Le Grau du Roi (30) : Gilbert Collard dénonce les troubles à l’ordre public

Publié le 15 Juillet 2012

Voilà donc un geste qui partait d'un bon sentiment et qui consistait à faire payer peu (1€) pour que les plus pauvres puissent se déplacer en train et aller sur la plage (Le Conseil général payant la différence) et son revers de médaille.

Aujourd'hui, les pauvres ne peuvent plus venir puisqu'ils sont persécutés par de jeunes "Vladimir" qui ont trouvé là, le moyen facile et peu coûteux pour semer la terreur dans la ville. Ce qui me rappelle les discours des responsables politiques et ceux des transports en Île de France sur le nécessaire "désenclavement des cités" afin de permettre à la richesse de la France en herbe, de pouvoir mieux circuler dans la région. On sait qu'en effet, ils circulent beaucoup mieux maintenant au grand désespoir des Centres commerciaux de la région et à l'agacement des clients qui, le plus souvent se font "ennuyer" par toute cette "jeunesse pauvre" mais bien équipée en Iphone et autres. Vous êtes prié d'écraser une larme... 

Bilan au Grau du Roi: les pauvres ne prennnent plus le train à 1€, les commerçants en ont ras le bol de cette ambiance déliquescente. Et silence dans les médias biens pensants.

Gérard Brazon

 

Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine de la 2e circonscription du Gard, a rédigé une question écrite à l’attention du ministre de l’Intérieur

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur les graves troubles à l’ordre public causés par certains jeunes dans la commune du Grau-du-Roi.

Ces troubles répétés sont occasionnés par des éléments incontrôlés, livrés à eux mêmes, bénéficiant d’un billet Nîmes – Le Grau-du-Roi à un euro, billet très largement subventionné par le Conseil régional du Languedoc-Roussillon.

Cette année, ces navettes circulent depuis le 2 juin et certains de leurs passagers multiplient les incivilités, au point que la police ferroviaire doit être constamment présente.

À l’arrivée du train, la présence de plusieurs gendarmes est nécessaire, ce qui les rend indisponibles pour les autres missions qui leur sont imparties.

La population, et en premier les commerçants, se plaignent de subir grossièretés, vols, violences et, d’une manière générale, une ambiance d’agressivité. Les plaintes sont rares, par crainte des représailles. Ces désordres débutent chaque jour vers 14 heures; et ils culminent chaque samedi après-midi. Les riverains, ainsi que les commerçants ont multiplié les pétitions.

Certains commerçants, qui sont souvent amenés à baisser leur rideau, subissent une perte de chiffre d’affaires très significative. Par ailleurs, ces désordres ternissent l’image de ce grand port de plaisance, celle des communes environnantes et, plus généralement, de notre attractivité touristique.

M. Gilbert Collard remercie le ministre de l’Intérieur, sans doute déjà averti par la préfecture du Gard, de bien vouloir lui indiquer s’il compte renforcer rapidement les effectifs des forces de l’ordre et prendre toutes mesures administratives ressortant de sa compétence.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Yves IMBERT 15/07/2012 12:10


Désolé pour le commentaire vide je me suis fait avoir par le copier-coller



Je disais donc que les français voient qu'il suffit de se défendre face à une agression de CPF pour se retrouver en GAV si l'agresseur porte plainte pour avoir pris une baffe en retour , et les
CPF  l'ont bien compris, le plus "drôle" c'est que les flics eux-mêmes se retrouvent en GAV aprés une interpellation musclée.


A ce stade on peut rnoter sur le site du conseil constitutionnel l'article 35 de la décl des droits de l'homme de 1793: "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour
le peuple et chaque portion du peuple , le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"

Francis NERI 15/07/2012 11:39


Je suis en complet accord avec la Gauloise...se prendre en main car nous ne pouvons compter que sur nous même...Commençons INDIVIDUELLEMENT à nous poser quelques questions: Pour quoi et pour qui
voulons nous agir ? (Finalité ) Pour quoi faire ? Avec qui ? Comment et enfin avec quels moyens ? Aprés il faut se rassembler et çà ce n'est pas le plus simple ...accepter "un verre à
moitié plein" s'il le faut ! ON commence QUAND ?  

baldo 15/07/2012 10:49


les journalistes sont priés de ne pas divulguer toutes les mauvaises nouvelles venant de ce ces pauvres immigrés qui ont bien raison ;profite de l'argent des pauvres travailleurs français ,qui ne
réagissent pas ,

Yves IMBERT 15/07/2012 10:40



baldo 15/07/2012 09:43


les politiques sont des laches ,pour préserver leurs sieges et leurs avantages ,ils vendent la france aux musulmans,les français sont devenus des agneaux ,que l,ont manipulent ,

LA GAULOISE 15/07/2012 08:56


Il faut absolument que chaque citoyen ( bien sur , je parle des citoyens qui se souviennent encore que leurs ancetres s'appelaient des gaulois ! !) prennent leur sécurité et celle de leur
compatriotes   , en mains... FRANCAIS : REVEILLEZ VOUS !!

Nous 15/07/2012 08:11


on est peut être  des souschiens ,eux sont des sous merde 

LA REINE DE SABA 15/07/2012 07:41


..."Jeunesse pauvre mais bien équipée d'I-phones".... exactement !!


Je les vois faire la queue pendant des heures lorsque je passe devant les caisses d'allocations du 9.3., cependant qu'ils sont venus en BMW, parfois en coupés sport, qu'ils ont des fringues de
marque, des I-phone.... et que moi, pauvre française de souche, je narrête pas de payer, j'en crève de payer, je n'ai pas d'I-phone, et j'arrive tout juste à garder ma voiture.....!!


Nos politiques sont vraiment des pourritures et des gibiers de potence !!