Le fils de Marisol Touraine incarcéré pour extorsion de fonds.

Publié le 10 Septembre 2013

Est-ce un coucou élevé par une oie blanche, un reste d'une éducation laxiste, une trace conséquente d'un laissé faire socialiste, d'un tout le monde il est beau et gentil ?  La gauche bobo mérite-t-elle que ses principes éducatifs lui sautent au visage ?

Allez savoir... Dans tous les cas, la gauche connait bien l'extorsion ! Celle des idées, celle de la pensée, celle des libertés, celle des fonds livrés par les contribuables. Cette gauche qui affirme que tel père, telle fille devrait se méfier de ses discours sur les filiation, sinon il va falloir demander à Touraine et Fabius de démissionner rapidement. 

On pouura toujours noter que si cela avait été un "jeune" des cités, il se serait appelé Vladimir. Là, c'est tout le pédigré qui est étalé....

*****

Par le Parisien.fr

Le fils de la ministre Marisol Touraine a été récemment incarcéré après une condamnation à une peine de prison ferme pour « extorsion de fonds » et « séquestration ». Selon nos informations, Gabriel Reveyrand de Menthon, 22 ans, fils de l’actuelle ministre des Affaires sociales et de la , a été écroué au tout début de mois de septembre à la prison de la Santé à 

 Une incarcération qui intervient après une condamnation, au mois de mars dernier, à trois ans de prison ferme par les  de la 10e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Aucun appel n’avait été déposé.

Toujours selon nos informations, l’affaire qui amène le fils de l’ex-présidente du conseil général d’Indre-et-Loire derrière les barreaux remonte au 2 mai 2011. Ce jour-là, vers 11h30, deux inconnus, le visage encagoulé et munis d’une arme de poing factice, font irruption dans l’appartement d’une femme de 59 ans, domiciliée dans le XIIIe arrondissement. Les deux hommes menacent la victime avant de vouloir la bâillonner.

« Ils voulaient aussi m’attacher les mains, relate Geneviève*. Ils m’ont demandé ma carte bancaire. Je leur ai donné avec le code mais je me suis trompée, sous le coup de l’émotion. L’un d’entre eux est parti à la Poste pour faire un retrait au distributeur. Pendant ce temps-là, son complice me pointait le canon de son arme sur la tempe… Quand il a fini par revenir, il n’était pas très content parce que ça n’avait pas marché. Je leur ai alors dit que j’avais un peu d’argent chez moi, puis ils sont partis. »

Gabriel Reveyrand de Menthon, alors âgé de 19 ans, et son complice font main basse sur 990 €. Geneviève dépose plainte. Saisis de l’affaire, les enquêteurs du 3e district de police judiciaire (DPJ) ne tardent pas à remonter la piste du fils de l’actuelle ministre de la Santé. « Ils ont extrait une photo de la vidéosurveillance de la banque dans laquelle un des deux auteurs de cette agression a tenté de faire un retrait. Ce cliché a été montré au gardien de l’immeuble de la victime, confie une source proche du dossier. Ce dernier a reconnu le fils de Marisol Touraine qui possède un appartement dans un immeuble voisin de celui de la victime. »

Interpellé le 12 octobre 2011, le fils de Marisol Touraine passe rapidement aux aveux. « Il a expliqué, au cours de son procès, qu’il avait fait ça parce qu’il devait rembourser une dette, poursuit la victime. J’ai été très choquée par toute cette histoire, même s’ils n’ont pas exercé de violences physiques à mon encontre. Je connaissais ce garçon de vue depuis de nombreuses années. Marisol Touraine m’a adressé une petite lettre dans laquelle elle m’a présenté ses excuses. » Outre une peine de prison ferme — son complice a également écopé de trente mois de détention —, Gabriel Reveyrand de Menthon a aussi été condamné à verser à sa victime 3000 € au titre de son préjudice moral et 990 € pour son préjudice matériel. « Ma cliente attend aujourd’hui d’être indemnisée », rappelle Me Emmanuel Raskin, l’avocat de Geneviève.

Sollicitée hier, Marisol Touraine, via son cabinet, a indiqué n’avoir « aucun commentaire » à faire sur cette affaire. L’avocate de son fils, Me Sophie Coupry, n’a pas donné suite à nos appels.

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

DURADUPIF 10/09/2013 21:23


Après Cahuzac il faut trois démissions : Toura, Taubi et Fab. Qu'attendent le président et le premier de ses ministres ?

mika 10/09/2013 12:23


Objectivement, ce n'est pas ce genre de délinquants qui pose problème en France et s'il n'était pas le fils de sa maman ce délit serait
passé inaperçu. Je trouve même qu'ils ont eu tôt fait de l'écrouer alors que beaucoup d'autres, coupables de délits avec violence, ne sont pas incarcérés.  

PPFRANHENJAC 10/09/2013 11:49


Et l´on incarcère les gens de la Mani Pour Tous !   Bien ce gouvernement !

marco 10/09/2013 11:48


J'estime que cette nouvelle doit se répandre comme une trainée de poudre il faut que tout le monde sache que nos politiques sont pourris jusqua leurs descendances.

LA GAULOISE 10/09/2013 11:29


DECIDEMMENT LES FILLES ET FILS DE ......CEUX QUI NOUS GOUVERNENT SONT TOUT A FAIT DIGNES DE LEURS PARENTS . SI CES GENS LA AVAIENT UN PEU DE DIGNITE ILS DONNERAIENT LEUR DEMISSION . MAIS LA PLACE
EST TELLEMENT BONNE  !!!!!! ET PUIS TAUBIRA FERA SORTIR LEURS CHERUBINS TRES TRES VITE , N EST CE PAS ?

lombard 10/09/2013 11:09


bonjour


taubira va bientot le faire libérer avec son prochain texte de loi.....