"Le grand remplacement" des Français de souche continue.

Publié le 13 Décembre 2013

10 millions d'immigrés supplementaires.

Nous sommes tous priés, de gré ou de force parfois, à coup d'émissions télévisées orientées, de livres formatés, de discours lessivés, de contraintes légales, d'essorages de la liberté d'expression, de commentaires d'experts éclairés, de comprendre que l'immigration est la "richesse de la France". Tant pis si chaque jour nous en voyons les bénéfices dans les colonnes de nos journaux entre les lignes surtout et sous des dénominations fantaisistes du type Vladimir. Tant pis si plus de 6 millions de français ou non, sont sans emploi en France et à la charge de ceux qui travaillent encore où à celle des entreprises françaises. Les auteurs de ce livre, deux femmes, nous refond le coup d'Emile Zola, immigré italien ayant donné à la France l'un de ces plus grands écrivains. Elles ne tiennent pas compte que la France de l'époque n'est pas celle d'aujourd'hui et que le flux migratoire n'a rien à voir. Sur dix millions, combien seront des écrivains, des savants et pour quelle France ? Certainement pas la nôtre car elle parle de régénération de notre société. Pour mémoire qu'est-ce que la régénération ?

- Définition: reproduction d'une partie détruite, réformation, renouvellement moral, renaissance. En quoi la France est-elle dans la nécessité d'une régénération ? Nous sommes dans une immense manipulation des Français qui devront se régénérer comme au bon vieux temps des dictatures régénérantes du vingtiéme siècle.

Un énième livre qui nous explique, avec le sourire des dames, pourquoi il nous faut 10 millions d'immigrés de plus. On peut se douter aisément qu'ils ne viendront pas de l'Est de l'Europe... à vomir

Gérard Brazon

 

*****

Copyright Reuters 

par La Tribune.fr

Alors que les craintes de flux d'immigrés en provenance du Maghreb enflent, un ouvrage fait de l'immigration la planche de salut de la France.Dans votre ouvrage, pourquoi faites-vous du recours massif à l'immigration la clé de voûte de votre plan de secours de l'économie française ?

Karine Berger : certes, avec un peu plus de deux enfants par femme, la France est la championne d'Europe de la fécondité. Mais cette performance permet seulement de retarder le vieillissement de la population. Selon nos calculs basés sur des projections de l'Insee, 26 % des Français auront plus de 65 ans en 2040 si on ne modifie pas notre politique d'immigration.

Combien de personnes arrivent chaque année en France?

Valérie Rabault : officiellement, 100.000. Beaucoup plus si on prend en compte les clandestins. L'idée est d'envisager plutôt un flux de 300.000 immigrés par an, soit 10 millions de personnes d'ici 2040 qui, selon nous, sont indispensables pour régénérer la population, permettre à notre économie de conserver sa capacité d'innovation et pérenniser notre système de protection sociale. (En faisant venir des Bac-10 et partir des Bac+10 et compte tenu de ceux qui sortent de l'éducation nationale sans formation. Ndlr GB)

 Mais la France est-elle toujours attractive ?

K. B. : tout est là ! Dans les années 1960-1970-1980, la France pouvait se targuer d'accueillir les cerveaux du monde entier et les populations en souffrance. Depuis les années 1990, les premiers préfèrent partir aux États-Unis, et les secondes tentent désespérément d'arriver en Grande-Bretagne où, estiment-elles, elles auront une véritable chance de prendre un nouveau départ.

V. R. : l'exemple de Tidjane Thiam, le directeur général du premier assureur britannique Prudential, ancien ministre de Côte d'Ivoire que nous citons dans notre ouvrage est évocateur. Pourquoi ce polytechnicien n'est-il pas resté en France, un pays qu'il adore ? Parce qu'il a toujours eu l'impression que sa couleur de peau était un handicap dans sa vie professionnelle.

K. B. : pour les mêmes raisons, l'écrivain d'origine libanaise Wajdi Mouawad a dû s'exiler au Canada car il n'arrivait pas à obtenir une carte de séjour en France. Il lui a fallu patienter quinze ans pour obtenir le précieux sésame qui lui permet aujourd'hui de travailler avec les compagnies de Chambéry et d'avoir été l'artiste principal du festival d'Avignon de 2009.

Comment intégrer ces 10 millions d'arrivants alors que la France a déjà tant de mal à le faire avec les enfants d'immigrés ?

V. R. : nous ne sommes pas naïves. La tâche ne sera pas facile. Un des moyens les plus efficaces pour intégrer ces immigrés est de mettre à bas la ghettoïsation. Selon une étude réalisée par des chercheurs américains, le coût de la ghettoïsation représente 3,8 % du PIB des États-Unis. Rapporté au PIB français, toutes choses égales par ailleurs, on frôle les 80 milliards d'euros. On pourrait faire beaucoup de choses pour stopper ce phénomène.

Mais il n'y a pas que l'argent qui compte !

K. B. : il faut que les immigrés aient des modèles, qu'ils soient persuadés que l'ascenseur social n'est pas bloqué au rez de chaussée pour eux. Les arrivées au gouvernement de Rama Yade, de Fadela Amara, de Rachida Dati furent très positives. Mais ces exemples sont peu nombreux. Combien y a t il de personnes issues de l'immigration à la tête d'entreprises du CAC 40 ? Aucune.?

"Les Trente Glorieuses sont devant nous", édition Rue Fromentin, 20 euros.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

FRAHENJAC 14/12/2013 04:50


Ce qui me fait rire, c´est leur manière de se prendre au sérieux...Payées par qui...pour nous sortir de telles absurdités ???

Marie-claire Muller 13/12/2013 17:52


Nous on est d’accord!


Classé dans : Uncategorized —
francaisdefrance @ 15:32





Contre l’islamisation de l’Europe / Against Islamisation of Europe


Le musulman doit faire tout son possible pour quitter le pays où il est persécuté à cause de sa religion et pour ensuite aller s’installer ailleurs. Le verset coranique le dit clairement. Le
musulman ne peut – sauf cas d’impossibilité – se justifier de ne pas pouvoir vivre l’islam à cause de la persécution qu’il subit : il doit – sauf cas d’empêchement – émigrer d’un tel pays. C’est
ce genre de pays que des juristes ont nommé : "Dâr al-harb" ou, plus précisément, "Dâr ul-khawf".

lombard 13/12/2013 15:34


bonjour


il est bien de rapeller que les enfants d'immigrés reste à intégrer parce que non intégrables !!ces deux garces hollandisées cachent la triste réalitée !!! 2.5 millions d'immigrés par ans légaux
depuis le début du mandat de flanbi ! chiffre de la préfecture régionale PACA DE 2013 ,a elle seule + de 200 000 légaux ajouter 21 region restante a 100 000 ,faites le compte sans compter les
autres....+ ceux de lampelousa bientot légalisables par la bien pensance européenne qui veut rendre légale le transport et la tentative illégale d'invasion par le droit équitable a une 
demande légale d'immigration... cogité la proccédure  !!!!


LOMBARD

aupied 13/12/2013 14:04


Mais elles sont folles ces bonnes femmes , au lieu de s'occuper des immigrés elles ferais mieux de s'occuper des Français de souches , car ces Français là sont mis de cotê au profit d'assistés et
illetrés , je pense que la VRAI france n'a pas besoin de ça , , le gouvernement ne se rend donc pas compte ( ou ne veulent pas se rendrent compte) que tout ces immigrès viennent en FRANCE
uniquement ce que peut leurs apporter la France ( qu'ils restent dans leurs pays , ça nous feras des économies )nous avons en france des Français qui eux n'ont pas de logement et pourtant ils
BOSSENT ?? chercher l'erreur 

Pivoine 13/12/2013 12:50


Soit ces bonnes femmes sont complètement cinglées, soit elles sont en service commandé (par le gouvernement et par Bruxelles) pour tromper le peuple, dont la majorité commence (enfin !) à ouvrir
les yeux.


D'un côté on détruit l'économie d'un pays, de l'autre on fait venir plein de parasites...


Croient-elles vraiment que ces nouveaux arrivants (principalement en provenance de pays musulmans) feront redémarrer l'économie du pays, alors qu'ils en sont incapables chez eux ?


Et surtout, lorsqu'ils seront majoritaires, qu'ils constitueront un nouveau peuple docile ?


Ces gens-là n'accepteront jamais d'être gouvernés par des non-musulmans, et que les dirigeants politiques ne s'imaginent pas qu'ils vont les mater, car l'oumma se portera à leur secours !