Le mensonge du pacte transattlantique. L'abandon des souverainetés des nations.

Publié le 15 Mai 2014

L'Europe est dans mon esprit, un immense mensonge de la part de ceux qui nous la vende comme un bien, un avantage, une chance, etc.

Gérard FN  Les profiteurs sont cachés derrière les bonimenteurs, ces vendeurs de salades que sont devenus le personnel politique de tous les bords et de tous les pays. Ils veulent nous vendre le pacte transatlantique qui n'est rien d'autre que l'application de normes occidentales, version américaine qui se moquent bien évidemment des normes européennes. Ce sont des siècles d'habitudes, de règles, de précautions, d'us et coutumes que l'Amérique industrielle souhaite passer par-dessus bord en pleine océan atlantique.

La bataille des USA n'est pas la nôtre. L'hégémonie américaine sur tous les marchés n'est pas notre crédo.

Nous sommes français et nous voulons continuer à l’être. Nous refusons de subir les diktats de l’Amérique, les discours de l’OTAN. Je refuse d’être obligé d’écouter cette langue qui a envahi mon espace dans le moindre de mes outils informatiques où utilitaires et y compris dans les films et les publicités qui passent à la télévision désormais, émis dans cette langue du nouvel occupant : l’Amérique.

Ils font de l'Europe une prostituée qui après avoir vendu son intelligence, vend ses derniers charmes avant de se faire tabasser par son maquereau américain. Et ils s’étonnent que de plus en plus de Français aient les yeux de Chimène pour Vladimir Poutine.

Où est passé cette grande Europe des Nations. Où est cette Europe des grands peuples. Ou sont ces vaillants Anglais, ces formidables Français, ces laborieux et farouches Allemands, ces joyeux Italiens à l’histoire grandiose, ces Espagnols qui ont libéré leurs terres de l’occupant islamique, ces Portugais des mers, ces grands découvreurs, où sont ces peuples qui ont quasiment tout découverts sur terre, sur mers et dans les cieux.

Nous sommes issus de ces grands peuples et pourquoi accepterions-nous de nous vendre à ceux qui, autrefois quittèrent « le vieux monde » pour créer un "nouveau monde" sur le sang des amérindiens ?

Pourquoi accepterions-nous d’abandonner nos cultures, nos langues pour un idiome venu d’ailleurs ?

Pourquoi abandonnerions-nous nos Temples, nos Eglises pour d’autres cultes venus de l’étranger. A commencer par celui de la Bourse et de la productivité, sans compter bien sûr, la pénétration de l’islam à travers les alliés des USA que sont l’Arabie Saoudite, le Qatar et Bruxelles qui interdit tous les contrôles aux frontières.

Tous ensemble, mais souverains nous sommes grands et puissants. Ce n'est pas les USA et encore moins l'UE qui ont permis le Concorde, l'AIRBUS, l'ATR, l'ARIANE, le Tunnel sous la manche, et j'en passe, ce sont les Nations souveraine d'Europe.

L'Union Européenne n’est qu’une sangsue qui pompe l'énergie et la force des Nations et s'arroge le droit de décider à la place des peuples. Il faut en finir avec cette idée qui consiste à croire que l’Union Européenne donne de l’argent et autorise le progrès alors même que cet argent est le nôtre. Nous donnons en France 20 milliards d’Euros à cette UE qui nous en rend « seulement » 14 milliards. C’est donc bien de notre argent qu’il s’agit.

Le pacte transatlantique sera la mort des Nations au profit du Capitalisme le débridé, le plus outrancier et le plus terrifiant de l'Histoire de nos peuples. Ce sera aussi le moyen d’exercer une pression sur la Chine et la Russie. L’Europe ce n’est pas la paix. Ce sera peut-être la guerre in fine (voir les comportements face à la Russie) mais aujourd’hui, c’est plus de misères. Il suffit de regarder autour de vous et de vous informer.

Gérard Brazon

 

 ******

"Le traité transatlantique est mensonger"

"Le traité transatlantique fait la part belle aux multinationales et aux riches au détriment des droits sociaux et écologiques des citoyens", a dénoncé le secrétaire général de la CNE, Felipe van Keirsbilck, lors d'un point presse organisé place Poelaart, à Bruxelles, après la dispersion de la manifestationqui s'est déroulée jeudi matin à l'occasion de l'European Business Summit.

Quelque 240 interpellations ont eu lieu lors de cette manifestation, dont l'objectif était d'arrêter les négociations du traité transatlantique.

© @occupybrussels

 

Felipe van Keirsbilck a dénoncé "des négociations secrètes inconnues des citoyens". Il estime que celles-ci "doivent être dévoilées au grand public car les résultats de ces négociations seront très préjudiciables".

"Ce traité est censé générer des millions d'emplois, mais il est mensonger. On a déjà eu l'exemple du traité ALENA (l'accord de libre-échange nord-américain) signé il y a 20 ans. Il était également censé créer des millions d'emplois, or, à l'inverse, ce sont des millions de jobs qui ont été perdus tant aux Etats-Unis qu'au Mexique."

"Le traité est censé améliorer le commerce entre les USA et l'Europe alors qu'il existe à l'heure actuelle déjà très peu de barrières tarifaires entre eux. La réalité, c'est qu'on veut détruire les barrières non-tarifaires, c'est à dire les règlements, soit tout ce qu'ils considèrent comme un entrave au commerce."

 

 

240 arrestations administratives

Au total, 240 manifestants ont été arrêtés administrativement dans le cadre de la manifestation visant à empêcher l'European Business Summit jeudi matin à Bruxelles, a annoncé le porte-parole de la zone de police Bruxelles-capitale Ixelles, Christian De Coninck. Les manifestants n'ont néanmoins pas respecté cet accord puisque certains d'entre eux ont tenté d'encercler le Palais d'Egmont où se tenait le sommet, a précisé Christian De Coninck. 
Les personnes interpellées jeudi matin seront relâchées dans le courant de l'après-midi.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

Pivoine 16/05/2014 17:33


grolandouille se dépêche de signer ce traité. Dire que tant de gauchiottes ont voté pour lui  !!!