Le massacre d’une centaine de chrétiens nigérians revendiqué par Boko Haram

Publié le 16 Juillet 2012

juillet 15, 2012 par  

Les attaques contre treize villages chrétiens, situés près de la ville de Jos, qui se sont déroulées le samedi 7 juillet dernier, et que j’avais brièvement signalées ici, puis de nouvelles attaques le lendemain lors de l’inhumation des victimes, ont fait au moins une centaine de morts. Les sources policières nigérianes s’en tenaient à une thèse fort commode : les rivalités ancestrales entre agriculteurs sédentaires chrétiens de l’ethnie Berom et éleveurs nomades musulmans de l’ethnie Foulani, auraient poussé ces derniers à se venger des premiers. Mais le nombre élevé des victimes, l’armement des assaillants et l’organisation “militaire” des raids laissaient planer un doute sur la thèse policière. Un doute qui laisse place aujourd’hui à une certitude : le massacre a été programmé et encadré par les islamistes du Boko Haram. Lesquels, pour que le doute soit définitivement levé, ont revendiqué ces massacres par la voix “autorisée” du porte-parole ordinaire de ces islamo-maboules, Abul Qaqa qui, dans un communiqué exprime « sa joie devant le succès des attaques que [le groupe a] lancées (…) dans l’État du Plateau contre des chrétiens et agents des forces de sécurité, dont des membres de l’Assemblée nationale », donc les 7 et 8 juillet.

D.H.

Sources : Aufait (Maroc, 10 juillet)

L'observatoire de la Christianophobie

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article