Le Mercosur signe un traité de libre échange avec les Palestiniens

Publié le 23 Décembre 2011

MONTEVIDEO - Le Mercosur (marché commun du cône sud-américain) a signé mardi un traité de libre-échange avec l'Autorité palestinienne au cours d'un sommet des chefs d'Etat de l'union régionale à Montevideo, où se trouve son siège.

Signalé par Nancy Verdier

 

L'accord a été signé par les ministres des Affaires étrangères argentin Hector Timerman, brésilien Antonio Patriota, paraguayen Jorge Lara, uruguayen Luis Almagro et palestinien Riyad al-Maliki, selon des images diffusées en marge du sommet.

Les chefs des Etats membres du Mercosur Cristina Kirchner (Argentine), Dilma Rousseff (Brésil), Fernando Lugo (Paraguay), José Mujica (Uruguay) étaient présents à cette cérémonie de signature en marge des débats d'un sommet ouvert en présence des présidents vénézuélien Hugo Chavez et équatorien Rafael Correa.

Les négociations sur ce traité de libre-échange (TLC) avaient été lancées en décembre 2010.

Les membres du Mercosur - Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay, plus le Venezuela, en cours d'adhésion - ont déjà reconnu la Palestine en tant qu'Etat.

Nous attendons que (les pays du Mercosur) nous aident à mettre fin aux souffrances du peuple palestinien et à aboutir à un accord de paix entre la Palestine et Israël, a déclaré M. al-Maliki après avoir remercié ses homologues au nom du peuple palestinien.

Cet accord est le premier du genre signé par les Palestiniens avec des pays d'Amérique latine, mais l'autorité palestinienne a déjà conclu des traités similaires avec l'Union européenne, la Turquie, et l'ensemble des pays arabes.

Un TLC signé en 2007 entre le Mercosur et Israël est entré en vigueur en mars 2011.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Ygal Palmor a déclaré mardi soir qu'il félicitait les Palestiniens pour cette belle percée dans leur commerce extérieur.

Il a cependant ajouté qu'il souhaitait demander que les pays du Mercosur profitent de cette lancée pour rappeler à l'Autorité palestinienne que sa politique de boycottage à l'encontre d'Israël est contraire aux règles de l'Organisation mondiale du commerce.

Le sommet du Mercosur de mardi a été endeuillé par le suicide d'un haut responsable du ministère argentin de l'Economie, Ivan Heyn, qui s'est pendu dans sa chambre d'hôtel à Montevideo.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 23/12/2011 17:39


Aaalleez aaalleez comme disent les Belges: business as usual ...!


Justement, l'israélien est malin: voilà ces foireux obligés de se soummettre aux Lois Internationales..pour une fois aussi...


La Palestine-cisjordanie se développe à Vitesse V et rend ses bourgeois plus prudents...Excellent pour tout le monde...