Le journal des Résistants du 13 janvier 2012 : "Non à l'abattage rituel sans étourdissement de l'animal"

Publié le 14 Janvier 2012

Résistance Républicaine

Le JOURNAL des RESISTANTS du Vendredi 13 janvier 2012

Christine TASIN : "Non à l'abattage rituel Halal, ou Casher sans étourdissement de l'animal"

" Non à la souffrance animale", "Non aux méthodes barbares d'abattage", 

" Non au retour à des pratiques médiévales".....

Les abattoirs Halal prolifèrent dans l'hexagone. La plus grande partie de la viande ovine et bovine que nous consommons aujourd'hui est produite selon le rituel Halal, la production Casher restant relativement faible en France. Mais ce qui est aussi très grave pour l'avenir de notre pays, c'est qu'avec l'explosion du marché Halal, nous assistons à l'installation et à la banalisation de la Charia dans notre mode de vie quotidien. Car qui dit Halal dit application de la Charia.
Parallèlement, c'est la laïcité qui n'est plus défendue par nos élus. L'abattage rituel et la prolifération des produits Halal  sur le marché est effectivement un détournement de la laïcité et ce,  d'autant plus pervers que nous finançons sans le savoir une religion qui affiche de plus en plus son emprise sur notre société.
En effet sur chaque produit Halal (ou Casher), une taxe est perçue au profit de trois grandes Mosquées françaises (ou du Beth Din de Paris pour le Casher). Si la vente des produits Casher reste limitée  (la communauté juive en France représente environ 450 000 personnes et toutes ne consomment pas Casher), les produits Halal, eux en revanche,  ont envahi les grandes surfaces, à la mesure de la population immigrée correspondante et des profits juteux qui font briller les yeux de certains investisseurs.

Il y a fort à parier que bien des consommateurs non avertis, achètent des produits sans se soucier qu'ils soient Halal (dattes, amandes, conserves, produits frais comme la viande etc...) et de ce fait financent l'installation de l'islam dans notre société. 

 

Nous devons rester fermes sur nos positions et dire "Non au financement des religions par les citoyens". Regardons les étiquettages et refusons les produits cultuels de quelque nature que ce soit. 

 

Concernant la viande, et par la volonté de notre gouvernement, l'opacité a été installée : nous ne sommes plus en mesure de savoir ce que nous consommons. Obligeons l'état à faire afficher le type d'abattage de la viande vendue  emballée ou soyons vigilants et exigeants quant à cette origine auprès de notre boucher.
Un consommateur juif ou musulman consomme Casher ou Halal en toute connaissance de cause, étiquettage à l'appui. Tandis qu'un consommateur chrétien, athé, ou autre ne peut savoir ce qu'il consomme. N'est-ce pas une discrimination ?? 

De plus il y a la question de la souffrance animale. Quand on voit certains reportages on ne peut qu'être scandalisé. Pourquoi faire souffrir des animaux que paradoxalement des cultivateurs ont élevés avec soin et amour  ? Obligeons l'état à faire appliquer les lois sanitaires et les lois d'abattages françaises avec étourdissement de l'animal.

 

Sinon, faisons un geste citoyen en ne consommant que du porc ou du poisson, ou créons nos propres filières de consommation ovine, bovine et volailles, en nous regroupant pour acheter directement au producteur en connaissance de cause.

Vos suggestions à cet égard sont les bienvenues.

Faites pression auprès de vos élus locaux en leur expliquant comment - par leur ignorance, leur laxisme, leur lâcheté - ils islamisent la France en cédant progressivement sur des secteurs de consommation et sur les lois et concepts républicains. S'ils comprennent qu'ils n'auront plus vos voix, ils changeront peut-être. 

Parlez-en à vos amis. Montrez leur qu'il y a là un enjeu de société, de civilisation. Dîtes-leur qu'il y va de l'avenir de leurs enfants. 

La Hollande a carrément interdit l'abattage rituel. Pourquoi ne ferions-nous pas la même chose en France ?

NON à la CHARIA. NON au HALAL. NON à l'abattage rituel en FRANCE

 

Nancy VERDIER

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

saluki 15/01/2012 19:25


J'ai écrit je ne sais combien de fois aux députés, aux ministres pour soulever, outre le problème de la souffrance animale inutile, celui du non étiquetage de la viande vendue dans le circuit
classique, ce qui pose la question de la liberté de conscience : que fait-on du droit qui est le mien de me refuser à manger une viande sacrifiée à Allah et de mon droit de me refuser à financer
le culte musulman ? est-il normal que, dans le pays des Droits de l'Homme, je puisse, à mon insu (parce que rien n'indique si la bête a été abattue rituellement ou non), manger halal et financer
les mosquées certificatrices ? Telles étaient en gros mes questions...


Aucune réponse, ou alors réponse à côté de la plaque (sur le fait qu'on veille au bien-être des animaux d'abattoir -sic !- mais on se garde bien d'évoquer ma liberté de conscience...) ou alors
réponse insultante (je "stigmatise" etc...) ! Nous en sommes là : nos responsables politiques font semblant de ne pas comprendre ou préfèrent ignorer...


Un député courageux -Nicolas Dhuicq, je crois- avait proposé un projet de loi pour l'étiquetage (abattage rituel/abattage classique) : ce projet a été retiré, ce sa...d d'Hortefeux y était
opposé.


Il n'y a rien à attendre de tous les "vendus" qui nous gouvernent ou qui sont censés nous représenter : qu'ils soient de droite ou de gauche, ils ouvrent un boulevard à la charia et se foutent
pas mal de ce que pensent leurs compatriotes non-musulmans...


Personnellement, je ne mange que du porc, des oeufs et du poisson... J'ai renoncé définitivement à la volaille, au veau et au boeuf ! Pas question de manger un animal égorgé selon un rite
étranger à mes convictions religieuses (même si je ne suis pas pratiquante, je tiens à mon identité chrétienne) et éthiques ! Si les non-musulmans faisaient monter la consommation du porc et
chuter celle des autres viandes, nos politiques commenceraient peut-être à s'intéresser au problème de l'abattage rituel, mais cela n'arrivera jamais !


En tout cas, quand je vois Eva Joly vouloir célébrer la fête de l'égorgement du mouton, en en faisant un jour férié, je vois rouge...  Nos jours fériés -le plus souvent associés à des fêtes
chrétiennes- font partie de nos traditions séculaires : je ne vois pas pourquoi il faudrait tout chambouler pour une religion nouvelle venue, qui, de surcroît, n'a rien à voir avec nos
valeurs.  Mais avec Hollande aux commandes sous peu, l'islamisation de la France va prendre la vitesse V


 

Gérard Brazon 15/01/2012 23:52



Tout à fait d'accord Saluki. Je procède aussi de la sorte. J'ai supprimé ces viandes. Mais nous n'abandonnerons pas ce combat car ses implications sont trop graves. Dès qu'il y a Charia et
financement de la religion musulmane, on ne peut laisser faire.  Si on laisse faire, c'est que nous sommes des dhimmis. Nos imbéciles d'élus vont devoir le comprendre, car nous allons
dresser des listes de tous ces traîtres et ne plus les réélire. Il y a un autre message à faire passer: adhérer à Résistance Républicaine. (Allez
sur le blog de Christine Tasin). PLus nous serons nombreux, plus nous serons forts pour agir. RR a des sections dans toute la France et organise des dîners républicains.Bien à
vous . Nancy VERDIER



rosalie 14/01/2012 19:31


C'est ce que je fais continuellement avertir des personnes qui bien souvent ne sont pas au courant de ce qui se cache derrière le fair d'acheter Halal. J'en parlais dernièrement à quelqu'un de ma
famille (non avertie...comme tant d'autres) qui me répondait que dans le 19 ème sa fille ne trouve aucune boucherie qui ne soit pas halal. A force d'avoir laissé s'installer ces commerces,
d'avoir couvert la manière dont les bêtes sont tuées, d'avoir aidé les muslulmans à opérer leur culte en leur fournissant des lieux, des abattoirs, des champs au moment des fêtes, comment peut-on
maintenant faire marche arrière. Nous sommes un pays de vendus, de laxistes, de bien pensants qui ne veulent surtout pas qu'on leur en parle (Mme Duflot n'a t'elle pas à la télévision dit qu'elle
mangeait halal et que c'"était très bon et qu'elle n'avait rien à y redire??) de lâches et d'hypocrites qui ne disent jamais tout sur tout. Oui exigeons un étiquetage distinct et obligeons ceux
qui attendent nos voix à s'engager dans cette voie. Moi je suis pour et je l'ai déjà dit pour que pendant un mois nous n'achetions que du porc mais qui va nous suivre? comment allons nous faire
en sorte que les gens le fassent quant on voit toutes les personnes qui achètent halal sans être musulmans.

Gérard Brazon 14/01/2012 23:09



Merci Rosalie. Il faut continuer à en parler autour de vous. L'abattage rituel est à mon sens un des enjeux majeurs car il signifie la Charia, le financement de l'islam, la souffrance
animale (intolérable à notre époque) et des conditions sanitaires déplorables pour la viande qui peut être
contaminée à cause des rejets de sang qui passent un peu partout sur la viande. Avec ces 4 arguments, on peut sensibiliser pas mal de personnes. 
La 2ème étape sera d'organiser son ravitaillement dans des fermes "amies". La 3ème étape qui peut se faire dès maintenant est de "harceler" nos élus locaux sur le Halal. Leur faire une
démonstration du danger des 4 points évoqués plus haut. 
Avec l'avancée de l'islam et la lâcheté de nos élus, le chemin sera long. Mais il y a les élections présidentielles et législatives et c'est à ce moment qu'il faudra se battre, avec tout le
savoir que nous avons acquis. Bien à vous, Nancy VERDIER 



Vanpyperzele 14/01/2012 18:18


C'est surtout honteux pour les politicard felons a la botte de l'islamconquete.


 

delaunay 14/01/2012 18:12


oui c'est  honteux