Le MPF de De Villiers sort-il de son coma?

Publié le 10 Avril 2011

Le MPF s'interroge. Après un si long silence, il serait temps. Que va-t-il faire? 
          Le MPF de Philippe de Villiers s'interroge sur son soutien à Sarkozy en 2012
Le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers a estimé samedi, lors de son conseil national, qu'il restait "quelques mois à Nicolas Sarkozy pour clarifier le cap" après "une série de signaux inquiétants" qui pourraient mener le MPF à ne pas soutenir le président en 2012.
 
 
         En 2007, le MPF "a rejoint la majorité présidentielle sur la base d'engagements qui (...) pour l'essentiel, n'ont pas été tenus", écrivent dans un communiqué M. de Villiers, les députés et porte-parole Dominique Souchet et Véronique Besse, ainsi que Patrick Louis, secrétaire général, et Christophe Bentz, président des Jeunes pour la France (JPF).
 
"Les promesses d'une +Europe qui protège+ n'ont pas été suivies d'effets", arguent-ils, déplorant un "libre échange aveugle", le "laxisme de l'Europe de Schengen" et la poursuite des négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'UE.
 
Le MPF estime également qu'"une série de signaux inquiétants jette le trouble dans notre électorat", comme "l'appel à voter en faveur de la gauche au deuxième tour des élections cantonales, de la part de plusieurs membres du gouvernement", ou "le recul sur la déchéance de nationalité pour les meurtriers de policiers et de gendarmes, sous la pression de quelques députés centristes".
à lire aussi
 
 De plus, le débat sur la laïcité "s'écarte de son but lorsqu'il se résume à proposer le financement des mosquées sur fonds publics", fait valoir le MPF.
 
Pour M. de Villiers et ses amis, "il reste un an à la majorité pour retrouver le sens des valeurs qui l'ont portée au pouvoir en 2007" et "quelques mois à Nicolas Sarkozy pour clarifier le cap qu'il compte proposer aux Français".
 
Si "les valeurs d'une droite nationale de convictions" ne sont "pas réaffirmées sans ambiguïté et si la composante souverainiste de la majorité n'est pas davantage prise en compte, nous ne pourrons plus, dans la perspective des échéances électorales de 2012, apporter notre soutien à Nicolas Sarkozy", assure le MPF, qui ne ferme "aucune porte" et n'exclut "aucune hypothèse".
 
Depuis son départ fracassant du conseil général de la Vendée en octobre 2010, Philippe de Villiers n'est pas réapparu sur la scène politique nationale.
 AFP - 09/04/2011 à 16:19

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

roy 11/04/2011 13:48



Oui il faut trancher et ne pas pas faire comme tous ces rapaces qui tournent autour de la dépouille de notre république. Les Borlo, de Villepin Hollande Aubry etc


La France aux français ou a ceux qui veulent vraiment l'être.



LAINÉ Bernard 11/04/2011 10:24



Supprimer moj commentaire N°4 je n'avais pas les yeux en face des trous ...!


 



LAINÉ Bernard 11/04/2011 10:22



Veuillez donner votre mode d'emploi pour avoir accès aux commentaires... En dehors du mien  impossible de voir les N° 1 & 2 ...



Nancy VERDIER 10/04/2011 20:10



Les promesses n'ayant pas été tenues par le Président Sarkozy, c'est terminé. L'électorat peut aller voir ailleurs. Le MPF ne se prononce pas pour l'instant et laisse encore un an à l'UMP pour
clarifier sa position....on n'en voit pas l'utilité. Mieux vaut trancher clairement. Mais l'électorat sait sans doute ce qu'il a à faire. Sarkozy n'a fait que des ouvertures à gauche et a pris
ses conseillers et ministres au hasard de ses rencontres et amitiés personnelles et dans une dynamique qui nous échappe encore.



LAINÉ Bernard 10/04/2011 18:14



Pourquoi tous ces "souverainistes corrects" ont tout à coup disparu de la scène politique.?



Claude Germain V 10/04/2011 18:04



A Monsieur Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon, voila un nom qui fleure bon l’Histoire de France .


Monsieur de Villiers à une époque de votre vie vous fûtes un personnage politique qui intéressa beaucoup de Français, vous aviez des convictions hautement Françaises et républicaines.


Comme beaucoup d’humains, les aléas de la vie ne vous ont pas loupés .Heureusement le temps efface bien des problèmes.


Vous voulez repartir en politique ?  c’est bien mais cette fois çi choisissez vos amis ,car il n’est de pires politiciens qui se disent centristes ou de gauche ou de droite
ou radical gauche ou radical droite ; ce sont des termes ou des mots totalement imbéciles qui ne veulent strictement rien dire ,hélas cher Monsieur ce n’est pas un domaine ou il est permis
de jouer les girouettes  ,il faut faire un choix on ne peut être un quart de ceci ,un demi de cela et une petite pincée de ça .Cela ne veut rien dire ,mais offre bien des
excuses pour les girouettes à voile de naviguer en fonction des vents .HYPOCRISIE ! .


Nous en avons eu le triste exemple avec le Président en place qui c’est fourvoyé dans ce domaine et cela est pitoyable .Il n’a utilisé dans son gouvernement que des girouettes et s’est entouré de
faux conseillés opportunistes .Il est d’ailleurs pratiquement grillé pour cela, tout malin qu’il soit.


Donc Monsieur de Villiers ne vous emballez pas ……mais ne recommencez pas à déraper ….nous avons connu en France, Socialisme, Communisme, RPR, Gaullisme vrai, UDF, faux Gaullisme, enfin bref on ne
va pas énumérer la salade, que dis je une macédoine de légumes pas très fraiche, une des plus malfaisante du monde, une macédoine d’un opportunisme rare   ,une
de celle qui fait exploser les égos ,il suffit de voir les bandes de rats ,de requins ,de poissons pilotes qui tournoient entre eux en ce moment prés à se « bouffer » les uns les autres
,cela en est comique ……d’ailleurs à l’image de ce pitoyable spectacle ,Monsieur de Villiers nous ne pouvons que vous souhaiter deux choses : la première : bon courage
 ,la deuxième : bon discernement ,mais là j’ai de gros doutes le brouillard est très épais …….