Le Hezbollah tisse des liens avec les cartels de la drogue au Mexique.

Publié le 19 Juillet 2011

Point de veille.

Les groupes terroristes islamiques sont en train de s’installer au Mexique et de tisser des liens alarmants avec les violents cartels de la drogue, selon un memo interne du Département de police de Tucson au Texas.

Ce memo, diffusé par le groupe hacker LulzSec, est l’un des éléments du hacking contre l’Arizona Department of Public Safety(département de la sécurité publique de l’Arizona), et  il met en garde contre le fait que le Hezbollah a établi des bases au Mexique où il a stocké beaucoup d’armes et de munitions.

Le memo en veut pour preuve l’arrestation en 2010 à Tijuana d’un combattant du Hezbollah, Jameel Nasr, responsable présumé de la création d’un réseau du Hezbollah au Mexique et dans toute l’Amérique latine.  Le memo rappelle également l’arrestation en avril 2009 de Jamal Yousef à New York, qui permit de découvrir une énorme cache d’armes de guerre, de grenades à main, d’explosifs et d’armes et munitions antichars. Selon Yousef, les armes étaient stockées au Mexique après avoir été acheminées en fraude d’Irak par les membres du Hezbollah.

Le memo met en garde contre les conséquences de ces alliances entre le Hezbollah et les cartels de la drogue car ce partenariat peut s’avérer désastreux dans la lutte du Mexique contre les cartels de la drogue, compte tenu de la possession par le Hezbollah d’armes de technologie avancée, en particulier leur expertise dans le domaine des  engins explosifs improvisés (les IED en anglais). Le memo souligne que certaines organisations criminelles mexicaines ont déjà commencé à utiliser des engins explosifs improvisés et des voitures piégées à l’explosif, un changement notoire de tactiques témoignant de liens avec les militants islamiques.

Les partenariats entre le crime organisé mexicain et les combattants islamiques sont mutuellement profitables et par conséquent terrifiants. Les cartels gagnent en expertise dans les acheminements frauduleux et les armes et obtiennent un accès à l’héroïne bon marché en provenance d’Iran et d’Afghanistan. Quant à eux, les terroristes islamiques profitent de l’anarchie engendrée par la guerre des cartels de la drogue au Mexique et de la frontière poreuse avec leur cible principale : les Etats-Unis.

Source : Hezbollah Hooks Up With Mexican Drug Cartels, Business Insider, 14 juillet 2011. Traduction par Marie pour Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Francis CLAUDE 19/07/2011 18:36



encore une foi obama ferait mieux de garder ses soldats sur le sol Américain pour sécuriser ses frotiéres et combatre les cartels