Le FMI propose de faire les poches des épargnants français. Par Guillaume de Thieulloy

Publié le 16 Octobre 2013

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

F"Quelques rares médias français, tout spécialement le magazine « Challenges », se sont fait l’écho d’un récent rapport du FMI intitulé « Fiscal Monitor » d’octobre 2013.

Ce rapport [...] contient à la page 49 une véritable bombe.Le FMI « propose », en effet, pour rendre les dettes souveraines occidentales supportables (elles devraient, cette année, atteindre les 110 % du PIB, soit 35 points de plus qu’en 2007…), de taxer les capitaux privés à hauteur de 10 %. Il est bien évident que nous sommes d’accord avec le FMI sur le fait que les dettes publiques sont devenues dramatiquement insupportables et qu’elles sont désormais le principal frein à la reprise de la croissance – et donc de l’investissement et de l’emploi. Mais c’est là le seul accord que nous pouvons avoir avec cette officine de propagande socialiste.

Je dis bien : de propagande socialiste. Je n’ignore évidemment pas qu’en France, la quasi-totalité des médias et des politiciens prennent le FMI pour une agence « ultra-libérale ». La réalité, c’est que l’internationalisme défendu par le FMI est parfaitement compatible avec le socialisme le plus doctrinaire. Et, surtout, le FMI partage avec le socialisme le plus doctrinaire une haine du droit de propriété, que nous voyons aujourd’hui s’étaler cyniquement au grand jour.

 

De même que le gouvernement envisage tranquillement de taxer les « revenus fictifs » que constitue, pour les propriétaires, le fait de ne pas payer de loyer, le FMI envisage de saisir purement et simplement 10 % des capitaux privés pour payer les folles dépenses de l’État-providence démagogique.

Oh, bien sûr, il est question d’une taxe « exceptionnelle ». Mais on sait ce que vaut ce genre de promesse ! Se souvient-on encore que l’impôt sur le revenu n’a pu être accepté, après bien des rejets, qu’en 1914, à titre exceptionnel ?

 

Comment avoir encore confiance ? J’ai d’autant moins confiance que la mesure, en elle-même, révèle une idéologie avec laquelle nous ne pouvons pas discuter : s’il est possible de prendre « exceptionnellement » 10 % des capitaux des ménages et des entreprises, on voit mal quel principe empêcherait que cela soit durable, et que cela dépasse 50 ou 80 %. [...]

 

La « mesure » du FMI serait pire encore que ce qui avait été envisagé à Chypre. À l’époque, ce n’était « que » les dépôts bancaires des épargnants qui étaient visés. Cela renvoyait déjà à l’opinion publique le message qu’il n’y avait plus aucun droit de propriété et que tout appartenait, en principe, à l’État.

Mais, là, ce serait pire encore : il faudrait faire évaluer l’ensemble des biens et, sans doute, pour une bonne partie de la classe moyenne, vendre sa maison pour payer la taxe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

aupied 16/10/2013 17:17


C'est encore a nous a payez , les dépenses du gouvernement? mais ils nous prennent pour qui ? nous on ne fabrique pas les billets , que tout les énateurs , les députés ( qui dorment la plupart du
temps ou qui sont tout simplement absent , et qui empochent quand même )les ministres et tout les autres du même acabit , nous les épargnants nous avons bosser dur , pour avoir une retraite a peu
prés correcte , et tout les assistés les soi-disant cmu ?? vont-ils eux aussi payez ?? avant de faire une ponction sur les épargnants PENSEZ A LA FAIRE EN PREMIER SUR TOUT VOS COPAINS SOCIALISTES
ET UMP ? MAIS OUBLIEZ NOUS DE TEMPS EN TEMPS , on en a marre d'engraisser tout ce monde d'incapables , et tout les FAINEANTS 


 


 

lucie 16/10/2013 14:12


@Daphnis,


 


tout juste, même si on a peu, récupérez vos billes.


Car le FMI comme l'etat socialiste se contenteront de gaspiller ce qu'ils vous auront ponctionné et  APRES? on s'attaquera à quoi? car vu l'endettement colossal de nos pays, ce n'est pas un
ou deux milliards piqués dans votre épargne qui règlemeront le problème.


donc ce n'est qu'un début!


La finance est devenu le bras armé de l'instauration de la dictature mondiale!

Daphnis 16/10/2013 13:30


Soldez votre épargne (Livret A, PEL, LDD etc...) pour remplir vos matelas ou vos bas de laine.


Sauf effet rétroactif, plus d'épargne, plus de taxe !

Pivoine 16/10/2013 12:58


Exact ! D'autant que beaucoup d'entre eux ont des propriétés !

LA GAULOISE 16/10/2013 11:08


Commençons par demander la moitie de leurs revenus à tous ces senateurs , ministres , deputes , directeurs de cabinet , sous -directeurs ect ect : cela fera dèjà un bon gros paquet car les
épargnants français ne doivent plus etre très nombreux .