Le malentendu islamo-chrétien

Publié le 9 Octobre 2012

Par VICTOR SCRIBE dans EN KIOSQUE  / Riposte Catholique

Le Père Edouard-Marie Gallez est l’un des spécialistes français de l’islam et ils ne sont pas si nombreux. Je veux évidemment parler des vrais spécialistes, qui ont réellement travaillé leur sujet, de manière scientifique, n’hésitant pas à y sacrifier de longues années.

Dans ce nouveau livre, Le malentendu islamo-chrétien (Salvator, 222 pages, 21€), il s’attache à élucider la question du dialogue entre les chrétiens et l’islam, lequel a pris une mauvaise voie, en raison d’une incompréhension manifeste de la part des Occidentaux de ce qu’est l’islam, incompréhension qui pourrait avoir une de ses racines dans la coupure qu’il y a eu entre la chrétienté occidentale et la chrétienté orientale, directement confrontée au contexte et à la réalité de l’islam.

Pour l’auteur, la clef de compréhension se situe dans le fait que l’islam n’est pas seulement une religion parmi d’autres, mais qu’il est un postchristianisme. Historiquement, explique le Père Gallez, Mahomet lui-même « ne fut aucunement impliqué dans l’histoire du Coran : si son nom y figure cinq fois (…), c’est en vertu du rôle de “messager” que la légendologie islamique lui a fait jouer ».

Mais son approche n’est pas seulement historique. L’auteur conclut sur la nécessité d’aborder le phénomène islamique théologique. Il écrit à ce sujet : « la raison d’être de l’islam ne peut pas être saisie autrement : l’islam a été et reste fondamentalement une entreprise messianiste de “salut” du monde ». Autant dire qu’il dénonce les instances de dialogue qui ont fabriquée une image irréelle de l’islam, laquelle fut fabriquée par la théologie des religions. Plus gravement, il met en garde :

 Actuellement,  le religion islamique n’est plus simplement un système de soumission-domination à ressort victimaire – ce qu’elle a toujours été ; elle est devenue aussi un outil géostratégique aux mains de pouvoirs financiers, dont on sait l’emprise sur la planète. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

mika 09/10/2012 17:31



Regards de Philosophes : Peter Sloterdijk et Rémi Brague


http://www.youtube.com/watch?v=XgNXRMmnOb0

LMarie-claire Muller 09/10/2012 15:36


Voilà qu'on a rien compris au schmilblick!!!L' ISLAM, UNE ENTREPRISE MESSIANIQUE DE SALUT DU MONDE!!!Il y va
fort le petit père!!il n'est pas loin de se convertir à la ratp qui massacre à tours de bras!!!La riposte catho est des plus mollassonnes,il faut appeler un chat, un chat  et un dhimmi, un
dhimmi.

Claude Germain V 09/10/2012 15:06


L'islam est tellement messaniaque que l'on ne sait plus ou se situe Mahomet ,si il il est apparu avant Jesus-christ  ,surement puisque le bon Pere Edouard le dit ,je me demande si il sait
lui meme a quel niveau il se trouve ; l'islam est donc la premiere religion avant le debut de l'humanité ??? enfin bref ...... je dois etre bouché ,mais ce que je vois c'est que la premiere
religion messianique du monde ,selon ce brave pere Edouard est en train depuis 1400 ans de massacrer ,de couper des tetes ,des mains ou des pieds ,les mechants crons qui ne veulent pas payer ou
la taxe sur la vie ou se convertir ...... Mon cher pere Pere Edouard-Marie Gallez dans l'imcomprehension islamo-chretienne qui nous concerne ,je vous decerne le carton rouge de l'imcomprehension
temporelle ... je vous aime comme mon frere ou mon pere ,mais je ne vous suis pas .....dommage .....car vos collegue curés et pretres  du moyen-orient n'ont pas le meme opinion que vous ,ça
c'est certain ....


Bien a vous .....Claude Germain V