Le gouvernement néerlandais montre la voie aux Européens et abandonne le modèle multiculturel.

Publié le 4 Septembre 2012

La Hollande fut pendant longtemps LE modèle pour la gauche française mais aussi un repoussoir pour la droite, du temps ou celle-ci avait encore une idée de ses valeurs, une idée de la Patrie, de la Nation, une idée de sa culture, de son histoire et de ses priorités nationales.

Admirée donc par la gauche, la Hollande fait son examen de conscience et réalise que son modèle, son exemple de société la tue à petit feu.

Espérons que les autres pays européens et singulièrement la France réalisent également que nos sociétés se meurent du multiculturalisme.

En France, demain, si l'on veut préserver notre culture, nos moeurs, nos idéaux de libertés individuelles, il faudra sans doute le faire avec une certaine force si ce n'est par la force civique citoyenne. Ce sera: si tu aimes cette société, adopte-la sinon pars, et même: si tu aimes ce mode de vie, respectes-le, sinon va-t-en, et tout compte fait: la France tu l'aimes ou tu retournes d'où tu viens.

C'est cette violence, ce type de force qui deviendra nécessaire par la faute de ces dirigeants incapables et inconscients qui nous gouvernent depuis plus de quarante ans. Ce sera leur faute et uniquement la leur, si la violence civile devait devenir notre avenir dans les mois ou années qui viennent. Ce n'est pas le peuple qui trahit, le militant d'un quelconque parti politique qui trahit, ce sont les gouvernants et les partis politiques au pouvoir qui ont trahi le peuple. C'est cela la réalité.... le reste n'est qu'enfumage et manipulations.

Gérard Brazon

Une information essentielle pour les citoyens européens a été publiée dans le journal de l’Union Européenne, The European Union Times (1), le 27 juin 2012.

Le gouvernement Hollandais a déclaré qu’il abandonne son modèle multiculturel, qui a encouragé les immigrés musulmans à créer une société parallèle à l’intérieur des Pays-Bas.

Une nouvelle loi sur l’intégration, présentée par le ministre de l’intérieur néerlandais Piet Hein Donner, a été soumise au parlement le 16 juin dernier.

Voici l’essentiel du document de 15 pages ainsi que la lettre d’introduction du Ministère :

Le Gouvernement partage l’insatisfaction du peuple Hollandais face au modèle de société multiculturelle, et exprime son intention de recentrer ses priorités autour des valeurs fondamentales du peuple hollandais.

Dans le nouveau système d’intégration, les valeurs du peuple néerlandais joueront un rôle central, dont le gouvernement exclue le modèle d’une société multiculturelle.

L’obligation de s’intégrer est justifiée par le fait que c’est ce qui demandé par le gouvernement à sa propre population. Elle est rendue nécessaire parce la société hollandaise est en train de se déliter et que plus personne ne se sent chez lui en Hollande.

La nouvelle politique d’intégration sera beaucoup plus exigeante vis à vis des immigrés. Par exemple, les immigrés devront obligatoirement apprendre le hollandais, et le Gouvernement prendra des mesures bien plus coercitives vis à vis des immigrés qui ignoreront les valeurs néerlandaises et qui désobéiront aux lois hollandaises.

Le Gouvernement hollandais va cesser de donner des aides à l’intégration des immigrés musulmans parce que « ce n’est pas le travail du Gouvernement d’intégrer les immigrés ».

Le gouvernement va également introduire une nouvelle législation qui interdira les mariages forcés, et il va prendre des mesures sévères contre les immigrés musulmans qui diminuent volontairement leur chances de se faire employer en raison de leurs choix vestimentaires.

Plus spécifiquement le Gouvernement va interdire le port des burqa qui couvrent le visage, et ce à compter du 1er janvier 2013.

Si nécessaire, le Gouvernement introduira des mesure de retrait des cartes de séjour aux immigrés qui ne s’intègrent pas.

Cette loi est soutenue par le nouveau centre-droit (VVD), les démocrates Chrétiens (CDA), ainsi que le Parti anti-islamique pour la liberté (PVV).

Les sondages indiquent que la majorité des néerlandais partagent le scepticisme du gouvernement sur le multiculturalisme. Selon un sondage publié par le quotidien centriste Trouw le 19 juin (2), 74% des électeurs hollandais affirment que les musulmans doivent respecter les valeurs du Pays-Bas, et 83% approuvent l’interdiction de la burqa dans les lieux publics.

On estime la population musulmane à 1.2 millions, soit 6% de la population totale. Mais ce chiffre cache la réalité, à savoir que la plupart des musulmans vivent dans les quatre principales villes du pays, Amsterdam, Rotterman, La Hague et Utrecht, qui comptent 2.2 millions d’habitants. Là où les musulmans sont présents en nombre, ils représentent donc 50% de la population hollandaise.

En décembre 2004, le ministère de l’intérieur néerlandais avait publié un rapport de 60 pages intitulé « de Dawa au Jihad », préparé par l’agence de renseignements hollandais, l’AIVD, qui concluait que la Hollande ne comptait pas moins de 50.000 musulmans radicaux dont l’objectif idéologique principal est de détruire le mode de vie occidental et d’attaquer la « domination politique, économique et culturelle » de l’occident. Le rapport concluait que la société néerlandaise est pauvrement équipée pour résister à la menace de l’islam radical en raison de sa « culture de tolérance » qui est devenue synonyme de « fermer les yeux » aux multiples transgressions de la loi.

Le ministre de l’intérieur Piet Hein Donner a récemment déclaré que son gouvernement « va prendre ses distances avec le relativisme que contient le modèle de la société multiculturelle ». Bien que les sociétés changent, a-t-il ajouté, elles ne doivent pas être « interchangeables avec d’autres formes de sociétés »

C’est la première fois qu’un gouvernement européen prend clairement position en faveur de son peuple et admet les dégâts commis par l’immigration. La première fois qu’un gouvernement européen respecte l’esprit du mandat pour lequel il a été élu. La première fois qu’un gouvernement dit à ceux qui ont peur, et qui ont la phobie de l’islam : vos peurs sont légitimes.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.eutimes.net/2011/06/the-netherlands-to-abandon-multiculturalism/ 
(2) http://www.trouw.nl/tr/nl/4492/Nederland/article/detail/2446769/2011/06/19/Integratiebeleid-kabinet-krijgt-brede-steun-bevolking.dhtml 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

jp 05/09/2012 13:58


plus vite cela arrivera ,plus vite on sera débarrassé de cette gangrène ,et la paix reviendra en Europe.

Claude Germain V 04/09/2012 21:16


Quoi qu'il se passe en France et de n'importe quelle facon que l'on PUISSE RETOURNER LE PROBLEME ,TRES VITE LE PEUPLE SOUCHIEN VA SE RETROUVER DEVANT 2 ALTERNATIVES ET PAS 3 ,CAR
THEORIQUEMENT CELA EST  ABSOLUMENT IM-PO-SSI-BLE POUR RAISON ETHNOLOGIQUE ET CIVILISATIONNELLE .


1ere : OU SOUMISSION


2eme : OU GUERRE INTERNE DE RECONQUISTA AVEC ELIMINATION DE MILLIERS DE POLILOPETTES COLLABORATRICES .


Je met au defi n'importe quel sociologue HONNETE qui pourrait lire cette reflexion de me demontrer le contraire .......

rosalie 04/09/2012 19:42


Et on va faire quoi? C'est la question que je pose? Comment revenir en arrière et quelles actions prendre? Nous n'en sommes pas là en France, je peux vous l'assurer avec notre nouveau
gouvernement.