Le FN n’a rien d’un parti extrême, c’est devenu l’ultime recours pour sauver la France. Par Yves Pialot

Publié le 1 Juin 2013

Après les émeutes de la « fête » du PSG (tu parles d’une fête !) entre autres boboïtudes geignardes et politiquement correctes à souhait, il arrive qu’on entende ou lise à peu près ceci : « ces jeunes, vous comprenez, réagissent ainsi car ils sont dans la misère et donc désespérés. Il faut les comprendre. »

Par Yves Pialot de Riposte-Laïque

La misère ? On leur en montrera de la misère, aux bobos ignares, avec enfants décharnés, visage faméliques, regards vides au fond d’orbites où se lit la mort. Ces racailles dans la misère ? Avec leurs fringues de marque, leurs voitures de luxe, et tout l’argent que notre lamentable République leur distribue généreusement ? De qui se foutent ces bien-pensants ? Il paraît qu’on les aurait « mal reçus » en France, raison pour laquelle ils ne l’aiment pas. Mal reçus ? Là il faudra qu’on m’explique (voir plus loin).

Autre rengaine voisine de la précédente : le chômage. Et de vous citer des pourcentages de chômage dans les cités très au-dessus de la moyenne. Alors les pauvres petits sont désespérés, encore une fois. Eux qui aiment tant le travail, tellement attachés à une dignité qui consisterait à gagner leur vie honnêtement sans rien devoir à personne. Eux qui n’en finissent pas, sans doute, d’adresser des CV partout auxquels les salauds qui les reçoivent, sans doute racistes, ne répondent jamais. Eux qui font des queues interminables dans les couloirs des agences de l’ANPE.

La désespérance ! Joli mot n’est-ce pas ? Voilà l’ennemi. Le spleen romantique n’est pas loin. Le mal du siècle en quelque sorte. La prétendue désespérance justifierait tout. On en a vu des immigrés, bien plus malheureux que ceux dont il s’agit, Portugais vivant dans des bidons-villes, Polonais usant leur vie dans nos mines, Espagnols, Italiens ou Asiatiques et j’en passe, venus travailler dur, sans jamais perdre, eux, le sentiment de la dignité (notion bourgeoise qui fait bien rire les soixante-huitards faussement révolutionnaires). Respect ! Chapeau bas ! La voilà, Madame Filippetti (entre autres) l’immigration « chance de la France ». Et dites-le à vos collègues Taubira, Valls et compagnie. Mais celle des racailles ? C’est la malchance, que dis-je la malchance, le malheur non seulement de la France mais de la civilisation.

Alors forcément, cette soi-disant misère profite aux extrêmes, nous dit-on avec des trémolos dans la voix. Les extrêmes ? Alors des noms. Ben le FN, évidemment. Vous trouvez, vous, que les propos de Marine le Pen sont extrémistes ? Et en quoi s’il vous plaît ? Est-ce être extrémiste que d’exiger un minimum de sécurité ? D’exiger que l’on respecte les valeurs républicaines issues de la philosophie des Lumières ? Que l’on respecte la laïcité et que l’on refuse l’installation sournoise d’une théocratie haineuse dans notre pays ? Que de souhaiter que la France ne perde pas toutes ses industries pour des raisons de rentabilité, parce qu’ainsi le veut l’ultra-libéralisme européo-mondialiste ? Que de trouver révoltant et insupportable que l’on brûle (sinon pire…) le drapeau français ou que l’on siffle notre hymne national ?

C’est ça les extrêmes ? Alors je suis extrémiste avec délectation.

Par contre, tout casser à la moindre occasion, multiplier viols, meurtres et actes de barbarie de toutes sortes, passer à tabac «pour un regard », ça ce n’est pas les extrêmes. C’est la désespérance, c’est la norme. Avec un gouvernement « normal », cela coule de source.

Dans la situation où nous sommes, de pire en pire chaque jour, le FN, qui fut peut-être, à une époque, un parti extrême, ne l’est plus. Désormais, alors que l’UMPS (on peut dire aussi le PSUMP) a totalement abandonné la France, le FN est devenu le recours naturel, non pas extrême, mais ultime.

Les bien pensants qui brandissent les « extrêmes » avec des tremblements hystériques  n’ont pas encore compris que la géométrie (ou géographie) politique avait changé : de même que la droite et la gauche ne sont plus où elles se trouvèrent jadis, de même que le racisme ne se trouve pas où l’on prétend qu’il se trouve, de même les extrêmes ne sont pas où l’on croit qu’ils sont.

Yves Pialot

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

catherine 05/06/2013 01:02

Un slogan que je conseille au FN : Avant qu'il ne soit trop tard votez FN

Marie-claire Muller 03/06/2013 19:20


http://www.pvr-zone.ca/chien_chacals.htm


Le chien et les chacals


Une fable inédite de Jean de La Fontaine…


Du coquin que l’on choie, il faut craindre les tours
Et ne point espérer de caresse en retour.
Pour l’avoir ignoré, maints nigauds en pâtirent.
C’est ce dont je désire, lecteur, t’entretenir.
Après dix ans et plus d’homériques batailles,
De méchants pugilats, d’incessantes chamailles
Un chien est bien aise d’avoir signé la paix
Avec son voisin, chacal fort éclopé
À l’allure fuyante, que l’on montre du doigt
Qui n’avait plus qu’un œil, chassieux de surcroît,
Et dont l’odeur, partout, de loin le précédait
Voulant sceller l’événement
Et le célébrer dignement,
Le chien se donna grande peine
Pour se montrer doux et amène.
Il pria le galeux chez lui,
Le fit entrer, referma l’huis,
L’assit dans un moelleux velours
Et lui tint ce pieu discours :
« Or donc, Seigneur Chacal, vous êtes ici chez vous !
Profitez, dégustez, sachez combien je voue
D’amour à la concorde nouvelle entre nous !
Hélas, que j’ai de torts envers vous et les vôtres,
Et comme je voudrai que le passé fût autre !
Reprenez de ce rôti, goûtez à tous les mets,
Ne laissez un iota de ce que vous aimez ! »
L’interpellé eut très à coeur
D’obéir à tant de candeur.
La gueule entière à son affaire,
Il fit de chaque plat désert
Cependant que son hôte affable
Se bornait à garnir la table.
Puis, tout d’humilité et la mine contrite,
En parfait comédien, en fieffée chattemite
Il dit : « Mais, j’y songe, mon cher,
Nous voici faisant bonne chère
Quand je sais là, dehors, ma pauvrette famille :
Mes épouses, mes fils, mes neveux et mes filles,
Mes oncles et mes tantes que ronge la disette,
Toute ma parenté tant nue que maigrelette.
Allons-nous les laisser jeûner jusqu’au matin ? »
« Certes non ! » répliqua, prodigue, le mâtin,
qui se leva, ouvrit, et devant qui passèrent
quarante et un chacals parmi les moins sincères.
Sans tarder cliquetèrent les prestes mandibules
Des grands et des menus, même des minuscules.
Ils avaient tant de crocs, de rage et d’appétit
Ils mangèrent si bien que petit à petit
Les vivres s’étrécirent comme peau de chagrin
Jusqu’à ce qu’à la fin il n’en restât plus rien.
Ce que voyant, l’ingrat bondit :
« Ah ça, compère, je vous prédis
Que si point ne nous nourrissez
Et tout affamés nous laissez
Tandis que vous allez repu,
La trêve entre nous est rompue ! »
Ayant alors, quoi qu’il eût dit,
Retrouvé forces et furie,
Il se jeta sur son mécène,
Et en une attaque soudaine, il lui récura la toison,
Aidé de toute sa maison.
Puis, le voyant à demi mort,
De chez lui il le bouta hors.
Et l’infortuné crie encore
« La peste soit de mon cœur d’or ! »


Retenez la leçon, peuples trop accueillants :


À la gent famélique, point ne devez promettre.


Ces êtres arriérés, assassins et pillards


Marchent en rangs serrés sous le vert étendard.


Vous en invitez un, l’emplissez d’ortolans,


Et c’est jusqu’à vos clefs qu’il vous faudra lui remettre.

aupied 02/06/2013 18:31


je suis d'accord ,il faut Marine le Pen , car elle au moins n'a pas peur de dire tout se que tout le monde pense tout bas , " combien d'electeurs avaient fait la promesse de voter Marine et qui
au dernier moment on tournés la veste ??" on a l'habitude de tout ces faux jetons qui disent le contraire de se qu'ils pensent , ce n'est pas comme ça que la France redeviendras la France , tout
les biens pensant qui sont au pouvoir combien d'honnêtes ?, pouvez- vous le dire ?? les Français ont des peaux de saucissons devant les yeux et le gouvernement lui a les yeux dans sa poche
 VIVE MARINE LE PEN

L'EN SAIGNANT 02/06/2013 16:29


Pourquoi tant de honte à propos de partis qui seraient "extrêmistes", face à celui des muslims qui seuls sans doute en auraient seuls le droit .... !


On forge des peuples d'enfants de coeur face aux démons .?


Les pourris de l'UMPS qui nous dirigent, trouveront bien un moyen de truquer les résultats voire même, d'écarter le FN de tout scrutin pour ne pas le voir prendre le pouvoir. Et, comme de toutes
façons, les FRANÇAIS SONT DES VEAUX, ils feront jouer à plein  l'ÉPOUVANTAIL ....!

LA GAULOISE 02/06/2013 08:38


LE FN EST LE SEUL PARTI QUI NE PRATIQUE PAS LA LANGUE DE BOIS , OSE DIRE LA VRAIE SITUATION DES FRANCAIS D ORIGINE ET QUI ESSAIE DE TROUVER DES SOLUTIONS POUR PALIER AUX MENSONGES ET AUTRES
INCAPACITES DE L UMPS.

Claude Germain V 02/06/2013 07:21


Et si malheureusement l'extreme "droite" un jour redevenait necessaire , ce ne sera pas toujours en s'opposant aux gentils immigrés et autres français de papiers en leur offrant des sucettes et
autres agenouillements que cela reglera le probleme , parce que ce qui EST ABSOLUMENT CERTAIN C'EST QUE LE PROBLEME SE PRESENTERA PLUS GRIMACANT ET ASSASSIN que ce qu'il est
souriant aujourd'hui.....

Yves IMBERT 02/06/2013 06:14


La Préference Nationale pour les bien pensants décérébrés par le cancer marxiste serait la marque des racistes et n'entrerait pas dans les valeurs républicaines selon les sous merdes de l'UMP que
sont les NKM JUPPE JOUANO


Il faudra m'expiquer comment une tel mensonge peut être proféré par des guignols bardés de diplômes et traitres véritables


Dans tous les pays qui nous envoient généreusement leurs dégénérés consanguins la préférence Nationnale existe et malheur à l'étranger qui viendrait les mains vides dans ces pays où nulle
allocation et nul frais de séjour ne lui sont accordés


Conseil aux patriotes: Participez à des stages commandos  cela vous servira rapidement quand les "forces de l'orde" politiques de walls se conduiront comme en 40 dans la suite de ce qu'elles
ont bien commencé avec la Manif pour tous et les identitaires