Le hidjab s'impose dans les magasins dans un silence assourdissant des responsables policiers et judiciaires Par Gérard Brazon.

Publié le 10 Avril 2014

Nous sommes souvent conftontés à la réalité de ces femmes (?) qui provoquent les citoyens et la loi dans nos magasins et supermarchés.

Manif Salafiste sur ParisNiquab 2013-2

Elles se pavanent tranquillement dans les allées avec des enfants dans des poussettes, et font mine de rien semble-t-il puisque que l'on ne voit pas le visage. Pour ma part, j'éprouve un immense malaise lorsque je croise leur chemin aux Quatres Temps de la Défense dans les Hauts de Seine ou dans le Auchan du coin. Mais ce malaise est interdit car il est "islamophobe" dit-on ?

Comment ne peut-on pas l'être face à cette représentation de l'obscurantisme et au déni de la femme libre comme le sont les femmes occidentales. Je pense à Olympe de Gouge et à Louise Michel et toutes ces femmes qui se sont battus pour arracher leur liberté d'être libres au même titre que les hommes. Quel retour en arrière monstrueux.

Personne ne dit rien dans ces magasins, les regards sont explicites pourtant et les vigiles n'interviennent pas devant le refus de la loi. Quant aux caissières, elles évitent de faire un commentaire tellement elles sont sûres qu'elles n'auront pas raison in fine.

La lâcheté des uns, le refus ou la complicité des autres fait que peu à peu, la loi est sacrifiée. Nous sommes en face de femmes qui savent très bien ce qu'elles font, s'en moquent éperdument et s'amusent de ce malaise. En service commandé, elle sont prêtes à l'affrontement, aux hurlements, à utiliser les enfants comme bouclier comme d'autres le font ailleurs, dans d'autres situations. L'enfant outil, l'enfant arme de dissuation, les cris, et la provocation. Ecoeurant.

Il ne faut jamais imaginer qu'elles seraient des pauvres femmes, victimes et toutes obligées sous la contrainte. Elles sont dans la lutte religieuse et l'imposition rétrograde de l'image de la femme soumise, simple vagin et ventre à la disposition des hommes comme l'affirme le Coran (Sourate 4 verset 34). Parfois le mari est présent et lui-même en tenue de combat religieux et provocateur également. 

Les grands magasins cèdent à l'outrance et ouvrent des rayons halal pour satisfaire une clientèle provocatrice qui, il y a à peine dix ans, ne faisaient pas dans le prosélytisme public et ne cherchait pas à imposer une image réductrice de la femme esclave des hommes, au nom d'un dieu si peu compatissant et tellement inégalitaire. France, ils insultent tes "droits de l'homme !

Alors il faut sans doute se déclarer, protester, réclamer, avertir, affirmer son opposition d'une manière ou d'une autre et rendre cette provocation plus difficile. Ces femmes se nourrissent de nos lâchetés, de nos abandons, de nos refus d'intervenir. Il est bon de le savoir, d'agir et d'interdire cette provocation.

Gérard Brazon

Voici un courrier fait par un homme qui refuse cette fatalité.

Service Clientèle - GÉANT CASINO

1 Esplanade de France
42000 Saint-Étienne


Madame, Monsieur,

Je souhaite porter à votre connaissance les faits suivants. 
Lors de ma visite le lundi 7 avril vers 17h00 dans votre magasin GÉANT CASINO à Saint-Nazaire (44600) , j’ai remarqué une personne voilée intégralement franchissant les caisses après avoir effectué ses achats, et ce en contravention avec la loi du 11 octobre 2010* interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

Citoyen respectueux des lois, attaché à la neutralité religieuse, j’ai donc interpellé le vigile en fonction pour lui faire part de ma stupéfaction que cette personne soit autorisée à déambuler ainsi vêtue dans le magasin et de mon étonnement qu’un rappel à la loi ne lui soit pas adressé. 

Celui-ci, visiblement décontenancé par mon intervention, m’a répondu qu’il n’était pas autorisé à le faire, m’informant au passage que ces faits se produisaient régulièrement. Nullement satisfait par le peu d’empressement qu’il manifestait au sujet de ma requête et souhaitant porter à la connaissance de la direction du magasin ces manquements réitérés au respect de la loi, j’ai fait appeler le responsable de la sécurité. 

Cet homme courtois, mais visiblement peu enclin, sans doute par crainte des débordements coutumiers dans ce genre de situation, à contacter les services de police à même de constater les faits, m’a renvoyé vers votre service clientèle.

Aussi, je vous demande instamment de bien vouloir demander à votre direction de faire respecter la loi dans toutes les succursales de votre enseigne et d’intervenir systématiquement, en coopération avec les services de police, pour mettre un terme à la transgression récurrente de celle-ci, lourde de conséquence pour la paix civile, si l’on n’y mets un terme.

Le civisme de tous, à tous les niveaux de responsabilité, est requis dans les circonstances actuelles où des forces sournoises, funestes et délétères sont à l’œuvre pour tester notre résistance et mettre à mal nos libertés chèrement acquises. 

La lâcheté de certains, votre direction en l’occurrence, oblige les citoyens avertis du danger, dont je suis, à prendre des risques majeurs, afin que notre société ne se délite sous les coups de butoirs d’un obscurantisme d’un autre âge. 

La juste émancipation des femmes et le trésor que représente notre laïcité sont des valeurs précieuses et fragiles. Leur préservation exige de chacun d’entre nous une vigilance extrême, une mobilisation de tous les instants et un engagement civique total. 

Il en va de l’avenir des générations futures et du respect dû à ceux qui, avant nous, ont lutté pour nos libertés.

Soyez assuré, Madame, Monsieur, de mon inlassable détermination à dénoncer le péril qui nous menace et d'informer de la couardise dont se rend coupable votre direction jusqu’à plus ample informé.

Dans l’attente de vous lire,

Respectueuses salutations.

Philippe BESCOND-GARREC

* Loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public: « nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage". Par espace public, on entend les voies publiques, les transports en commun, les commerces et centres commerciaux, les établissements scolaires, bureaux de poste, hôpitaux, tribunaux, administration »

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 11/04/2014 17:00


ECOUTEZ NOTRE AMI PAT CONDELL ECOUTEZ CE QU IL DIT AU SUJET DES JOURNALEUX ET DE NOS SOCIETES DE LÂCHES!!!!


A SOCIETY OF COWARDS: http://youtu.be/5Z38qqSZZEc

island girl 10/04/2014 18:09


Il reste encore un coin de paradis français ... l'ile de St Martin et de St Barth ou l'on ne voit pas ce genre de scène immonde ,il faut dire qu'il y a des églises à tous les coins de rue  !

Epicure 10/04/2014 18:04


Oui, j'ai présumé mais ça ne sert à rien car le Parti est une notion vaine obsolète (s'il a jamais eu une Raison quelconque?) et que la Pensée, absente des Masses et des élites idéologiques
(qulles qu'elles soient, reste la seule Solution au problème de la représentation et de la res publica. or personne ne semble la réclamer ainsi..;depuis des lustres! Personne ne semble avoir lu
Tocqueville ou en tout cas en avoir tiré des conclusions éléme,ntaires...


Vous pourrez donc voter comme vous voudrez, dans tous les cas, cela n'aboutira qu'à répéter les mêmes errements oligarchiques et démagogiques.....et mensongers par excellence....

lagadafe 10/04/2014 17:56


@Epicure


Lagadafe a toujours voté FN ! (malgré le peu de valeur de sa voix)


 

Epicure 10/04/2014 17:51


se faire bouffer vif? Le Fran,çais n'est pas un vairon accroché à un hameçon! Il peut se défendre ezt voter autrement au moins...


Comme on fait son lit, on se couche...

lagadafe 10/04/2014 17:47


Il n'empêche que c'est dégueulasse de se faire bouffer vif de cette façon .


Je n'habite pas en France ,hélas .... 

Epicure 10/04/2014 17:41


La lâcheté des uns, le refus ou la
complicité des autres fait que peu à peu, la loi est sacrifiée


 


Puisque c'est vous qui le dites, alors
c'est donc bien fait pour les Français.. qui se sont réfugiés au Ventre Mou, pardon au Centre....lors des dernières élections! Comme ils le firent à Maginot et tout le temps partout ensuite. Sauf
les Engagés Volontaires ..;"têtes brûlées utiles"...!