Le "leadership" musulman sur nos dirigeants politiques! Sans taqqya...

Publié le 4 Août 2012

Lisez bien la phrase suivante et ainsi, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas! Faîtes la lire à votre entourage car elle est déterminante et affirme les priorités de chacun.

En plein mois de Ramadan, les organisations musulmanes mais aussi certaines institutions comme les ambassades et les ministères organisent des dîners de rupture de jeûne. Lors de ces iftar organisés dans des cadres prestigieux, l’objectif des premiers (organismes musulmans) est de véhiculer leur leadership, quand les seconds (institutions et ambassades) cherchent à affirmer leur volonté de créer des liens avec les musulmans.

Oui vous avez bien lu! Les organisations musulmanes ont des priorités, elles les affirment clairement, sans phare, sans taqqya. "Véhiculer leur leadership" tandis que les autres cherchent à avoir de bonnes relations!

En une phrase tout est dit. Vous la comprenez tout comme moi! Il se trouve que nos diplomates ne comprennent pas ou feignent de ne pas comprendre! Il se trouve que nos dirigeants ne comprennent pas ou feignent de ne pas comprendre. Nous sommes à Munich à la fin des années trente! 

Voici la suite de l'article: (à lire ici)

L’Union des associations musulmanes du 93 (UAM 93), en Seine-Saint-Denis, organisait un iftar mercredi 1er août. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur était convié à l’événement. Finalement, il aura renoncé à la dernière minute à venir à la suite d'un « imprévu dans son agenda ». 

La Grande Mosquée de Paris a eu plus de chance. Le ministre en charge des Cultes avait participé à l’iftar qui y était organisé samedi 21 juillet. Il avait été accueilli par Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP) et par Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM).  Avec l’organisation d’un tel événement, ces institutions musulmanes cherchent à partager les valeurs de l’islam tout en prouvant leur leadership. (...)

(Définition de LeadersshipLe leadership (anglicisme répandu en français européen ainsi qu'au Québec), ou la chefferie (français québécois et africain) est l'influence d'un individu sur un groupe.)

A bon entendeur salut

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Epicure 04/08/2012 16:40


On sait tout ça, nous les lecteurs du blog... et les Français aussi....non?


Ils acquiescent ou bien  attendent-ils  le 10 Mai derrière leur Ligne Maginot pour "essayer de réagir" dans la désorganisation-débandade???


On attend donc sagement et démocratiquement les prochaines élections pour juger les Français (de souche)....:Trompé une fois, honte à vous...trompé deux fois, honte à
moi 

yves IMBERT 04/08/2012 16:21


les institutions de la république trahisssent le peuple de france qui a ce stade est fondé à agir sur le fondement de l'article 35 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793,
elle peut être lue sur le site du conseil constitutionnel pour ceux qui veullent cesser de se conduire en veaux comme lors des prsidentielles 2012