Le maire de La Madeleine prend un arrêté anti-mendicité et le fait traduire en roumain et en bulgare

Publié le 8 Août 2011

La Voix du Nord

"Il y a quelque chose qui ne va pas ": Sébastien Leprêtre, le maire UMP de La Madeleine, ville de 23 000 habitants de la banlieue proche de Lille, voit depuis quelques semaines se multiplier la mendicité et la fouille de poubelles dans sa commune.

 

En cause, selon lui : un campement de Roms installé de l'autre côté du boulevard Winston-Churchill, sur le territoire de Lille, dans un parc, depuis plusieurs mois, sans que rien ne soit fait pour eux. "On est dans une forme de précarité durable. Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Moi, je ne suis pas député européen ni préfet. Je suis confronté à des Madeleinois qui me parlent de quelques altercations. Et puis, c'est une question d'hygiène et de salubrité publique, les poubelles sont éventrées". Le conseiller régional a donc décidé de frapper fort cette semaine  : il a pris deux arrêtés interdisant la mendicité et la fouille des poubelles et bennes à ordures. Il a aussi écrit à la maire de Lille, au préfet et au président du conseil général. «"Je prends mes responsabilités ", explique-t-il, se doutant que ses deux arrêtés (qu'il a fait traduire en roumain et en bulgare) risquent de faire grand bruit.

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

francis Claude 09/08/2011 08:40



la meilleure des circulaires eut été de les mettre dans des ue et retour au pays pour situation illégalle(c'est a dire apliqué la loi )non?.



rosalie 08/08/2011 12:17



il faut voir ce qui se passe à Paris 17, de plus en plus de SDF qui élisent domicile dans la rue, c'est en effet un problème de salubrité publique mais personne ne veut le voir, surtout pas la
mairie qui ne répond pas aux lettres. Comme je le disais déjà, maintenant cela devient un problème d'insécurité avec des plus jeunes qui n'hésitent plus à vous agresser. Jusqu'où allons nous
descendre???



germon 08/08/2011 09:01



Je fais des voeux pour tous les Maires de France en fassent autant, y compris M.Delanoë très mégalo sur ce sujet; nous ne cessons d'appeler le commissariat et des patrouilles viennent déloger des
Roms avec chiens, matelas et alcool installés sous nos portes cochères. J'ai connu une époque où la mendicité et l'alcoolisme étaient interdits dans les rues; les rues sont un bien public et
personne ne peut s'y installer.