Le Hamas interdit aux femmes de courir avec les hommes, l’ONU annule le marathon de Gaza.

Publié le 8 Mars 2013

Par Ruth Pollard in Jerusalem Adaptation Nancy Verdier

Gaza Strip marathon cancelled after Hamas bans female runners by Ruth Pollard in Jerusalem

Nancy2013 (2)L’ONU a été contraint d’annuler son marathon annuel dans la bande de Gaza sous la pression du mouvement islamiste Hamas au pouvoir qui a exigé que les femmes soient bannies de la course.

Les femmes ont déjà participé au marathon, qui parcourt la bande côtière de 42 kilomètres et est organisé par l’Office des œuvres et secours  des Nations Unies (United Nations Relief and Works Agency)  - la branche principale de l’ONU qui vient en aide aux réfugiés palestiniens.

Cette annulation a été annoncée par un court entrefilet  sur sa page Facebook et son site  Internet.

«L’UNRWA a le regret d’annoncer qu’il a annulé le troisième marathon de Gaza, qui devait avoir lieu le 10 avril. Cela fait suite à la décision prise par les autorités de Gaza de ne pas permettre aux femmes de participer. « 

Le Hamas a confirmé qu’il était bien à l’origine de l’exclusion des femmes du marathon.

« Nous regrettons cette décision d’annuler le marathon, mais nous ne voulons pas que les hommes et les femmes courent ensemble», a dit le secrétaire du cabinet Abdessalam Siyyam.

« Nous n’avons pas demandé à  UNRWA  d’annuler le marathon … mais nous avons posé certaines conditions », a-t-il déclaré à l’Agence-France Presse, citant des coutumes et traditions locales.

Exprimant sa déception devant cette décision, Adnan Abu Hasna a indiqué que l’ONU a passé les derniers jours à tenter de négocier avec le Hamas sur la question de la participation des femmes.

« En fin de compte ils ont insisté pour qu’il n’y ait pas de participantes femmes  au marathon, donc nous avons annulé le marathon», a-t-il dit.

« Cette épreuve a été conçue pour mettre en lumière la situation à Gaza et permettre la collecte de fonds pour nos programmes d’été dans lesquels 250.000 enfants participent chaque année. »

« Plus de 256 concurrents internationaux s’étaient inscrits pour participer à la course, dont 119 femmes, et parmi les habitants de Gaza 551 s’étaient inscrits et 266 d’entre eux étaient des femmes. 1600 autres enfants des 243 écoles de l’UNRWA avaient également l’intention de participer » a-t-il dit.

«C’est frustrant pour nous, nous sommes déçus et nous sommes tristes, mais nous ne pouvons pas accepter les conditions du Hamas -. Les accepter va à l’encontre des principes de l’ONU sur l’égalité et les droits des femmes »

Dans les documents d’inscription, l’ONU avait déjà proposé un code vestimentaire discret à la fois pour les hommes et les femmes, précisant que les femmes n’avaient pas besoin de porter un foulard, mais devaient  porter des pantalons longs et des tops à manches longues et s’abstenir de porter des « vêtements moulants ».

Le Hamas, qui dirige la bande de Gaza depuis 2007 quand il s’est séparé du mouvement Fatah, a récemment mis en place d’autres règles visant à contrôler la façon dont les femmes s’habillent à l’une des universités de Gaza, et aussi  leur interdire  de monter à l’arrière des motos et de fumer le narguilé.

L’un des principaux groupes de droits civils à Gaza, le Centre Al Mezan pour les Droits de l’Homme, a condamné la position du Hamas et lui  a demandé de reconsidérer l’interdiction des femmes au marathon.

«Nous pensons  que l’état de droit doit prévaloir sur les coutumes et pratiques», a déclaré Al Mezan directeur de Issam Younes. « Il n’est pas acceptable de dire que le marathon devrait se baser sur les limites fournies par les pratiques courantes et traditionnelles  de  la société – après tout, qui a le droit de décider ce que sont ces pratiques ? »

M. Younes a également condamné la tentative du Hamas d’imposer un code vestimentaire islamique aux  étudiantes qui fréquentent l’Université Al Aqsa, en disant: «Ce n’est pas une exigence de la loi».

La course, prévue pour le 10 avril, aurait été le troisième marathon de Gaza.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

DURADUPIF 08/03/2013 21:51


Comme dans les Bouches du Rhône ou l'on arrête la course cycliste masculine sous couvert de date le vendredi et de lieux religieux, la mosquée. Quelle honte triple honte.

Epicure 08/03/2013 17:10


Bon signe: si l'ONU ne cède pas , Nos maires et respeonsables divers... vont pouvoir se mettre au goût du jour... et chercher le courage qui leur manque à l'ONU..?pour sortir du Couvert de La
Ligne Maginot.....?


Ah les cons.