Le grande Angleterre s'enfonce dans l'islamisme. Et en France où en sommes-nous?

Publié le 7 Octobre 2010

Grande-Bretagne : Des écoles obligent les élèves à porter le voile intégral

Au nom du multiculturalisme, on bafoue les droits des enfants. Ces jeunes filles sont victimes, dans les faits, d'un traitement cruel, inhumain et dégradant. Je dirais même qu'il s'agit d'une forme de torture. 

Burka-free 

           Des écoles islamiques ont adopté des politiques sur l’uniforme scolaire qui obligent les élèves à porter la burqa ou le niqab.

Le Sunday Telegraph a déterminé que trois institutions du Royaume-Uni avaient adopté des politiques obligeant les jeunes filles à porter le voile intégral lorsqu'elles se rendent à l’école ou en reviennent. Il s’agit de la Madani Girls' School  à Londres-Est, de la Jamea Al Kauthar à Lancaster et de la Jameah Girl’s Academy à Leicester. Toutes trois sont des écoles indépendantes, payantes et non mixtes pour des jeunes filles de 11 à 18 ans.

Des critiques ont prévenu que la vue d’élèves vêtues de la burqa entrant et sortant de l’école au début et à la fin de la journée pourrait nuire aux relations entre les communautés musulmanes et non-musulmanes.

Ed Husain, co-directeur de Quilliam, un think tank anti-extrémisme, a déclaré : «Il est absurde que des écoles imposent ce rituel désuet, lequel envoie le message nuisible voulant que les musulmans ne veulent pas participer pleinement à la société britannique. Même s'il n'appartient pas au gouvernement de dicter aux citoyens la manière dont ils doivent s’habiller, il faut s’assurer que ces écoles ne sont pas financées par les contribuables britanniques. L’imposition du niqab aux jeunes filles n'est pas une pratique de l’islam dominant, que ce soit en Grande-Bretagne ou dans les pays à majorité musulmane. Il s'agit d'une coutume du désert qui appartient à un autre siècle et à un autre monde.»

Le Dr Taj Hargey, imam et président du Muslim Educational Trust d'Oxford, a déclaré: «C'est très troublant, et cela crée un précédent dangereux. On fait fait subir un lavage de cerveau à de jeunes musulmanes en leur faisant croire qu'elles doivent vivre séparément du reste de la société. Le financement de telles institutions par l’argent des contribuables devrait être absolument interdit. Le port de la burqa ou du niqab est une coutume tribale et ces vêtements ne sont même pas mentionnés dans le Coran.»

Philip Hollobone, le député conservateur qui a tenté de présenter un projet de loi  visant à interdire la burqa en public, a également condamné la politique sur l’uniforme scolaire de ces institutions. «Quelle tristesse de constater qu’au 21e siècle en Grande-Bretagne, trois écoles obligent des jeunes filles d’à peine 11 ans à se couvrir le visage. Comment ces jeunes filles pourront-elles évoluer comme membres pleinement intégrées de la société si on les traite comme des objets à un âge aussi précoce ?»

Le formulaire de demande d'admission [de l’école Madani] prévient les jeunes filles qu’elles recevront une «punition appropriéee» si elles ne portent pas le bon uniforme,  et son site Internet ajoute : «Si le ministère de l’Éducation entre en communication avec les parents au sujet de leur enfant, ceux-ci ne doivent divulguer aucune information sans en avoir discuté avec le comité. »

L’école Madani explique sa philosophie sur son site Internet: «Comme nous sommes opposés au mode de vie occidental, il ne nous apparaît pas raisonnable que les enseignants et le système qui représentent ce mode de vie éduquent nos enfants.»

Source : British schools where girls must wear the Islamic veil, par David Barrett, Telegraph, 2 octobre 2010. Traduction partielle

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Ronald 42 15/10/2010 09:50



Pour préciser ma pensée: Pourquoi l'Islam devient un danger ?


A mon humble avis, par la dérive des "biens pensants" au pouvoir, incapables de prendre


les mesures nécessaires pour éviter les conséquences d'une émigration incontrôlable,


anti-française et inintégrable (75% de la population carcérale) . Ces (ir)"responsables"


(associations, politiques, magistrats etc..), à la capacité de nuisance redoutable, nient les


faits, interpellent le grand public en lui faisant supporter les causes de ces comportements


délictueux. Voilà, à mon sens, les "cibles" prioritaires ! Sans support, on n'édifie rien de


solide et notre comportement égocentriste nous entrainera vers l'abîme !


MAIS QUI SERA DÉSIGNÉ COMME COUPABLE ? L'Europe n'est -elle pas en train de


perdre, elle aussi, son identité ?


 



ronald42 10/10/2010 19:50



Le feu est dans la maison et nous avons des pompiers pyromanes pour


l'éteindre !!!


Nous connaissons nos cibles !!!



Gérard Brazon 11/10/2010 21:50



Nous connaissons LA cible: l'islam!  A ne pas confondre avec les musulmans qui n'ont pas tous le désir, loin de là, d'établir la charia là où ils vivent! Si j'en juge à ce qui se passe en
Algérie et ailleurs, bien des musulmans préfèrent la laïcité. Mon seul regret, c'est qu'ils ne se mobilisent pas pour contester avec nous, tous ces malades de Dieu!



veni vidi vici 07/10/2010 23:10



l'europe se dirige vers une guerre sans précédent contre les mahomethans....


l'europe est comme un fruit pourri de l'interieur et le ver s'appelle : islam!



El borak 07/10/2010 20:22



Et dire que l'Angleterre, était le pays (jadis) qui imposait sa loi sur tous les continents de la terre, le soleil ne se couchait jamais sur le royaume britannique, et maintenant ils se mettent à
genoux devant les mahométans, que dis-je à genoux à plat ventre, remarquez cela me va mal de critiquer les Anglais, nous les Français faisons petit à petit la même chose, puis les Belges aussi
d'ailleurs, mince c'est toute l'europe qui s'enfonce, les bobos pendant ce temps engrange des provisions gigantesque de vaseline pour préparer leur futur dans cette Europe.



muller marie-claire 07/10/2010 15:40



Nouvelles d'Anvers!!!


Belgique : un imam
appelle les musulmans à boycotter l’école


Par Ishtar le 27 juin 2009


Plus de 300 élèves musulmanes menacent de se désinscrire de leur école.


Un imam d’Anvers a appelé “tous les parents musulmans
à ne plus envoyer leurs enfants à l’école dès la rentrée” au cas où l’interdiction de port du voile décidée mardi 23 juin par deux lycées de la ville serait maintenue. Nordine Taouil, l’imam qui
a lancé cet appel, menace les deux athénées de boycott de la part des élèves musulmans. Il a d’ailleurs demandé à ces élèves de se désinscrire des deux établissements incriminés pour la prochaine
rentrée scolaire : “si vous ne pouvez plus porter le voile à l’école, restez chez vous, ne rentrez pas en septembre”, leur a-t-il dit. Le responsable religieux affirme vouloir “une école
harmonieuse où il est possible de vivre sa religion”.


Cet imam belge d’origine marocaine estime que “dans une démocratie, chacun doit être le bienvenu dans l’école de son choix” et que le port du voile est donc un droit qu’on ne saurait retirer aux
élèves musulmanes.


Signes religieux interdits dans deux établissements scolaires anversois


Il faut savoir qu’en Belgique, la question du port du voile par les élèves est laissée à l’appréciation des écoles. En plein débat sur la burqa en France, la polémique sur les signes religieux a
été relancée en Belgique mardi suite à la prestation de serment à Bruxelles par Mahinur Özdemir, une députée portant le foulard islamique.


Les deux établissements qui ont décidé de modifier leur
règlement pour y inscrire l’interdiction de tout symbole politique et religieux sont les athénées royaux d’Anvers et d’Hoboken. Basée sur le principe du pluralisme actif, cette décision entend
garantir la liberté et l’égalité nécessaires à l’épanouissement de chaque élève.


Les deux établissements comptant un pourcentage élevé d’élèves d’origine allochtone, ils ont estimé que certains d’entre-eux risquaient d’être soumis à une pression sociale les incitant à
afficher des symboles politiques ou religieux. Comme chez leurs voisins du sud du pays, les autorités anversoises entendent laisser à chaque école le soin de gérer ces questions en parfaite
autonomie.


Dès l’annonce de la modification du règlement, de nombreux élèves ont protesté. Une séance d’information a eu lieu mercredi dans la soirée et la tension semblait quelque peu retombée jusqu’à ce
que Nordine Taouil en appelle à tous les parents musulmans pour qu’ils n’inscrivent pas leurs enfants dans ces écoles à la rentrée. Une sortie jugée « irresponsable» par le monde politique
flamand. Le président de la N-VA Bart De Wever estimant que « les directions ont le droit d’intervenir dans l’intérêt de l’harmonie de leur écoles».


Sources : Enseignons, Radiovm, derdactie



muller marie-claire 07/10/2010 14:52



Si l'école madani fait la loi alors!!!!!!!IL DOIT ENCORE ETRE QUESTION DE FINANCE ISLAMIQUE!!!les émirats dirigent déjà la plupart des universités


les anglais sont en train de s'enferrer dans quelque chose de dangereux pour la démocratie.Le libéralisme qu'ils prônent est une aubaine pour les islamistes qui s'incrustent dans
l'éducation,c'est à dire à la source,pour fanatiser les jeunes,de gré et surtout de force,comme ils le font en Palestine.


La charia est en bonne voie dêtre instituée,il y a déjà 54 tribunaux islamiques en GB. Et nous comme vous le demandez???Demandez à tous les léches babouches et collabos,comment ils comptent nous
sortir du gouffre où ils nous ont lâchement poussé!!