Le dérapage de Christiane Taubira concernant la justice américaine

Publié le 25 Novembre 2014

Le dérapage de Christiane taubira concernant la justice américaine. De quel droit cette ministre se permet de faire des réflexions sur une justice d'un pays étranger? Que dirait-elle si l'inverse de produisait ? Est-elle une femme d'état, ou la commère du bistrot du village ?

Doigt de Taubira

C'est en anglais et en termes bien peu diplomatiques que Christiane Taubira a réagi sur Twitter à la décision prise aux États-Unis de ne pas poursuivre le policier qui a tué un jeune Noir. Citant Bob Marley, la ministre de la Justice a rappelé la série de jeunes Noirs victimes de la police américaine

le Point.fr

"Quel âge avait #Mickael Brown ? 18 ans. #Trayvon Martin ? 17. #Tamir Rice ? 12. Quel âge le prochain ? 12 mois ? Tuez-les avant qu'ils ne grandissent Bob Marley". La phrase "Kill them before they grow" est attribuée à un sherif par Bob Marley dans sa chanson "I Shot The Sheriff". 

"Ça n'arrive qu'aux mêmes"

Interrogée mardi sur France Info, la ministre a assuré qu'il s'agissait pour elle de "dire (sa) solidarité dans une situation qui est extrêmement douloureuse". "Je ne porterai pas de jugement de valeur sur les institutions des États-Unis. Cependant, il est évident que, lorsque le sentiment de frustration est aussi fort, aussi profond, aussi durable et aussi massif, il y a à s'interroger sur la confiance dans ces institutions, et donc la capacité des institutions à assurer cette paix sociale", a-t-elle poursuivi. 

"Il est évident qu'on se rend compte que ça n'arrive qu'aux mêmes. Ce sont des gamins afro-américains, donc il y a le problème d'un certain nombre de clichés, de représentations, de préjugés qui peuvent créer des réflexes terribles. Quand ce sont des réflexes d'injures, c'est déjà difficile à supporter, quand ce sont des vies qui sont arrachées ainsi, c'est encore plus insupportable", a poursuivi Christiane Taubira. Interrogée sur une comparaison de ce climat avec celui en France, Mme Taubira a jugé que "ça n'est vraiment pas comparable, même si évidemment il y a du racisme en France".

"J'ai honte pour mon pays" (Estrosi)

Le tweet rageur de la ministre a provoqué une réaction non moins vive de Christian Estrosi, qui, "estimant que les États-Unis reste [pour lui] un grand pays de référence, un grand pays de liberté", s'est ensuite déchaîné contre la garde des Sceaux : 

"Madame Taubira (...) est la première à radicaliser les situations en France pour monter les Français les uns contre les autres", a-t-il dénoncé sur i>Télé. "Mme Taubira (...) est là pour épargner les barbares, les délinquants et les voyous", alors qu'elle "devrait lutter contre le djihad qui est à nos portes", a dénoncé le député-maire de Nice. Soulignant que la ministre ne "sait même pas ce qui s'est passé cette nuit aux États-Unis", il a conclu : "J'ai honte pour mon pays d'avoir un garde des Sceaux comme Mme Taubira. Le président Obama serait totalement dans son rôle en demandant au président Hollande de prendre des mesures contre madame Taubira. Ce n'est pas acceptable."

Jean-Jacques Urvoas a estimé pour sa part sur France 3 que "si le président de la commission des Lois du Congrès émettait des réserves sur la justice française je lui demanderais de s'occuper de son pays, donc moi je me garde de critiquer les institutions des autres nations, surtout quand elle est le produit d'un jury." Refusant d'y voir une "maladresse" mais plutôt un "point de vue" de Christiane Taubira, Jean-Jacques Urvoas a cependant demandé : "Qui n'a pas eu d'émotion ? Je crois qu'il y a un pas entre l'émotion et le commentaire sur les institutions d'un pays démocratique, qui plus est composées par un jury."

Des violences ont éclaté à Ferguson, dans le Missouri, depuis l'annonce lundi soir par un grand jury de l'abandon des poursuites contre un policier blanc ayant tué l'été dernier un jeune Noir désarmé.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

marie-plume 26/11/2014 21:13


Vous l'avez entendue, nous l'avons entendue, eh!bien au Château, ils ne l'ont pas entendue, et l'indépendantiste bien-nommée continue à faire parler jusqu'à la Maison Blanche, et au nom de la
Justice française -ce n'est pas une mince référence que je sache!-, sans que cela émeuve notre cher président corrézien de coeur! et son non moins illustre premier ministre catalan...Des Nuls
vous dis-je! Des usurpateurs en plus!Misères!  

LA GAULOISE 26/11/2014 09:55


PITIE POUR LRS COMMERES AU MOINS ELLES ELLES REUSSISAIENT A NOUS FAIRE RIRE  ! ! TAUBIRA VOUS A DEJA FAIT RIRE ELLE ?

lombard 26/11/2014 09:33


bonjour 


de toute façon nous boirons la honte de ce mandat jusqu'a l'hali.....

arthur foxapoildur 26/11/2014 07:10


Je trouve intolérable qu'une "soit disant ministre de la justice" Française aille se m^mer des affaires d'autrui. Ce n'est qu'ingérence dans la politique des U.S. Pays dont je ne rafole pas ,
mais en aucun cas il me viendrait à l'idée de m'occuperde ses affaires internes. Ils ont leurs lois on a les notres . madame taubira a tout chamboulé au ministère de la justice sans que personne
ne s'élève devant ses décisions.Entre parenthèse je la soupçonne d'en tenir un bon nombre par les c.... pour qu'ils ferment leurs bouches. Quand en plus le "tout mou" qui est parait il chef de
l'état la laisse faire et dire , on continue à gratter le fond que nous avons atteint depuis belle lurette