Le fanatique Qaradawi agit comme médiateur-clé entre les USA et les talibans

Publié le 1 Janvier 2012

Yusuf al-Qaradawi, le théologien le plus influent de l’islam sunnite, est interdit de territoire aux États-Unis à cause de ses idées radicales : il a justifié les attentats suicide, appelé à un nouvel Holocauste, à l'exécution des homosexuels, et justifié la violence domestique contre les femmes. (Lire sur Point de bascule : Qaradawi, un islamiste radical).

Qaradawi génocide
________________________

Yusuf al-Qaradawi, un religieux islamiste radical et le chef spirituel de longue date des Frères musulmans, agit comme «médiateur-clé dans des pourparlers secrets entre les États-Unis et les talibans», selon des sources gouvernementales anonymes citées dans un rapport publié mercredi soir dans The Hindu.

Au début de décembre, indique le rapport, «Qaradawi a contribué à l’élaboration d’une feuille de route en vue d'une entente entre les talibans et les États-Unis qui permettrait à la superpuissance de conclure, avant son retrait d’Afghanistan, un accord politique qui lui sauverait la face.» Les États-Unis devraient commencer à se retirer d'Afghanistan en 2014.

L’entente orchestrée par Qaradawi comporte d’importants engagements américains, y compris «la libération des prisonniers encore détenus par les Etats-Unis à Guantanamo Bay, la levée des sanctions de  l’ONU contre leur leadership et leur reconnaissance en tant que groupe politique légitime.» Selon les sources du Hindu, les talibans s’engageraient, en contrepartie, à «rompre leurs liens avec des organisations transnationales comme al-Qaïda, à mettre fin à la violence et, finalement, à partager le pouvoir avec le gouvernement afghan.»

S’il dit vrai, ce rapport soulève des questions importantes sur la stratégie américaine dans les négociations et sur l’élévation de la stature d’un religieux radical.

Qaradawi a maintes fois fustigé les Juifs, il a glorifié la violence à leur encontre et appelé Allah à «compter les Juifs et tuer jusqu’au dernier d’entre eux». En 2009, il a prié pour avoir l’occasion de tuer un Juif avant de mourir. Il a encouragé les attentats suicide, présentés comme «la plus haute forme de djihad dans le sentier d'Allah.» Fait plus troublant encore, lorsque l’on considère la nature des pourparlers, Qaradawi a activement soutenu le meurtre des militaires américains. En 2003, il a écrit :

Ceux qui meurent en combattant les forces américaines sont des martyrs, vu leur bonnes intentions, car ils considèrent ces troupes d'invasion comme un ennemi présent sur leur territoire contre leur volonté...  Bien que certains estiment qu’ils ont tort, ceux qui défendent les nations islamiques contre les tentatives de contrôle ont l'intention du djihad et un esprit de défense de leur patrie.

Rien de tout cela ne devrait surprendre les responsables américains. En septembre, Wikileaks a publié des câbles diplomatiques américains démontrant, entre autres, que le gouvernement américain était conscient de l'appui du religieux basé à Doha aux «opérations martyres» et à l’insurrection irakienne.

Source :  Report: Radical Sheikh a Key Mediator in U.S.-Taliban Talks, IPT, 28 décembre 2011. Traduction par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

23bixente23 01/01/2012 21:58


ben moi les propos de ce connard modéré ne me choquent plus, car il incarne exactement les réelles valeurs de l'islam modéré et du coran modérateur.


certes il ne s'est pas prononcé sur qq points de détail, comme l'application totale de la charia, la liberté religieuse, etc mais ses positions ne sont pas très dures à deviner...: tout en
modération !


quoiqu'en disent les islamo-collabos, les bobos, les traîtres en tout genre & cie, sa pratique de l'islam est orthodoxe, et est celle qui est retenue et appliquée par l'écrasante
majorité des musulmans, dans l'écrasante majorité des pays devenus par la force islamiques, et ce depuis l'origine de l'islam.


oui oui donc, un islam modéré, un islam des Lumières, tellement beau qu'allah et son clébard de mahomet de le reconnaissent plus car après tout, "modération", liberté", "droits de l'homme/femme"
etc sont des concepts absolumment inconnus par eux, et sont encore complètement ignorés par les disciples de la religion de paix, d'amour et de tolérance, ce encore aujourd'hui.

Vanpyperzele 01/01/2012 19:20


En tout cas ce ne serait pas le seul malfaisant a liquider.


 

Nancy VERDIER 01/01/2012 19:17


Pourriez-vous préciser votre pensée?

DUNIDDETIR 01/01/2012 18:38


Le Mossad peut-être ?