Le couple Royal-Hollande a sous-estimé son ISF, selon "Le Canard enchaîné".

Publié le 3 Avril 2013

Le Monde.fr

Au titre de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), la candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal et son compagnon, François Hollande, auraient dû s'acquitter d'une somme sept fois supérieure à la somme réellement payée en 2006, selon les révélations publiées, mercredi 7 mars, dans Le Canard enchaîné.

 

 

Ségolène Royal avait elle-même rendu public son patrimoine le 16 janvier à la suite d'une première polémique infondée. C'est ce patrimoine qu'a évalué le journal satirique dans le détail, révélant des sous-estimations grossières de plusieurs des biens immobiliers du couple.

 

En cause, d'abord, une villa à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. "J'en possède une part pour un montant de 108 000 euros en valeur actuelle", indiquait la candidate PS le 16 janvier, la valeur globale de la maison étant évaluée à 270 000 euros. Mais six experts immobiliers de la région interrogés par le Canard estiment que la villa vaut au moins trois fois plus"Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, la villa de Mme Royal ne vaudra jamais moins de 850 000 euros."

 

6 000 EUROS D'ISF AU LIEU DES 862 PAYÉS


Ensuite, l'appartement du couple à Boulogne, dans les Hauts-de-Seine, évalué à 750 000 euros"nettement moins, même, que sa valeur d'achat en 1990 (5 750 000 F, soit 876 000 euros) !".

Interrogé par le Canard, l'expert-comptable mandaté par la candidate pour l'estimation de son patrimoine, Philippe Clément, a assuré s'être appuyé sur les statistiques du Crédit foncier.

Mais en plus du prix au mètre carré, la superficie du logement a également été sous-estimée, et le jardin attenant supprimé du calcul.

Enfin, Mme Royal, qui s'acquitte de l'ISF avec son compagnon, n'a jusqu'ici évoqué que sa propre part. Or M. Hollande dispose également de biens immobiliers dans une résidence sur les hauteurs de Cannes, avec son père et son frère. La valeur déclarée de sa part dans l'un des appartements, évaluée à 75 000 euros, en vaudrait 150 000.

 

Au total, en ajoutant la permanence de Ségolène Royal à Melle (Deux-Sèvres), des meubles et de l'argent en banque, et en évaluant les biens immobiliers du couple à leur "juste" valeur, le véritable patrimoine du couple pourrait s'élever à 1,813 million d'euros, presque le double de ce qu'il a déclaré au fisc.

 

Dans ce cas, la candidate PS et son compagnon auraient été contraints de régler l'année dernière plus de 6 000 euros au titre de l'ISF. Sept fois plus que ce qu'ils ont effectivement payé : 862 euros.

 

Mardi soir sur France 3, Ségolène Royal a affirmé qu'elle n'avait pas commis de "fraude à la déclaration" de patrimoine.

Mercredi, après la parution de l'article, François Hollande a déclaré s'en remettre à l'administration fiscale : "Nous avons établi une déclaration par un expert-comptable (...) Cette déclaration qui a été faite deux années de suite est à la disposition de l'administration fiscale et (...) c'est elle qui doit fixer l'évaluation si elle n'était pas en rapport avec la réalité des biens."

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Tom Pouce 04/04/2013 11:55


La vulgarité des propos n'a jamais résolu les problèmes de .. corruption? Au vu des récents témoignages- mais cela était su depuis belle lurette!- nul doute que ce "couple" sera rattrappé par les
fisc et PAIERA rubis sur l'ongle ce qu'il aurait dû payer ... légitimement parlant! Honni soit qui mal y pense...


Beaucoup de gens du sérail ont du souci à se faire par les temps qui courent, et ce ne sera que justice, enfin! Que la lumière soit!

island girl 04/04/2013 01:14


Le bouffon dit qu'il n'aime pas les riches ,donc il ne s'aime pas lui meme ou alors ...il ment ! JE CROIS QU'IL MENT !  

Charles Martel 03/04/2013 18:26


Ce document a été posté sur ‘Islam : danger planétaire’ http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com et sur G+

L'EN SAIGNANT 03/04/2013 18:13


Quand je vous le disais ...!. Tous FAUX CULS de A à Z (Airault  à Zhollande ...!.) Comment dans ces conditions peut-on, autrement qu'en prenant les français pour des cons (*), prétendre aux
fonctions suprêmes .?


(*) Malheureusement ... ?