Le menteur de Valls.

Publié le 8 Août 2013

Un extrait d'un article de Minurne sur les mensonges de "l'ami Manuel".

Quand nous pensons qu'il est bien vu par les français, cela nous donnerait presque l'envie de pleurer. Ce Ministre est dans la l'esbroufe sarkozyste, l'enflure, la boursouflure, l'enfumage permanent. Il n'a honte de rien et nous fait avaler des merguezs chaque jour, avec ou sans le couscous qu'il récupère dans les mosquées, en nous disant que c'est du porc alors même que c'est du poulets ! Des poulets dont il a la responsabilité et qui s'en prennent plein la gueule. C'est sûrement pour ça qu'ils se vengent sans risque sur des manifestants qui eux ne cassent rien.

En ce moment je suis entre les deux. Les soutenir, ou m'en foutre. Cela dit, j'aimerai qu'eux aussi réagissent contre leurs chefs. Qu'ils ne nous refassent surtout pas le coup de leurs anciens collègues de la raffle du Vel-d'Hiv. Aux ordres oui, mais jusqu'où?

Gérard Brazon

Minurne.com

***** 

Il ment à Brétigny quand il affirme qu'il ne s'est rien passé alors que des officiers de police, assermentés donc, déclarent avoir vu "des gens… en train de perdre un bras ou une jambe, et d'autres… venus voler leur montre ou leur portable" (cité par Valeurs Actuelles, 25/07/2013).

Il ment au Trocadéro où il a ordonné  aux CRS de ne pas bouger pendant que sous leurs yeux des jeunes des cités brisaient des abribus et des vitrines, détérioraient des voitures en stationnement, attaquaient et pillaient un car de touristes, et parle ensuite d'incidents sans gravité.

Il ment quand il nie les dégâts et les vols que les Roms commettent en toute impunité dans des dizaines de communes et interdit aux élus locaux d'en parler.

Il ment comme son chef, tout en manigançant pour prendre sa place, comme le vizir Iznogoud, son chef qui déclare sans rire que "la reprise économique est là" alors que 15 000 entreprises ont mis la clé sous la porte depuis le 1er janvier. Quand il nie l'existence à l'Elysée d'un "cabinet noir" dont la seule activité est de chercher des poux dans la tête de Nicolas Sarkozy pour plomber son éventuel retour et si possible l'abattre.

Il ment comme le gouvernement auquel il appartient, dont tous les ministres font tout ce qu'ils peuvent pour sans cesse dissimuler la vérité aux Français, leur cacher leurs échecs, détourner leur attention à l'aide de faux évènements et de boucs émissaires.

La presse d'occupation est aux ordres pour leur faciliter la tâche. 

Saviez-vous, c'est encore Valeurs Actuelles qui le révèle, que le jour même où le train déraillait à Brétigny pour cause d'une éclisse dévissée ayant exécuté un habile saut périlleux pour se retrouver coincée dans l'aiguillage, une autre locomotive sortait de ses rails sur la même ligne Paris-Limoges, une trentaine de kilomètres avant d'y arriver, dans la traversée d'un site nucléaire d'Areva. 

Manque de chance pour Valls, un militant écologiste anti-nucléaire a revendiqué l'attentat auprès d'un journal local et Valls a dû user de toute son influence auprès des rédactions pour que ce crime soit passé sous silence. Deux éclisses déboulonnées et placées pour provoquer un déraillement, le même jour, sur la même ligne, il n'y a que Valls-le-menteur pour oser plaider le non-événement !

 

Dans le quartier Le Mirail de Toulouse, dans la nuit de vendredi à samedi dernier, une jeune femme devant accoucher d'urgence, les pompiers, le Samu, des médecins urgentistes et la police ont été appelés...



 

Maurice D.

 

Bannière Minurne DLF.png

 

* "jeune" : ce mot quand il est utilisé par les médias et les politiciens désigne les individus âgés de 10 à 40 ans habitant les cités et banlieues, de l'ethnie niktamère, dont le QI dégradé par l'islam et la drogue se situe en deçà de 55 (au-dessus de 55 on parle de "musulmans modérés et responsables").

 

Pour parler des asiatiques de la même catégorie d'âge on parle de "chinois", quelle que soit leur origine réelle, et s'il s'agit d'européens, on dit "skinheads" ou "fachos". Dans ces deux derniers cas, ni le niveau intellectuel, ni la religion ne sont en cause, ils sont "jeunes" jusqu'à la limite légale de 18 ans, ensuite adultes et responsables de leurs actes et doivent aller en prison, alors que les autres "jeunes" sont eux irresponsables et doivent être libérés  immédiatement si par mégarde la police les arrête.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 09/08/2013 17:28


Des poulets dont il a la responsabilité et qui s'en prennent plein la gueule. C'est sûrement pour ça qu'ils se vengent sans
risque sur des manifestants qui eux ne cassent rien.


Bien vu, M. Brazon, c'est exactement ce que je pense ! Ces policiers et ces C.R.S., frustrés, se défoulent sur d'honnêtes citoyens, sachant qu'avec eux, ils ne risquent rien !  Mais qu'ils
fassent gaffe, le jour où ça explosera, le peuple pourrait bien s'en prendre à eux aussi !


En ce qui me concerne, si avant j'avais de la compassion pour eux, aujourd'hui je n'en ai plus !

island girl 09/08/2013 14:36


C'est L'HYPOCRISIE qui a mené cette clique gouvernementale au pouvoir ,mais ces bouffons vivent leur derniers jours ,la rentrée va etre terrible ,ils ne resteront pas 4 ans de plus .

LA GAULOISE 09/08/2013 13:28


A PART MENTIR NOUS SORTIR DES PHRASES POUR ESSAYER DE NOUS FAIRE CROIRE QU IL SE SOUCIE DE LA SECURITE DES FRANCAIS ET SE DEPLACER SURTOUT POUR PARADER DEVANT LES CAMERAS  A QUOI SERT CE
MINISTRE D OPERETTE ?