Le Hamas positionne ses armes au milieu de zones d’habitations.

Publié le 20 Août 2014

Par Louis René Beres

Adaptation française

Thérèse Zrihen-Dvir

 

Pourquoi le Hamas positionne en premier lieu, ses armes au milieu de zones d’habitations, d’écoles, d’hôpitaux et de mosquées ? La violence palestinienne persiste à violer toutes les règles d'engagement, en dépit de l'article XIV de l'accord intérimaire d'Oslo II signé en 1995, qui stipule que la Cisjordanie et la bande de Gaza doivent être complètement démilitarisées.

http://www.mfa.gov.il/mfa/foreignpolicy/peace/guide/pages/the%20israeli-palestinian%20interim%20agreement.aspx

Maintenant que les cendres commencent à se tapir dans la bande de Gaza après l'opération israélienne Bordure de Protection, il est encore facile de se sentir affligé envers les palestiniens assiégés. Surtout aux yeux de tous ceux qui se confrontent aux persistantes images projetées par le New York Times et CNN - incontestablement douloureuses - qui s’affichent comme «asymétriques» et «disproportionnée».

 

Comment le Hamas peut-il être vu comme l’agresseur alors que les victimes arabes sont plus nombreuses que celles des israéliens ? Certes, le côté qui compte le plus grand nombre de pertes civiles se profile toujours aux yeux du public comme le plus juste. Comment pourrait-il en être autrement ?

Les habitants de Gaza (comme de nombreux Israéliens contraints de vivre sous la menace de tirs de roquettes des terroristes) sont en effet les victimes de la violence régionale. Mais leur victimisation n'a pas été causée par un ennemi extérieur. Au contraire, la souffrance palestinienne demeure le résultat direct des dirigeants criminels du Hamas et d’autres groupes terroristes. Et pourquoi ceux-ci positionnent leurs au sein des populations, des écoles, des hôpitaux et des mosquées ?

 

La direction palestinienne du Hamas n’a rien à craindre, puisqu’elle a déserté la bande de Gaza et se planque en toute sécurité soit au Qatar, soit dans des régions confortables d'Europe. Le « Martyre » est toujours bien accueilli, tant qu'il s’agit de quelqu'un d'autre.

 

Contrairement aux explosions soigneusement calculées du Hamas, les réactions de défense d'Israël n'ont jamais été sans raison ou complotées. À l’inverse de leurs adversaires, les Israéliens n’éprouvent absolument aucun plaisir à tuer d'autres personnes. Le Hamas, le Jihad islamique et les groupes terroristes liés à l’exploitation de Gaza, prennent toujours intentionnellement, des mesures propres à garantir que les représailles israéliennes tuent ou blessent des civils palestiniens. En orientant les femmes âgées et les jeunes enfants vers les zones de la bande de Gaza d’où des roquettes létales sont délibérément tirées sur les habitations israéliennes, les hôpitaux et les écoles - conscients que les Israéliens devront retourner le feu aux emplacements exacts d'où le feu est parti - les dirigeants palestiniens violent ouvertement les restrictions les plus élémentaires des lois de la guerre. En vertu du droit international, faire des civils un bouclier est défini comme un crime.

Ironiquement, ces mêmes criminels ambitionnent de trainer les dirigeants israéliens en justice devant la Cour pénale internationale.


À présent que l’opération Bordure de Protection a pris fin sans résultat défini, de nombreux groupes de terroristes palestiniens vont s’atteler à la préparation d’attaques de plus grande envergure contre Israël.

 

Éventuellement, ces attaques, en coopération avec certaines factions djihadistes alliées (peut-être même avec l'état islamique, [ISIS], qui massacre aujourd'hui tous ce qui se trouve sur son chemin en Iraq), pourraient inclure des armes biologiques ou chimiques de destruction massive.

Par le temps, surtout si l'Iran transfère une partie de ses gros stocks de matières nucléaires aux groupes terroristes, Israël pourrait même face au terrorisme nucléaire palestinien, tiré à partir de camions et de bateaux, ainsi que des roquettes et des missiles à tête nucléaire.


Si l'Iran devient une puissance nucléaire, qui semble désormais être une certitude, il pourrait dépêcher des missiles balistiques armés d'ogives nucléaires contre Israël, comme il a d’ailleurs menacé de le faire à maintes reprises, en dépit des dispositions de la Charte de l’ONU stipulant que les états membres sont interdits de menacer l'un l'autre. Le système de défense antimissile balistique d'Israël exigerait un taux de réussite de 100%, mais il n’existe vraiment pas de système à fiabilité complète.


Israël a toujours essayé pendant la guerre de maintenir ses opérations contre le terrorisme essentiel à Gaza, en concordance aux règles établies du droit humanitaire international, que la violence palestinienne persiste à violer.


En outre, bien que le terme « occupation» est inlassablement répété par les médias depuis un mois, il n'y a aucune « occupation de la bande de Gaza ». Les israéliens ont tous quitté Gaza en 2005, dans l'espoir que les palestiniens, cessent leurs excursions de terreur et saisissent l’opportunité d’ériger enfin un état productif. Toutes les modalités de transfert de marchandises à Gaza n’ont fait que rehausser la préoccupation, désormais justifiée, qu'au lieu de bâtir un état, le Hamas emploie le matériel importé pour construire une ville souterraine aux terroristes d’où ile peuvent attaquer Israël.


Quel pays aurait permis le transfert de tels éléments à un voisin qui ne cesse de promettre qu’il l’anéantira ?

http://www.gatestoneinstitute.org/4624/gaza-war-reality

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

berlaine 21/08/2014 11:36


POURQUOI .? Réponse synthétique fort simple.!


Parce que l'ISLAM EST UN MOUVEMENT POLITICO-RELIGIEUX- TOTALITAIRE Dirigé par des abrutis arrièrés survivants tortionnaires du moyenâge, ce que les pays civilisés n'ont toujours pas compris.
Aussi, si l'aveuglement de nos dirigeants  continue, il nous submergera par le nombre d'ici peu (prolifération "lapin") que, ABRUTIS à l'extrême qu'ils sont, comme la POPULACE d'IDIOTS QUE
NOUS SOMMES, sur laquelle ils règnent, ils nous obligent indirectement à financer pour notre propre et prochaine DISPARITION .! Qu'ON SE LE DISE .!