Le mythe de l'islam modéré. Par Apostat Kabyle.

Publié le 5 Février 2014

Apostat Kabyle AK 

Souvent, on entend les musulmans dire: "nous sommes des centaines de millions de musulmans modérés et nous sommes pacifiques".

 

Ils se réclament modérés, disent vouloir vivre en paix avec le reste de l'humanité sans chercher à la soumettre, sur des rapports d'égal à égal. 

 

Je ne met pas en doute leur sincérité et ne demande qu'à les croire. Mais il faut en convenir: leur affirmation est en totale contradiction avec les enseignements du coran. Malgré tout, je voudrais simplement leur répondre ceci:

 

Les musulmans dans leur grande majorité n'ont à aucun moment manifesté leur indignation et leur dégoût, quand leurs coreligionnaires massacrent, lapident, décapitent, pendent, crucifient, égorgent au nom d'Allah, au nom de Mahomet et au nom de l'islam. 

On a eu l'occasion de le constater à plusieurs reprises, à chaque fois que d'autres musulmans, qu'on taxe volontiers d'extrémistes, passent aux actes, c'est-à-dire:

- tuent les représentants diplomatiques dans leur propre ambassade comme à Bengazi,

- lancent des bombes dans des supermarchés, restaurants, bus - lieux toujours pleins de monde - ou se font exploser la panse au milieu d'une foule la plus dense possible afin de faire un maximum de victimes, comme à Tel-Aviv, Ariel, Hebron ou Netanya,

- font dérailler des trains comme à Madrid, 

- brûlent des chrétiens ou les massacrent à la machette, comme au Nigéria,

- mangent cru le coeur d'un ennemi (le monde entier semble être l'ennemi), comme en Syrie, 

- manifestent leur soutient à une minable vomissure - je n'ai pas d'autre mots pour qualifier cette vermine - qui, à Toulouse, tue des gamins dans leur école juste parce qu'ils sont juifs,

- etc. 

La liste est bien trop longue.

 

Personnellement, je n'ai pas vu ni entendu un seul musulman exprimer son dégoût et sa colère, ou même simplement sa désapprobation, face aux multiples actes sanguinaires perpétrés par d'autres musulmans. Je suis tenté de dire que c'est même le contraire, puisque, particulièrement après l'attentat du 11 Septembre 2001 et celui du Marathon de Boston en 2013, des gens - peut-on les qualifier encore d'humains? - sont sortis spontanément en masse à travers le monde musulman pour manifester leur joie de voir des kuffars américains baignant dans leur sang. 

 

Comme ils sont sortis en masse, en cassant tout de rage et en faisant le plus de dégâts possible, et même des morts, quand un journal danois a publié des caricatures tout ce qu'il y a de banal sur Mahomet, ou quand un pasteur américain a brûlé un feuillet du coran ou encore quand un pseudo-cinéaste a sorti un clip minable et de mauvais goût retraçant assez mal la vie de Mahomet. Assez mal, car comparé au sang que Mahomet a fait verser, ce "cinéaste" est resté bien en dessous de la triste réalité: les conquêtes mahomédiennes ont été jonchées de cadavres d'hommes et de femmes décapités ou écartelés par deux chameaux, jonchées des dépouilles de nombreuses poétesses assassinées juste à cause de leurs poèmes, sans autre forme de procès. 

 

 

 

Leurs débordements vont jusqu'à faire des victimes dans leurs propres rangs et touchent bien souvent ces territoires "sacrés" que sont les ambassades. A tel point que les USA ont dû envoyer leurs soldats pour protéger leurs représentations diplomatiques et consulaires dans de nombreux pays musulmans. 

 

 

On est bien obligés de faire ce constat: les musulmans entrent massivement en colère dès qu'on égratigne leur dogme mais restent silencieux quand des crimes abominables sont commis au nom de ce même dogme. 

 

Ce qui met en colère tous les musulmans, ceux qu'on qualifie d'islamistes comme ceux qui se disent "modérés", ce ne sont pas les meurtres et les agressions sauvages, dignes des époques les plus noires qu'a connu l'humanité, Ce qui les met en colère, ce sont ceux qui montrent ces abominations et horreurs et qui parfois les tournent en dérision, plus par bêtise que par méchanceté. La mort ne semble déranger personne dans le monde musulman. Mais montrer la mort, et surtout désigner le coupable, ça c'est criminel! Les musulmans qui se disent "modérés" trouvent-ils cela normal?

 

Parfois, je me demande si les musulmans "modérés" connaissent bien leur livre, ou s'ils se sont contentés de lire et d'apprendre par coeur la fatiha - la sourate de la prière - et ensuite le refermer, le mettre sur une étagère et l'oublier pour toujours. Et d'autres fois, je me dis que ce livre, ils le connaissent parfaitement et que leurs indignations envers ceux qui osent émettre la moindre critique n'est tout simplement que de la taquiya, ce concept unique au monde qui encourage le mensonge lorsqu'il est utile à l'islam. Dans le but de faire diversion. La taquiya, c'est  non seulement encourager le mensonge, mais en faire un acte de grande vertu morale.

 

J'ai quelques questions à poser à ces musulmans qui disent que le vivre-ensemble ne leur pose aucun problème. 

 

1° Pourquoi ne le dites-vous pas publiquement, solennellement, que vous vous dissociez de toute violence, que vous renoncez à l'hégémonisme exigé par le coran, que vous n'avez aucun préjugé racial, surtout pas envers les juifs? Que vous vous dissociez une fois pour toutes de ceux que vous qualifiez d'extrémistes, d'islamistes ou de terroristes? De manière à ce qu'il n'y ait plus ni amalgame ni ambiguïté entre vous et eux. 

 

2° Si votre religion est bien comme vous le prétendez religion d'amour, de paix et de tolérance, pourquoi avoir besoin de préciser "islam modéré", "musulman modéré". Pourquoi avoir inventé toute une panoplie de mots (islamisme, djihadisme, wahhabisme, salafisme, etc) pour essayer de cacher la réalité violente, haineuse, misogyne, antisémite, homophobe, antichrétienne, esclavagiste et j'en passe, de votre dogme? 

 

3° Pourquoi l'islam suscite-il tant de rejets, partout dans le monde? Jusqu'aux très pacifiques bouddhistes, poussés à bout, qui doivent recourir à leur tour à la violence pour se défendre. Obligés de rappeler ce qui semble évident pour tous, sauf pour certains musulmans: Le monde n'appartient pas qu'aux musulmans. Ca ne vous interpelle pas? Pourquoi ceux qui vivent dans les pays musulmans, en premier les musulmans eux-même, ne rêvent que d'une chose: fuir? Et pourquoi, dès que ces derniers s'installent chez les kuffars, ils cherchent à reproduire les schémas qui les ont amenés à fuir leurs pays? 

 

"Le monde n'est pas que pour les musulmans"

 

 

 Pourquoi vous ne vous dissociez pas des positions de l'Arabie Saoudite, qui alimente le terrorisme mondial et qui est l'Etat le plus raciste et le plus esclavagiste du monde? Raciste au point de séparer les routes en 2 catégories: celles que peuvent emprunter les "purs", les musulmans, et les autres: 

 

 

 

 

 

 

 

 

Force est de constater que les faits sont en défaveur de ceux qui se prétendent "modérés" et que les non-musulmans à juste titre peuvent être inquiets sur les intentions des musulmans. Car dans l'état actuel des choses, il est difficile de leur faire confiance. 

 

Le problèmes est que les musulmans traînent derrière eux un boulet qui les empêche de vivre normalement, de vivre pour eux-même et non pour un dieu ou pour une communauté, en acceptant tous les autres, avec toutes leurs différences. Ce boulet contredit la volonté des musulmans "modérés", volonté déguisée ou réelle, de vivre en paix avec le reste de l'humanité, y compris avec les kouffars, les apostats, les athées et les juifs. Ce boulet s'appelle coran, qui contient quantité de versets qui entretiennent la haine des juifs, et qui contient aussi plus de 250 versets d'appels au meurtre, versets dénommés "ayet as-Sseyf - versets du Sabre.

 

Les musulmans "modérés" seront-ils capables, un jour, de donner tort à Ferhat Mehenni quand il déclare que "l’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire" ? A eux d'y répondre, mais pourront-ils ou sauront-ils le faire?


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

DURADUPIF 06/02/2014 14:24


S'ils ne savent pas y répondre, nous nous savons que ce que nous avons à leur répondre, qu'il va arriver un moment ou il va leur en cuirre. Revoir l'émission de hier soir sur FranceÔ
"Investigatiôns" sur deux anglais convertis filmé par le demi frère de l'un d'eux. Un pur régal sur l'abrutissemnt de cette secte infâme pour l'Humanité et une certitude, ils iront dans le mur et
nous les pousserons fortement.

aupied 06/02/2014 01:56


le mot modéré , est mélanger a toutes les sauces , je ne vois ou est l'islam modéré , avec tout les meutres que ces gens engendrent , les gouvernement devraient se rendres compte qu'ils sont pris
pour des IMBÊCILES , car une fois que ces gens sont entrés dans les pays civilisés , ils font ce qu'ils veulent , ce sont des gens qui n'ont aucun respects pour les autres, (quand ils
s'incrustres en france , on ces bien pourquoi , il n'y a que le gouvernement qui ne VEUT PAS SAVOIR ) les musulmants ne pensent pas , ne réfléchissent pas n'ont plus , ils sont guidés c'est tout
, on leurs dit d'allez se noyez ils y vont, se sont des moutons de panurges .

L'EN SAIGNANT 05/02/2014 19:19


Tous les gouvernzntd des pays dits "démocratiques" devraient faire l'effort d'apprentissage minimum nécessaire pour connaître la vraie nature de l'islam. Ils en arriveraient ainsi à la seule
solution possible: L'INTERDICTION ABSOLUE de cette IDÉOLOGIE MALFAISANTE ET CONNE dans nos pays libres .! 

mika 05/02/2014 17:52


Jeannette BOUGRAB : "L'islamisme
modéré c'est comme la lapidation avec des petits cailloux"



https://www.youtube.com/watch?v=KO74LEqls6o