Le grand rabbin Bernheim est bien philosophe, mais il n'est pas fonctionnaire!

Publié le 12 Avril 2013

En défense du grand rabbin Bernheim - Proposé par Nancy Verdier

gilles-bernheim 

Gilles
Banderier

Docteur ès-Lettres.
Membre de l’Académie d’Alsace.

L’époque étant au communautarisme, on me permettra de préciser d’emblée que je ne suis pas juif, que je n’ai jamais rencontré Gilles Bernheim et que ma défense ne doit rien au fait que nous partageons le même prénom et la même initiale patronymique.

Or donc, le grand rabbin Bernheim a été accusé, par un site spécialisé dans la traque du plagiat universitaire (vaste tâche), puis dans la « grande presse », d’avoir plagié plusieurs auteurs et menti sur son statut d’agrégé.

Commençons par le plagiat, activité universellement réprouvée et (presque) universellement pratiquée. Jadis, les professeurs de littérature consacraient des livres aux« sources » de tel grand écrivain, c’est-à-dire aux plagiats plus ou moins conscients que comporte son œuvre. Depuis, on a inventé la notion d’intertextualité, qui revient au même.

Le grand rabbin a donc copié un texte écrit par un autre et eu recours aux services d’un nègre. C’est horrible et immoral car, comme chacun sait, les maires, les préfets, les ministres, les présidents de la République écrivent seuls tous leurs discours. Des politiciens publient régulièrement des livres qu’ils ont composés sans qu’on les y aide.

Lycéens et étudiants plagient sans vergogne. Pourquoi s’en priveraient-ils ? La République n’a-t-elle pas honoré d’une place au Panthéon la dépouille d’Alexandre Dumas père, qui a donné au terme « nègre » ses lettres de noblesse dans le monde littéraire ? Il est vrai que l’auteur (?) des Trois mousquetaires devait cet honneur, moins à son talent littéraire, très contestable, qu’à d’autres considérations, disons… chromatiques.

Quant à l’agrégation, elle n’est pas – beaucoup semblent l’ignorer – un diplôme, mais un concours de recrutement de la fonction publique, permettant d’enseigner une discipline, soit à l’Université, soit en lycée, soit encore, pour les candidats les moins malins, les plus naïfs ou les moins bien classés (cumul possible), en collège « sensible ». Le grand rabbin Bernheim a menti sur sa qualité de fonctionnaire. L’agrégation n’est pas le doctorat. On est agrégé comme on est contrôleur des impôts.

Il reste à s’interroger sur le calendrier des événements. Gilles Bernheim est officiellement grand rabbin depuis le 1er janvier 2009. Pourquoi a-t-il fallu quatre ans pour que l’on lise de près ses livres et qu’on s’intéresse à son éventuel statut de fonctionnaire, en accédant (ce qui n’est pas donné au premier venu) aux fichiers complexes de l’Éducation nationale ?

Disons-le net : le grand rabbin Bernheim paye sa prise de position contre le projet Taubira. Bien entendu, on n’attaque pas le grand rabbin de France comme on attaquerait un quelconque cardinal ou un vulgaire pape, en le traitant de pédophile ou de nazi. Il faut trouver un angle d’approche plus discret, car la frontière est mince entre l’attaque ad hominem et l’injure antisémite, réprimée pénalement.

P.S. En me relisant, je constate qu’au moins deux mots de ce texte relèvent du plagiat.

Gilles Banderier, le 12 avril 2013 // Boulevard Voltaire

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Claude Germain V 12/04/2013 21:35


Que de conneries , et meme si il a menti pour un triste diplome et qu'il a copié quelques mots et autres intonations par ci par la , qu'on lui fiche la paix , et qu'il continu son travail et son
ministere ...... il n'a tué personne , il a péché par betise ,la société Francaise a d'autres souçis qu'un pliagiat et qu'un diplome inexistant ... il n'y a pas eu tant d'histoire pour l'affaire
Dati ....


Cher Rabin reprenz votre sacerdoce tranquillement ,la terre ne va pas s'arreter de tourner pour une betise déja oubliée ...

Epicure 12/04/2013 21:33


Bravo Gilles.


la Gauche du consistoire et les Séfarades, qui n'ont qu'une idée : baiser les Ashkénazes; ont eu raison de l'Alsacien...


Mais il leur en cuira.....


Le Ridicule retombera sur leurs têtes.....

mika 12/04/2013 20:17


OK avec Gilles Banderier mais une fois qu'on a dit ça "Moa pas d'accord du tout avec Bernheim sur ses propos chez
Bourdin"
 http://www.youtube.com/watch?v=XHbHx6zyWd8