Le nazislamisme n'est pas une vue de l'esprit et ne date pas d'hier. Hitler le connaissait.

Publié le 24 Juillet 2013

Un des plus importants leaders influents de la fraternité Islamique était Mohammed Amin al-Husseini.

 

Salut nazi palestinien1  Al-Husseini voyagea en Allemagne durant la Seconde Guerre Mondiale pour forger une alliance avec Hitler et passer du temps à ses côtés.

 

La fraternité Islamique et le Parti Nazi de l’Allemagne partagèrent le but commun d’exterminer les Juifs.

 

Avec l’aide d’Hitler, plusieurs mouvements anti-Juifs se sont formés au Moyen Orient.

 

Gamal Abdel Nasser aussi membre de la fraternité et qui devint plus tard le Président d’Égypte, a fondé le Parti Socialiste appelé « Jeune Égypte », modelée d’après le Parti Nazi.

 

Le slogan de la Jeune Égypte était le même que celui d’Hitler: « Un peuple, Un parti, Un chef ».

 

La littérature haineuse nazie comme « Mein Kampf » et les supposées « théories du complot » à propos des « Sionistes » comme le « Protocole des Sages de Sion » devinrent des bestsellers dans les pays Arabes.

 

Dans certains pays elles firent parti des programmes d’enseignement d’écoles.

 

D’après de telles littératures, les Juifs contrôlent secrètement le monde.

 

La Fraternité Musulmane a été fondée en 1928 par des Wahabistes.

 

Le Wahabisme est une forme extrémiste de l’Islam qui veut un empire Islamique Absolu où les Juifs et les Chrétiens n’ont pas leur place, et moins d’Athées.

 

Le Wahabisme est responsable d’avoir bannit toutes les autres religions de l’Arabie Saoudite.

 

Son but est un Empire mondial avec la Charia comme Loi.

 

D’après la doctrine pan-arabe de la fraternité Islamique, le Moyen-Orient tout entier doit être libre de tous les non-musulmans.

 

Donc les sionistes doivent être exterminés.

 

Ce sont des membres de la fraternité Islamique qui ont fondé le Hamas, le Hezbollah, le Djihad Islamique et Al-Qaida.

 

Ils peuvent être tous retracés jusqu’à la fraternité Islamique.

 

l'islam et le zazisme pas un fantasme Adolf Hitler, la fraternité Islamique et les PalestiniensLes origines du Djihad Islamique contre l’Amérique, Israël, « l’Ouest » et les Juifs en général peuvent être retracées à la Fraternité Musulmane dans laquelle le Héros Palestinien Yasser Arafat et Oussama ben Laden étaient des membres et qui était allié à Adolf Hitler.

 

Ils partagent tous le but de la complète et totale extermination des Juifs.

 

D’après la doctrine pan-arabe de la fraternité Islamique, le Moyen-Orient tout entier doit être libre de tous les non-musulmans.

 

Donc les sionistes doivent être exterminés.

 

Ce sont des membres de la fraternité Islamique qui ont fondé le Hamas, le Hezbollah, le Djihad Islamique et Al-Qaida.

 

En janvier 1941, il se réfugie en Allemagne et demande à Hitler la reconnaissance de l'indépendance des nations arabes vis-à-vis des puissances coloniales britannique et française, ainsi que celle du droit des autorités arabes palestiniennes à empêcher toute création de foyer juif

 

Soutenant la prise du pouvoir par Rachid Ali al Gaylani en Irak, il prononce à la radio irakienne une fatwa appelant les musulmans au djihad contre le Royaume-Uni et reçoit des subsides allemands pour financer un projet de soulèvement en Palestine.

 

Mais la victoire britannique dans la guerre anglo-irakienne le force à fuir sur le territoire de l'État impérial d'Iran. Après l'invasion anglo-soviétique de l'Iran, il est évacué en Italie.

 

Le 27 octobre, il est reçu par Benito Mussolini, qui accepte le principe d'un soutien de l'Axe à sa proposition.

 

Il se rend ensuite en Allemagne, où il est reçu par Adolf Hitler le 28 novembre 1941.

 

Lors de sa rencontre avec Adolf Hitler et dans ses émissions de radio, Hadj Amin al-Husseini affirme que les Juifs sont les ennemis communs de l’islam et de l'Allemagne nazie.

 

Les notes sur cette rencontre sont prises par Paul-Otto Schmidt.

 

Dans son compte-rendu, Schmidt rapporte les propos de Hitler au Mufti.

 

Hitler lui expose certains projets stratégiques, notamment celui d’atteindre la porte sud du Caucase.

 

Schmidt note alors : « Dès que cette percée sera faite, le Führer annoncera personnellement au monde arabe que l’heure de la libération a sonné.

 

Après quoi, le seul objectif de l’Allemagne restant dans la région se limitera à l’extermination des Juifs vivant sous la protection britannique dans les pays arabes.

 

Voila ce qu'es l'histoire de l'islam . . .

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article