Le Droit de vote aux immigrés aux municipales - par les socialistes.

Publié le 19 Mars 2011

Un débat qui tombe comme un cheveu dans la soupe ! Totalement autiste et en pleine campagne des cantonales, les partis de gauche sont persuadés que les Français sont favorables au droit de vote des étrangers pour les municipales.

Totalement inconscient de la montée d’une grogne si ce n’est d’une colère contre « l’immigration incontrôlée » et l’islamisation rampante de notre société.

C’est donc vingt six villes et pas des moindres puisque même Paris de Bertrand Delanoë est favorable au droit de vote des étrangers. Le fait d’être résident suffit donc pour ces Maires et leur majorité municipale diminuant de fait, la citoyenneté française.

Souvenez-vous de ces majorités municipales et n’oubliez pas les élections de 2012 et 2014.

Le fait de payer des impôts ne relève pas de la citoyenneté, ils ne sont que la participation aux dépenses de la ville dont chaque résident profite. Mais au-delà, même si je vais être un peu provocateur: tous les résidents ne paient pas d’impôts mais tous les résidents pourraient voter. En clair, avoir le droit de décider dans une ville pour laquelle on reçoit sans avoir à donner. Ce serait un comble tout de même. Une ville dont on userait des avantages sans avoir à participer à travers des impôts. Alors oui, il y a un principe de base. Aucun lien entre l’impôt et le droit de vote !

Certes, le lien ne peut être fait. Le fait de payer des impôts et le droit de voter. Sinon nous reviendrions deux siècles en arrière au temps du cens. Un droit en fonction de vos revenus et de vos biens. Pour mémoire, c’est le Prince Président Louis Napoléon Bonaparte qui restaura le droit de vote universel aboli par la seconde République.

Mais ce n’est pas le cas dans cette affaire. Ce n’est pas des français qui n’ont pas de biens ou de revenus. Ce sont des étrangers à la nation française. Le droit de vote universel est et doit être lié à la nationalité héritée ou acquise.

Il suffit d’obtenir la nationalité et nous savons bien hélas, que ce n’est pas aussi difficile que ça (100 000 naturalisation par an en moyenne). Il n’y a donc aucune contradiction avec le principe du droit de vote.

Un étranger ne peut pas avoir le droit de choisir les équipes municipales qui dirigeront la ville ou il demeure comme il ne peut décider la politique de cette ville.

Faîtes suivre cet article libre de copie auprés de vos amis. Signalez à tous cette volonté des socialistes de  trahir la citoyenneté française. 

Gérard Brazon

***********************************************

26 villes signent un appel pour le droit de vote des étrangers il y a 2 jours.
 
         
Vingt-six villes ont relancé mardi le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l'opinion sur ce sujet. "Nous lançons un appel solennel et prenons l'engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d'éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu", écrivent ces maires réunis au Sénat à l'initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS). "Aujourd'hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière", ajoutent-ils.

 "L'opinion publique est favorable à l'évolution d'une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité", estiment-ils. Rappelant que "le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent", ils soulignent que "son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l'UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes"."Il s'agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents", soulignent-ils. L'appel est signé par les maires des villes suivantes :

Angers,

Aubervilliers,

Bègles,

Besançon,

Caen,

Chelles,

Clichy-la-Garenne,

Creil,

Erstein,

Grenoble,

Illkirch-Graffenstaden,

Les Ulis,

Lille,

Metz,

Montbéliard,

Nantes,

Paris,                     Bertand Delanoë

Pau,

Périgueux,

Quimper,

Reims,

Rennes,

Rouen,

Saint-Denis,

Strasbourg                Roland Ries

Toulouse


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

polo 24/10/2011 13:51



Le droit de vote aux immigrés.


 


Donner le droit de vote aux immigrés lors des élections locales serait une
erreur. En effet la modification du corps électoral des municipales et des autres élections locales faites en y adjoignant des étrangers non communautaires mettrait ces derniers en position
d’arbitre de consultations se gagnant à la marge. Accorder ce droit de vote créerait automatiquement des tensions entre Français et étrangers non communautaires. Tel n’est pas le cas pour les
étrangers communautaires puisqu’il existe des systèmes de réciprocité qui favorise, par nos concitoyens, l’acceptation de ce droit de vote des étrangers. La mise en œuvre du droit de vote aux
immigrés lors des élections locales est plus propre à semer la discorde qu’à favoriser l’intégration des non communautaires, alors que les conditions pour devenir Français, et donc pouvoir
légitimement voter à toutes les élections, sont souples. En particulier notre pays accepte la bi nationalité. 
Devenir national est une possibilité largement ouverte et constitue le meilleur instrument d’intégration. Le préserver nécessite de ne pas morceler les attributs qui lui sont liés.



island girl 20/03/2011 13:28



Qu'ils continuent  à afficher leurs idées à la noix les gauchistes creusent leurs tombes  et  le FN rigole doucement!!!



roy 20/03/2011 11:50



Il faut que les électeurs ne se trompent pas dans les prochains vtes et se souviennent de la prise de position de leur maire en place. Comment est-il concevable que des immigrés à qui on n'a rien
demandé qui sont sur notre sol pour de multiples raisons puissent décider de nos lois de nos arrêtés municipaux. Ou va -t-on ? Ou alors réciprocité dans les pays. Mais quels pays nous accorde le
droit de vote dans le leur. Alors électeurs pensez -y ces maires ne doivent plus administrer vos villes se  sont des vendus.



Francis CLAUDE 20/03/2011 07:40



aprés avoir vécu plus de 40 ans a l'étranger je n'avais surement pas bien choisi mes territoire car ceux ou j'ai vécu il y aurait été tres mal vu de seulement parlé de voter chez
eux(particuliérement les pays du maghreb) ,eux qui pourtant depuis leurs indépendances bouffent dans la gamelle de Mne la France.ces Maires sont des hommes sans honneur et sans respect
de leur pays et des Français...pourtant des  élus du peuple!!!...



LA GAULOISE 19/03/2011 18:24



Ben voyons ! on va chercher les voix là ou l'on peut etlà on l'on est pas trop regardant sur l'honneur.