Le "genders" et la promotion de l'homosexualité à Montpellier. Par Gérard Brazon

Publié le 2 Janvier 2014

L'amour pour certains c'est l'homosexualité. Bientôt dans la socia-lie, aimer une personne de sexe opposée sera ringard. Je n'ai rien contre l'homosexualité, rien contre la bisexualité, rien contre les libertés sexuelles, mais je trouve complètement ahurissant de promouvoir le particularisme sexuel d'une minorité.

Sans compter que ces panneaux sont, pour beaucoup de citoyens, une véritable agression. Une agression contre des parents qui souhaitent éduquer leurs enfants sur un mode familial et je dirai même traditionnel. Est-ce qu'ils ne pourront plus éduquer leurs enfants sur des valeurs  devenues interdites de fait par la bien pensance ? Devront-ils se battre contre le système éducatif qui cherche à influencer les enfants sur le "genders".

Alors quoi ? Favoriser la tolérance oui bien sûr, mais instituer une normalité à partir d'une sexualité minoritaire c'est un déni de liberté. Point barre.

 

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

lombard 04/01/2014 18:19


bonjour


la mairie essaye de cautionner l'incautionnable !!vivement marine que l'on fasse supprimer cette loi inique ....honte à ce maire

FRAHENJAC 02/01/2014 15:29


D é g u e u l a s s e !


En Allemagne depuis au moins deux ans dans ma commune,  un coiffeur affiche à sa vitrine une photo semblable.


Je ne comprends pas que les gens trouvent celà normal. Il est vrai dans un pays où le sexe avec les animaux était légalisé,  jusqu´à il y a 1 an environ, et, que sous la pression
des amis des animaux  cette loi fut supprimée,  il n´y a rien de choquant !