Leçon d'histoire: Les socialistes n'ont de leçons à donner à personne. Pas plus à la droite qu'au Front National

Publié le 7 Mai 2011

            Sur ce blog, je rappelle souvent que les socialistes n'ont de leçons à donner à personne. Pas plus à la droite qu'au Front National qui n'existait pas dans les années trente. Par contre, les comportements des socialistes et de leurs amis radicaux dont les représentants actuels n'ont aucune mémoire ou celle d'un poisson au minimum tant ils affirment des erreurs et oublient leurs abandons multiples.

            Les année trente sont riches en enseignements. Ces années trente ont vu comment les "donneurs de leçons" se comportaient face à l'adversité et plus tard, face à l'ennemi. A leur décharge, les communistes ne faisaient pas mieux! Ils avaient fait allégeance à Staline et une autre partie non négligeable loin de là, en quittant le Parti Communiste, a créé le Parti Populaire Français avec à sa tête Jacques Doriot qui servit lui-même dans la Waffen-SS.

            Si on écoute nos dirigeants de la gauche bien pensante, on pourrait croire que ces socialistes et ces radicaux-socialiste et autres sociaux démocrate ont été de grands résistants? Qu'ils furent à la pointe du combat antinazi. Il n'en fût rien et je dirais même, loin de là!

            Un homme s'est levé, ce n'était qu'un sous secrétaire d'état! Il avait gagné une bataille contre les chars allemands, la seule de cette piteuse guerre de 1939 ou l'armée française était mal armée, mal préparée même si elle avait du courage et de la volonté. Des soldats ne peuvent rien quand la tête qui les commande est embrouillée. Je n'irai pas jusqu'à parler de trahison mais d'abandon certainement.

            L'Armée française fût abandonnée à son triste sort. C'est au Front populaire qu'on le doit! Pas à la droite de l'époque, ni même aux extrémistes de la Cagoule qui furent parmi les premiers à rejoindre le général Charles de Gaulle à Londres avec quelques autres comme des communistes patriotes et non internationalistes comme l'immense majorité de ce parti politique qui fût tout de même interdit par la troisième république en 1939 pour collusion avec l'Union Soviétique.

            La CGT de l'époque n'avait rien à envier à tous ces collabos en devenir. C'est pourquoi, il est amusant de les voir gesticuler aujourd'hui au sujet d'un des leurs, inscrit au Front National. Amusant? Non pas vraiment au fond, tellement ce syndicat comme la CFDT ou Force Ouvrière sont pitoyables.

            Certains de mes amis politiques ne comprennent pas ma méfiance envers les centristes. Elle vient de là! Elle vient de ce que les héritiers des partis radicaux d'avant guerre font mines de ne pas être concernés. Comme autrefois. Un jour à gauche, l'autre jour à droite. Sans état d'âme! Ils vont ou l'herbe est la plus savoureuse. Ce ne sont pas des brebis égarées, ce ne sont pas des taureaux connaissant leur puissance, ce ne sont que des moutons au mieux, des chèvres au pire!

            En politique, il faut être droit, fier de soi et à l'écoute. Il faut avoir une certaine vision de son pays et de l'audace. Affirmer ses certitudes et poursuivre le combat avec courage.  Ces qualités n'existent pas à gauche ! Elle est bouffie de ces certitudes "politico-socialiste-anti patron". Elle est, soi disant "humaniste". Elle n’est que la représentante d’un idéal qui fît des millions de morts au pire ou assura la misère de pays qui crurent en cette idéologie qui veux à toute force le bonheur de l’homme malgré lui s’il le faut.  Encore moins chez les centristes qui ne possèdent comme idéologie que leur avenir politique individuel.

Comme nous n'avons plus d'hommes de la trempe d'un général de Gaulle, je crains le pire. Toutefois, il y a eu dans notre histoire des passages terribles et à chaque fois, au bord du gouffre, une voix s'élève.

Prenons d'abord conscience que nous pouvons être cette voix qui ajoutait à d'autres pourra peut-être soulever le couvercle de cette marmite infernale.


Gérard Brazon 


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Claude Germain V 13/05/2011 09:55



Bonjour .


Pour Francis Claude ,vous trouverez çi joint un début ,je pense un début de la solution à l'énigme ,permettez moi simplement de vous dire qu 'il faut chercher ,chercher et etre curieux .La quete
en question est vaste et peut vous reveler des surprises .Mes references sur Ravatin était bien fondées et serieuses .


Labor improbus omnia vincit.


 







Le RP Martin
et les conseillers secrets
du Général de Gaulle


Il y a maintenant vingt ans paraissait un livre au titre étonnant : Le livre des compagnons secrets, signé par un certain Révérend Père Martin, livre accompagné d’un bandeau plus
explicite : l’enseignement secret du Général de Gaulle. La lecture de cet ouvrage de 500 pages laissa plus d’un lecteur sceptique quand à la véracité des faits rapportés et l’utilité d’une
publication aussi volumineuse.


Selon l’auteur, un groupe de quarante-cinq personnes formant un cercle secret entourait le Général de Gaule et l’assistait de ses conseils. Réciproquement, si l’on peut dire, ce groupe réduit à
quarante-trois membres recevait les confidences du Général, devenant dépositaire de sa pensée profonde jusqu’en 1958. Ce cercle composé de militaires devint le noyau d’un ensemble plus étendu
formant un échantillon de toutes les strates de la société française.


De ces quelques 500 pages se dégage un corpus pour le moins original. C’est toute l’histoire de France qui est réexaminée à travers une démarche qui rappelle de prime abord l’analyse marxiste.
Toutefois, un examen attentif révèle les préoccupations eschatologiques des intéressés concernant la France et son destin. Les références à René Guénon sont explicites.


La personnalité de l’auteur reste mystérieuse. Selon certain, il s’agirait d’un aristocrate, ancien officier de marine ayant servi dans les Forces Française Navales Libres. Il aurait reçu les
ordres sacerdotaux au sein de l’Eglise Gallicane et aurait exercé son ministère à Toulouse à l’époque de la publication de l’ouvrage.


Un article publié dans le magazine Nostra du 28 octobre 1982 en fait une analyse critique qui vaut d’être soulignée. Selon l’auteur de cette contribution qui signe Bayard, nous serions en
présence d’un livre à clefs. Il s’agirait de créer une confusion volontaire entre ce groupe des quarante-cinq et le Prieuré de Sion qui n’est jamais mentionné. La démonstration de Bayard vaut
d’être reprise.





A l’époque concernée, le Prieuré de Sion comptait dans ses rangs quarante-cinq membres français. Parmi eux, il y avait Jean Cocteau, le Maréchal Juin et André Malraux. Jean Cocteau décède en 1963
et le Maréchal Juin en 1967. L’effectif des français est donc réduit à quarante-trois membres.


En jouant sur le nombre de membres français, les auteurs du livre ne cherchent-ils pas à traiter de la branche française du Prieuré de Sion en lui prêtant des intentions qu’elle n’a jamais
eu ? Comme souvent dans ces entreprises, des éléments exacts côtoient habilement des contre-vérités. Il est vrai que l’une des commanderies françaises est dirigée par une femme. Il est vrai
que Pierre Plantard de Saint-Clair est en relation étroite avec André Malraux. D’ailleurs, en mai 1958, ils avaient établi au domicile du premier, 116 avenue Pierre Jouhet à Aulnay-sous-Bois, en
compagnie de Jean Gavignet, le PC des Comités de Salut Public en métropole.


Beaucoup se sont étonnés des références appuyées à René Guénon, ne pouvant imaginer le Général de Gaule en guénonien convaincu. N’y a-t-il pas là encore une clef. Le Général se préoccupait
beaucoup des contacts avec le monde musulman alors que la guerre d’Algérie devait trouver une issue rapide. Deux personnages ont joué auprès de lui un rôle occulte. L’un est un éminent disciple
de René Guénon, l’autre étant Jacques Benoist-Méchain en exil au Caire.


Valérien Aries


Bibliographie :
(NdlR) Sur ce sujet que nous avons à cœur d’évoquer aujourd’hui, nous signalons au chercheur émérite les différents livres suivants :
- Du RP Martin, le livre des compagnons secrets, Rocher ed.1982 & le renversement ou la Boucane contre l’Ordre Noir, Trédaniel ed. 1984.
- D’Anne et Pierre Rouanet, les trois derniers chagrins du général de Gaulle, Grasset ed. 1980.
- De Jean Robin, Le royaume du Graal, La Maisnie ed.1992.
- De Jean Parvulesco, La spirale prophétique, Trédaniel ed. 1986.
- L’article de Nostra, p 4 à 6, octobre 1982 avec un dessin de Moisant, « Le général de Gaulle attendait le retour du grand monarque. »
- L’article de CB, dans le numéro spécial d’Arcadia de juillet 2002, « De Gaulle, la fraternité des Polaires, l’Ordre du Temple et les 45 Compagnons Secrets.


Crédit Photographique : André Malraux et le général De Gaulle, à Marseille en 1948. Photo AFP ©, archives Arcadia.


Ref : http://thot-arqa.org/arcadia/webzine/webzine_no7.html#martin



Claude germain V 09/05/2011 15:56



Bonjour .Monsieur Ravatin ,hélas décédé ,n’était surement pas un personnage ollé-ollé ,


Mais plutôt un sacré chercheur ,scientifique de haut niveau ,de très haut niveau .Donc les 2 auteurs ne se sont pas permis de raconter des bourdes au sujet du « Général »


Une petite biographie jointe .J’ai demandé par mail et téléphone ,les renseignements requis à l’éditeur qui va rentrer en contact avec l’autre auteur qui a participé à l'élaboration du livre.


En attendant la suite de l’aventure ,bien à vous.


Jacques Ravatin est né le 27 janvier 1935, professeur de Mathématiques à l’Université d’Orsay, il a travaillé en axiomatique quantique et en
mathématiques en liaison avec différentes équipes de recherche dont un groupe du CERN de Genève.


source :editions-arqa.com 



Francis CLAUDE 09/05/2011 01:12



merci de votre réponse Mr Claude Germain v mais cela ne m'apporte pas de lumiéres sur le groupe des "45" le générateur d'etoile n'est pas je l'espére une étoile ...filante, et puisque vous avez
pris la peinne de solliciter Mr Brazon pour plus amples informations nous aurons je pense des précisions dans les jours prochains...encore merci



Claude Germain V 08/05/2011 09:14



Bonjour.


Monsieur ,je lis énormément de littérature diverses et scientifiques ,et il y a quelques années je suis tombé sur cette information dont je vous donne les références .


Si je me suis trompé sur cette affaire ,je fais mon méa-culpa .Mais je ne pense absolument pas que l’information soit fausse .J’ai trouvé cela tellement extraordinaire .On peut penser ce que l’on
veut  de Monsieur Ravatin un des deux auteurs ,hélas décédé ,mais son livre est plein d’informations vraie .


Je vais essayer de contacter par Mail Monsieur Zakrzynski pour essayer d’avoir de plus amples informations à moins que vous puissiez avoir des sources plus importantes .


Voici les references .


« Le Générateur D’Etoile » de jacques Ravatin et Daniel Zakrzynski . Editeur du Cosmogone .Sept 2002. Voir Annexe dans le
livre page 221 à 222 .Les passages interressant.


Bonne journée .


 


 



Francis CLAUDE 08/05/2011 06:32



Cher Mr Claude Germain, auriez vous la grande bonté de bien vouloir me et nous car je pense que bien des lecteurs de ce blog sont comme moi ignorants de ce groupe de "45", Gaulistes ou pas!.



Claude Germain V 07/05/2011 23:05



Monsieur Brazon ,vous avez quelques references sur votre adresse Mail perso .


L'enquete sur ce "groupe" vaut le coup d'etre faite.


bonne soirée.



Nancy VERDIER 07/05/2011 22:34



Depuis Mitterrand, le socialisme c'est "l'auberge espagnole." On voit bien qu'ils sont tous là à vouloir aller à la mangeoire. Il n'y a pas de ligne directrice, pas de vrai chef, de vrai parti,
quoi qu'ils disent. Martine Aubry dit tenir à une ligne, mais aujourd'hui où est-elle? .
En tous cas, je ne vois pas de programme, sauf à augmenter les impôts (selon Michel Sapin qui veut revenir sur le paquet fiscal et les donations etc...). Et réduire les dépenses, en principe, ces
socialistes-là, ne savent pas faire.
Quant à Strauss-Kahn, à la fois physiquement , dans son parler et son comportement, il va rapidement paraître "vulgaire" et je ne pense pas qu'il puisse "plaire" aux Français. Il représente "la
mondialisation". Il ne représente pas la France, ses agriculteurs, ses fonctionnaires, ses employés ses salariés. DSK, c'est le gros capital, la grosse finance. Sa place est au FMI. Je ne le vois
vraiment pas comme Président de la République. Il laisserait tout le champ à ses copains, à des gens comme Michel Sapin et on aurait une équipe qui nous ferait revenir 20 ans en arrière.
Quant à l'islamisation de la France, on peut dire qu'il s'en fiche complètement. Il est en plein dans la mondialisation, le multiculturalisme, les voyages, l'argent, les belles bagnoles, il
connait la terre entière, ce n'est pas son problème de s'intéresser à nos problèmes ou à l'avenir culturel et cultuel de la France. D'ailleurs on le verra rapidement dans son discours - s'il se
présente.
Décidément, entre Sarko et DSK, Marine a toutes ses chances. D'autant que son programme économique - avec de vraies économies sur les dépenses de l'Etat - sera certainement plus fiable que celui
de DSK



Claude Germain V 07/05/2011 20:56



Bonsoir .


Je voudrais faire une révélation ,qui n’en est pas une pour une certaine frange de véritables Gaullistes ,je dis bien de véritables Gaullistes ,parce que le « Général »
n’aurait surement pas permis la constructions de mosquées sur le territoire Français .Il était trop réaliste et pragmatique .


Tous …je dis bien Tous les pseudos hommes politiques qui osent se dire Gaulliste en 2011 quel que soit leur âge ,Tous ,ne sont que des menteurs et des aigrefins de la politique .


LE GENERAL avait crée vers la Libération le groupe dit des 45 ,des hommes de premier plan qui lui étaient entièrement dévoué pour le service de la France .


Le General avait dit «  l’ultime espérance de la France et de l’Occident s’incarnera un jour dans mes « 45 » .


Le General voulait faire prendre conscience à l’Occident du sens Christique et collectiviste Français .C’était pour lui la seule voie possible pour éviter la décadence ou l’Occident
pouvait se perdre .


Je prie Dieu que les enfants ou les petits enfants « des 45 » se dévoilent au Pays de France avant sa ruine, sa faillite ,la destruction de sa civilisation judéo-chretienne et
qu’arrive rapidement la fin du sabotage socialo-stalinien de notre culture et de notre HISTOIRE.


Bonne soirée



Gérard Brazon 07/05/2011 21:07



J'ignore qui sont cs 45 ni même s'ils ont des descendants.