Le Hezbollah a décrété la mobilisation générale - par Michel Garroté

Publié le 21 Novembre 2011

Le Hezbollah a décrété la mobilisation générale. Après avoir placé ses combattants en état d’alerte maximum, le Parti de Dieu a appelé les réservistes et demandé à ses dirigeants de se cacher (cf. les liens en bas de page). Ces mesures ont été prises depuis plusieurs jours, mais accélérées depuis le discours d’Hassan Nasrallah, vendredi 11 novembre, à l’occasion de la Journée du Martyr. A cette occasion Nasrallah a mis en garde contre toute tentative de s’en prendre militairement à l’Iran, réitérant sa confiance dans les capacités de la République islamique à riposter partout dans le monde. Concernant la Syrie, Nasrallah a prévenu que toute guerre contre le régime s’étendra à toute la région. Depuis ce discours, les combattants du Hezbollah sont en état d’alerte et les permissions sont annulées. (L'état dans l'état. La mobilisation du peuple est une des fonctions régalienne d'un état indépendant avec l'armée, la justice, la police et la monnaie. le Liban est captif de ces islamistes et peut se retrouver en guerre sans même que l'état souverain libanais ne l'ait souhaité. Note de Gérard Brazon)

Le plan B de la mobilisation a été mis en place, ce qui signifie que les batteries de missiles doivent être prêtes à l’emploi dans 12 heures maximum. Jamais ce niveau de mobilisation n’a été atteint, y compris lors de la guerre de l’été 2006. Le Hezbollah a donné les ordres à ses dirigeants politiques pour se cacher. Ils peuvent se terrer dans des abris souterrains spécialement conçus à cet effet, pour éviter les frappes aériennes et les liquidations. Et ce, pour que leur éventuelle disparition n’affecte pas le moral des combattants. Toutes les équipes combattantes, et plus particulièrement les unités balistiques, sont mobilisées. Cependant, en cas de guerre régionale, le Hezbollah devra se passer des services de quelque 5000 combattants d’élite, déployés en Syrie pour seconder les miliciens du régime de Bachar Al-Assad.

La semaine dernière, six membres du Hezbollah auraient péri dans des combats avec l’Armée Syrienne Libre composée de déserteurs de l’armée nationale syrienne. La milice Amal de Nabih Berri, président du Parlement libanais, a de son côté dépêché 3000 de ses miliciens en Syrie, dans le même objectif de soutenir A-Assad. Plusieurs dizaines de milliers de Gardiens de la Révolution iranienne sont postés en Syrie, particulièrement autour des casernes de l’armée pour empêcher tout mouvement massif de désertion. On ignore si la mort du général iranien Hassan Moghaddam, le père du programme balistique et nucléaire iranien, dans l’explosion de deux entrepôts de munitions, près de Téhéran, samedi 12 novembre, va affecter les capacités de l’Iran.

La mise en état d’alerte du dispositif balistique du Hezbollah au Liban peut servir dans trois cas de figure : « venger » le général iranien Hassan Moghaddam ; riposter à toute frappe préventive contre le nucléaire offensif iranien ; ou, en cas d’opération militaire visant à protéger la population civile syrienne (comme se fut le cas en Libye). Le Hezbollah pourrait aussi provoquer une guerre préventive contre le Nord d’Israël, pour empêcher Israël de frapper le nucléaire offensif iranien. Le Hezbollah avait procédé à la même fuite en avant, le 12 juillet 2006, pour détourner l’attention du programme nucléaire iranien et pour retarder l’établissement du Tribunal international pour le Liban. Rien n’empêche aujourd’hui le Hezbollah de récidiver et d’ailleurs il ne cesse de marteler qu’il est prêt à tout sacrifier pour le Guide iranien Khamenei et son concept létal de Wilayat e-Faguih.

© Michel Garroté, rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2066

http://www.gulfinthemedia.com/index.php?id=579797&news_type=Political&lang=en

http://www.aljazeera.com/indepth/features/2011/11/20111110181533729951.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Repost 0
Commenter cet article

Marie-Claire Muller 21/11/2011 16:11


Israël ne peut compter que sur Tsahal et sur ses services secrets (les meilleurs au monde!)il est entouré d'ennemis qui se detestent entre eux mais sont prêts à s'allier contre ce courageux petit
Pays!Depuis la guerre 40 ces suppôts de Satan rêvent d'éraldiquer le peuple juif et maintenant le petit hitler iranien qui se prend pour le Médhi ne reculera pas devant une guerre atomique c'est
pour ça que Israël devra intervenir d'une maniére ou d'une autre car il ne peut compter sur l'Europe et sur des Juppé qui ont le c... entre 2 chaises!!

Epicure 21/11/2011 13:23


Ce sont nos crétins de la FINUL qui vont être aux premières loges pour le spectacle!!! On leur souhaite de beaux Bouquets!


On va voir comment nos Français sont capables de Sauver (SIC....) la Sécurité d'Israël .....Je meurs déjà de rire....