Le naufrage de la France soviétique

Publié le 16 Mars 2013

Tribune libre de Philippe Herlin*

Le naufrage de la France soviétiqueDix centimètres de neige et la France est bloquée ! Enfin, une grande partie avec la Normandie, le Nord – Pas-de-Calais, la Picardie, l’Île-de-France. Les routes sont impraticables, avec des naufragés qui passent la nuit dans leurs voitures, des trains sont à l’arrêt en pleine voie, et qui servent de dortoir, même les TGV et le Thalys, fleuron de la technologie, restent à quai, à Paris les banlieusards ne savent pas s’ils pourront rentrer chez eux, plus de 100 000 foyers sont privés d’électricité.

Le pire est que cet épisode neigeux, qui n’a rien d’extraordinaire hormis sa survenance tardive, était prévu depuis deux jours par Météo France ! Où étaient les saleuses ? Les chasse-neiges ? Quelle coordination fut mise en place, ne serait-ce que pour interdire aux poids lourds de circuler ?

Depuis 1998 les collectivités locales ont embauché un demi-million de fonctionnaires, où étaient-ils hier ? Les impôts locaux n’ont cessé de grimper, où se trouvaient les services de secours ? Les communautés de communes et d’agglomérations recouvrent le pays, les régions et les départements prétendent s’occuper de notre vie quotidienne, quelle organisation a été mise en place pour faire face à ce type d’événement ? Rien, rien de rien.

Ce naufrage est celui d’une France qui vit à l’abri de son statut et de la concurrence, et finalement déconnectée de la réalité. Pitoyable, la SNCF qui balance un communiqué enjoignant aux banlieusards de ne pas se rendre à Paris, à 8h20 alors qu’ils sont déjà partis ! Scandaleuse, la RATP dont plusieurs lignes tombent en panne à cause de quelques flocons. Ridicule, ce camion de ERDF qui patine dans la neige et qui sera aidé par un agriculteur et son tracteur. Grotesques tous ces tramways payés une fortune et incapables de rouler.

« Surtout n’essayons pas de sauver cette France soviétique ! Parce que c’est impossible, et que le meilleur service à rendre à la France consiste à s’en débarrasser. »

La France des « services publics que le monde entier nous envie » a fait naufrage mardi. Cela ne concerne d’ailleurs pas que les transports, dont l’épisode actuel ne sert que de révélateur, mais aussi les hôpitaux publics dont les urgences sont congestionnées et qui parquent les malades sur des brancards dans les couloirs. Également la Sécurité sociale, dont les comptes dérivent de plus en plus, et notre système de retraite par répartition qui est au bord de la faillite.

Toute cette « France soviétique » trouve sa source en 1944 dans le programme du CNR (Conseil national de la résistance) et dans le premier gouvernement d’après-guerre, tous deux fortement influencés par le Parti communiste. C’est alors que sont créés le très néfaste statut des fonctionnaires, la sécurité sociale obligatoire, la retraite par répartition, les syndicats dits « représentatifs », les nationalisations-spoliations pour constituer ces bastions syndicaux coûteux et inefficaces (SNCF, RATP, EDF), et ce mythe de l’État omnipotent sachant ce qui est bien à la place des citoyens.

La croissance des Trente glorieuses permit de financer cette bureaucratie inefficace, ensuite ce fut la dette publique, qui lui doit la part majeure de son montant. Et maintenant ? L’argent manque et cette France soviétique entre en déliquescence accélérée.

Surtout n’essayons pas de la sauver ! Parce que c’est impossible, et que le meilleur service à rendre à la France consiste à s’en débarrasser. Une France moderne qui veut retrouver son dynamisme et faire sa place dans la mondialisation doit définitivement faire une croix sur ces lubies marxistes d’un autre âge. C’est une victoire à remporter sur nous-mêmes, mais nous avons tout à y gagner.

*Philippe Herlin est chercheur en finance. Il est l’auteur de France, la faillite ? Les scénarios de crise de la dette.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

Yves IMBERT 18/03/2013 00:33


Et Oui aprés guerre on retrouve le même minable que pour les accords d'Evian, le pseudo général incapable de commander sérieusement un régiment,  de Gaulle, qui ne doit son statut de grand
homme que grâce à la petitesse de ceux qui l'ont remplacé

FRANHENJAC 17/03/2013 02:54


@ Claude Germain


Il ne faut pas oublier de dire que de telles intempéries dans la Manche sont exceptionnelles. Le climat est le plus doux de toute la Normandie, à cause du Gulf Stream.


J´ai vécu ma jeunesse en Normandie et n´ai jamais vu de telles tombées de neige. Par contre si celà était prévu, il fallait prendre des mesures, mais, il y a toujours des imprudents, des plus
malins..


Le Canada c´est autre chose, pour eux c´est courant.


 

FRANHENJAC 17/03/2013 02:42


Ces derniers jours en Allemagne à Essen, un homme de 104 ans, arrivé aux urgences accompagné de sa femme,  fut laissé pendant des heures dans une pièce.  Alors... las d´attendre....
  ces deux petits vieux sont retournés chez eux...


Le directeur de la clinique dira par la suite,  qu´ils attendaient d´avoir une chambre de libre, et s´excusa....


Je connais celà depuis des années en Allemagne, les patients sur les brancards sortant de la salle d´opération, laissés là, encore dans la narcose...c´est l´horreur....mais peu se plaignent.


Rendant visite à une petite fille à la clinique, je fus surprise de voir dans la même chambre une vieille dame se réveillant de sa narcose. La petite fille avait mis la télévision.


La France a copié pas mal de choses sur l´Allemagne, dans le domaine de l´enseignement également, mais rien de bon...toujours pour économiser.


La discrimination dans le domaine médical y est très forte, je n´ai pas à me plaindre car je suis assurée privée, mais sinon, pour celui qui n´a pas les moyens ou le statut pour, il n´est pas
toujours facile d´avoir un rendez-vous rapidement chez un spécialiste, par exemple.


Je ne comprends pas que la France a laissé démollir son système social, Sarkosy en fut le premier responsable, quand je pense à tous ses grands hôpitaux parisiens, Cochin p.ex.


Et tout celà ne s´arrangera pas, aussi longtemps que nous nous laisserons diriger par l´Europe, c´est un commencement !

island girl 16/03/2013 14:09


Claude Germain a raison !

Claude Germain V 16/03/2013 12:25


C'EST LA FRANCE DES FAINEANTS ASSITES , DES FONCTIONNAIRES FAINEANTS ASSISTES ET DES POLILOPETTES FAINEANTES ASSISTEES .... TOUT EST BON ,
SYNDICATS DE MERDE EN TETE POUR TOUT BLOQUER ET SURTOUT NE PAS TRAVAILLER . CE PAYS AURAIT BIEN BESOIN D'UNE DICTATURE ILDEPENDANTE DE TOUS SYNDICATS ET DE TOUT PARTIS POLITIQUES ....POUR
REMETTRE LES FAINEANTS AU TRAVAIL QUAND LA SITUATION EST EXCELLENTE POUR TRAVAILLER....


Comment ce fait'il qu'ayant eu deja des exemples de blocages par la neige ,dans les principales regions a risque de France , il n'y ait pas en periode ivernale des services DDE et autres prets en
quelques heures et cela sur toute l'année , prets a arroser de sel ( donc des reserves ) des minis et gros chasses neiges et des equipes polyvalentes sur tout le territoire pretes a liberer
ENTIEREMENT le pays en quelques heures ...???? et surtout !!! surtout QUE CON-ARRETE D'EMPLOYER LE MOT DESTRUCTEURDE LA FRANCE
: MOYENS ....


Ayant vecu au Canada , je peux vous dire que lorsque les premiers flocons arrivent , d'une FACON TOUTE A FAIT BANALE , TOUS LES
SERVICES MUNICIPAUX , Montreal , Quebec etc....etc.... JOUISSENT DE LA SITUATION , SE RELEVENT LES MANCHES et sont prets a foncer  24 H sur 24 H a pratiquer un travail completement
BANAL ... et les gens vont au travail et toute la vie sociale continue comme si de rien n'etait ; DANS L'ESPRIT DU TRAVAIL ET DE LA BONNE HUMEUR....