tombait bien, c’était la seule langue connue de Mahomet.

            Cependant certains contemporains avaient été surpris du contraste entre les versets déclamés à La Mecque, quand l’islam était faible et avait besoin de tolérance pour survivre (pas de contrainte en religion, sourate 2 verset 256) et ceux de la période suivante, à Médine, quand l’islam devenu fort voulu user de violence contre ses opposants (assassinez ceux qui quittent l’islam, sourate 4 verset 89, assassinez les polythéistes, c'est-à-dire les animistes, sourate 9 verset 5). Mahomet répondit par des versets, sourate 2 versets 106 et 107 et sourate 16, versets 101 et 102. Lorsqu’Allah remplace un verset par un autre de sens contraire, le nouveau est meilleur, ceux qui contestent iront en enfer...

          

         Ainsi, le coran contient deux sortes de versets : les mansukhs, qui sont des versets abrogés, toujours présents dans le coran, mais sans valeur, et les nasikhs, les abrogeant, qui sont des versets ultérieurs de sens opposé.

 

            Le coran est fait comme un ensemble de circulaires administratives. Les dernières en date annulent et remplacent les précédentes de sens contraire. Certains disent que les atteintes aux libertés et les violences ne sont qu’une déformation de l’islam, lequel serait modéré.

Mais cette modération n’est présente que dans les mansukhs, les versets abrogés qui n’ont plus de valeur.

        En particulier, les 115 versets tolérants, répartis dans 54 sourates, sont tous, sans aucune exception, des mansukhs, des abrogés sans valeur. Ils sont cités par les musulmans modérés, qui savent que les hommes politiques ou les journalistes d’Occident sont très rares à avoir lu le coran, et qu’il n’y a guère de risques à présenter des versets abrogés comme preuve de tolérance.

 

 

        Lors de notre réunion du 30 septembre organisée par la Droite Libre ou Résistance Républicaine était présente, une femme nous annonça son travail sur une présentation de tous les versets coraniques appelant aux meurtres des infidèles (Juifs, Chrétiens) des idolâtres (Hindous, Bouddhistes et tous ceux qui honorent des dieux multiples et autres animistes). Elle soulignait l'importance de connaître ces textes qui devraient faire prendre conscience à tous les bien-pensants et ceux qui appellent à la tolérance et à la compréhension et relativisent dans une formule lapidaire "Le Coran c'est comme la Bible" que le Coran a une dimension bien différente par son contenu. Les sourates et les versets sont la parole d'Allah en direct-live comme on dit ! Ils n'appellent aucune correction et interprétation. Ils sont "brut de béton" et de ce fait, s'appliquent de facto! Ce qui explique les homosexuels pendus, les adultérins lapidés, les infidèles égorgés comme des moutons. Il se trouve que ce qui se faisaient tranquillement dans des pays musulmans n'est pas tolérés ni tolérable dans les pays occidentaux ou l'individu est appréhendé comme responsable et libre de ses actes. En terre d'islam, c'est le collectif, l’umma qui importe! L'individu n'existe pas en tant que personne ayant le choix de sa vie, de sa religion, de son destin, de sa parole. L'islam est un tout ou  la liberté de l'individu est supprimée ou l'individu féminin vaut encore moins que l'individu femme. Nous sommes bien dans une confrontation non pas religieuse comme voudrait nous faire les autorités religieuses de l'islam en ayant inventées l'expression "islamophobe" mais dans un choix de politique de société. C'est un autre collectivisme qui veut agir contre les libertés individuelles bien plus grave que celui de Staline et d'Hitler puisque celui-ci se réclame d'un Dieu que personne ne peut renverser ou assassiner. Nous ne pourrons vaincre cette volonté d'assoir cette nouvelle dictature qu'en convainquant les esprits encore libre d'agir et de résister.

Gérard Brazon

 

Responsable Résistance Républicaine

 Paris-Ouest 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

athanase 09/10/2010 13:09



"Pas de contrainte en religion" 2:256


C'est le verset le plus cité dans le dialogue inter-religieux.


"Pas de contrainte en religion" oui, à condition d'être dans le dar-l-islam, dans la maison de l'Islam.


Ceux qui ne sont pas dans le dar-l-islam sont dans le dar-l-harb, la maison de la guerre!


Citer ce verset dans un dialogue inter religieux, c'est- de la takkya, le mensonge, la ruse pour tromper le chrétien ignare de sa foi!


Vous trouverez un développement plus exhaustif sur le blog:


http://torah-injil-jesus.blog.co.uk


 



Gérard Brazon 09/10/2010 17:45



Tout à fait. Bien des français ignorent ce genre d'informations. Il y a aussi les versets de la Mecque tolérants (parce que l'islam était trés faible) et ceux condradictoires de Médine
très violents.



zebuloneuf 03/10/2010 09:49



Je voudrais signaler une erreur à l'ami Gérard Brazon.


pas de contrainte en religion, sourate 2 verset
256


est un verset médinois et non pas mécquois.comme l'a indiqué Anne-Marie
Delcambre:


http://sitasecure.wordpress.com/verset-abrogeant-nasikh-verset-abroge-mansukh/


Le verset 256 de la sourate 2 ne signifie pas du tout que la religion musulmane ets tolérante et accepte les autres religions. Il suffit de lire le verset suivant 257  pour s'en convaincre.
Sur le site réservé aux religions http://religare.org on peut lire ceci:








(2.256)


Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse
la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. ( voir aussi: Renvoi 714 Renvoi 749 Renvoi 769 Renvoi 780)







(2.257)



Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi: Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les
Taghut, qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du Feu, où ils demeurent éternellement.(a) ( voir aussi: Renvoi 737 Renvoi 780)


Les non croyants sont voués éternellement au feu. Bonjour la liberté de choisir sa religion.







athanase 02/10/2010 21:52



1) S. 4 v. 89, le terme arabe est : kafarû, soit les mécréants et non pas les polythéistes, terme impropre dans le Coran.


2) Je vous invite à vous reporter à la S. 9, v. 5 : faqtulû-l-musrikîna


Tuez les associateurs. Ce néologisme : associateurs traduit bien musrikîna.


Ce mot vient de shirk : association - le verbe charaka : associer.


Qui sont les associateurs: ce sont les chrétiens! et eux seuls ! Car à Allah, ils associent Jésus et le Saint-Esprit.


L'association (shirk) est le péché impardonnable dans le Coran et les hadiths du Prophète.


Voyez le verset 28 : Les associateurs ne sont qu'impureté.


V. 29 : Combattez.(...) les gens du livre l-kitâba


V. 36 : Combattez les associateurs qâtilu--musrikîna


Sur mon blog:


http://torah-injil-jesus.blog.co.uk


recherchez : associateurs et vous avez la liste avec le terme arabe.


Ai-je bien répondu ?


 


 



Gérard Brazon 04/10/2010 16:19


Merci pour toutes ces explications