Le ouistiti et l’hippopotame Par Yves-Marie Laulan

Publié le 5 Mai 2012

Par Yves-Marie Laulan                                                        

Les jeux sont sans doute déjà faits, et sauf miracle de dernière minute- mais ils sont rares en politique- notre Sarko national va perdre l’Elysée demain.

Mais quel gâchis ! Quel dommage que Sarko ait ainsi sottement gâché sa partition. Il y a seulement 5 ans, il avait toutes les cartes en mains : le Sénat, l’Assemblée nationale, une bonne partie de l’opinion, une économie stable et une immigration plus ou moins maîtrisée. Cinq ans après, un champ de ruine.

Il a tout gâché par « légèreté de cervelle » comme aurait dit Montaigne, en croyant « faire le petit malin ». Ainsi de la nomination de socialistes à des postes importants. Il a cru, l’infortuné, pouvoir s’en glorifier au cours du dernier débat. Il fallait voir le ricanement discret, difficilement dissimulé sur  le visage rond et lisse de son adversaire.

Comme l’on ne savait pas, depuis toujours, qu’immanquablement, les forces de gauche  votent toujours ensemble,  au dernier moment. Alors qu’à droite ! Il n’y a qu’à voir le malheureux Bayrou, à la face  de paysan béarnais qui n’a pas pu vendre ses cochons au prix espéré, céder  ses maigres voix au plus offrant dans l’espoir d’en tirer un sous maroquin dans le prochain gouvernement socialiste. Quelle grandeur d’âme. Or la gauche ne renvoie jamais, jamais l’ascenseur. C’est la droite, culpabilisée, qui veut faire la généreuse au mépris du bon sens le plus élémentaire, et s’amuse à pratiquer ce genre de gracieusetés. Jamais la gauche.

A ce système, on perd des voix à droite, on n’en gagne aucune à gauche. Et ça recommence, à chaque consultation électorale.

Ceci étant, au risque de passer pour un naïf, je reste convaincu que Sarko, au cours de ce dernier débat, a gagné haut la main. Les médias ont soutenu, quasi unanimement, le contraire. Cela permet de mesurer le degré d’aveuglement et la masse de préjugés de nos chers journalistes, incapables de discerner ce qu’ils ont devant les yeux. Sarko, très combattif, précis dans ses chiffres , documenté dans ses arguments, possédait parfaitement ses dossiers. Il a livré un beau combat, le dernier sans doute. Et je n’ai pourtant aucune indulgence, on le sait, à son endroit.

Celui d’en face  s’est révélé tel qu’en lui même : belles phrases généreuse et creuses, gracieuses envolées lyriques,  engagements  flous et vagues à souhait, nobles propositions flatteuses à l’oreille, quitte à interrompre sans cesse son interlocuteur, au mépris des convenances,  pour dissimuler son embarras chaque fois qu’il était en difficulté. Du beau travail de socialiste nourri au grain dans le sérail mitterrandien. Le capitaine Francesco Schettino, dont le navire va couler, fait une charmante révérence au public et  annonce pompeusement que tout va bien à bord.

Sur le parcours de Sarko, tout a été dit. N’en rajoutons pas. « On ne tire pas sur une ambulance » disait charitablement naguère Françoise Giroud à propos de Chaban Delmas. Tout ce que l’on peut avancer est qu’il a été bien meilleur à la fin qu’au début, ne serait-ce qu’en termes de dignité présidentielle. Mais le mal était déjà fait. Et quel dommage d’avoir perdu toute crédibilité par un flux ininterrompu de promesses  tous azimuts en dernière minute.

Autre imprudence, qu’il paie aujourd’hui au prix fort, cette fâcheuse manie de vouloir tout faire,  lui-même, au premier rang, au mépris des dispositions de la Constitution sur la dévolution des pouvoirs. On ne peut pas dire que ce malheureux Fillon, diaphane  et translucide à souhait, ait le moindrement du monde assumé la responsabilité du gouvernement. Un Rocard aurait démissionné sans tarder. Fillon a préféré la précaire et provisoire sécurité de Matignon pour jouer le rôle, peu glorieux, de courroie de transmission entre le président et ses ministres. Or, le Premier Ministre doit servir de « fusible » en cas de courts circuits. Sinon c’est le président qui prend en pleine face la décharge des inévitables rancœurs accumulées au fil de années de gouvernent. C’est le cas aujourd’hui .

Si Sarko évoque parfois un gracieux callithrix secoué de tics, Hollande a tout de l’hippopotame, les rondeurs (elles vont  revenir au galop avec le riche régime de l’Elysée), l’épaisseur du cuir (dont on fait des fouets fort efficaces)  et les dents redoutables. C’est un herbivore placide et paresseux au naturel, mais susceptible de devenir dangereux à l’occasion. La pauvre Martine Aubry en a fait l’expérience.

Que va-t-il faire ? Rien sans doute sur le plan économique car il n’y a pas « de grain à moudre » (bien que beaucoup de pots à fracasser). Il va se rattraper sur le sociétal, seul domaine où il aura les coudées franches et aucun scrupule: on aura droit au mariage  entre homosexuels de divers genres bien sûr, ou entre un homme et un  chien, un singe ou un perroquet. Que sais-je encore ? Toujours ces avancées sociales qui font la grandeur du socialisme. Sans compter une  grande opération « portes ouvertes » à l’immigration et la distribution de passeports, comme pour les préservatifs, dans des machines à sous.

Cet homme, qui n’a jamais exercé la moindre responsabilité ni dans le public ni dans le privé, possède en revanche une connaissance raffinée  de tous les méandres, toutes les arcanes de la vie politique en coulisses d’un parti politique, le PS en l’occurrence. Il incarne à merveille le retour sur scène du radical socialiste type de la  III°  République dont « les dandinements sur place » dissimulent l’absence totale de mouvement. A côté, Jacques Chirac passerait pour un champion de la vélocité.

Reste l’épineuse question de son entourage. Il y a tout lieu de craindre le pire. Voyez-vous Eva Joly Garde des Sceaux peuplant nos prisons de mises en examens prises en rafales ? Et Martine Aubry au Finances ? Et Ségolène Royal aux Affaires étrangères allant en Afrique implorant son pardon pour tout le bon travail qu’on y  a fait ?

Bref, de beaux jours  nous attendent, comme le dirait Samuel Beckett  .

Un mot sur les consignes de votes au 2° tour. Marine veut faire tomber Sarko. Fort bien. C’est de la bonne politique… de parti. Mais reste à savoir si plutôt qu’un aller/retour, ce ne serait pas  un aller simple qu’on risque de  prendre. Car les trends migratoires porteurs de droits de vote sont clairs. Le PS entend se bâtir une forteresse électorale inexpugnable avec le vote des étrangers naturalisés par  fournées compactes. Or, dans 5 ans, il y aura, au minimum, un à deux millions supplémentaires d’électeurs issus de l’immigration dont la majorité votera massivement à gauche. C’est bien joli de triompher au sein de la droite mais si la droite est éliminée de la scène politique, le FN aura l’air fin.

Adoncques, une affaire à suivre.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Claude Germain V 07/05/2012 10:53


Monsieur Laulan ,vous avez en parti faux c'est que Hollande ou Sarkozy ,au "sommet" ne sont que des PIONS .Un jour certains comprendrons que lorsque l'on parle de la Pyramides au
sommet du billet de 1 dollar ,on parle de ceux qui ont plein pouvoir sur Bruxelles ET SUR LES DIRIGEANTS DE CE QU'IL RESTE DES RUINES europeenes + certaines obediences en France ou ailleurs ,mais
celles de France donnent egalement des ordres .Voir simplement un des conseiller de Sarkozy ,dont les anciens maitres ont collaborés avec Petain et les nazis.


Donc pour faire plus simple , Sarkozy ne fait que prendre des vacances bien meritées apres avoir bien servi SES MAITRES et Hollande ,apres une campagne parfaitement orchestrée ne fait dans la
plus grande simplicité ,que prendre la reléve de son predecesseur .TOUT SIMPLEMENT .Les Maitres du monde ,ce matin du 07.05.2012 sont heureux ,"satan" ou quelqu'autre nom que ce
soit a remporté une grande victoire .Ce qui doit faire le plus plaisir aux "occultes" sont les grands defilés organisés dans beaucoups de ville de france par des "voitures" portant  des
drapeaux algeriens ,marocains et autres futurs "amis" de notre France defunte . Amen.......

Marie-claire Muller 06/05/2012 16:18







JEAN MARICHEZ ET LE BILAN DE SARKOZY : TRIBUNE




LE BILAN DE JEAN MARICHEZ N'EST PAS OBJECTIF. J'AI DONC DU LE REFAIRE ET JE DECOUVRE QUE SARKOZY ET L'UMP SONT DES SOCIALISTES.





































mardi 13 mars 2012





LE RESULTAT DE SARKOZY DONNE PAR JEAN MARICHEZ!!!



Il convient de ne pas dire n'importe quoi sur Sarkozy.
Mon cher cousin, je n'ai eu aucun a priori contre Sarkozy et je vais vous faire le bilan réel de sa présidence et de celui de l'UMP , bilan d'un économiste.
Il avait promis de ne pas augmenter les impôts.
On constate que les impôts regroupés sous le nom de prélèvements sociaux sont passés pour les dividendes de 7,5% (CSG) à 13,5% depuis le 1er octobre 2011 ce qui réduit un peu plus
l'investissement et aggrave le déficit de la protection sociale puisqu'ils créent du chômage supplémentaire

Ces dividendes peuvent faire l'objet d'un prélèvement forfaitaire de 21 % ce qui fait que seuls les couples imposés à 41% et percevant 102330 euros ont seuls intérêt à opter pour le prélèvement
libératoire. Une faveur de plus pour les plus riches. Je ne suis pas contre si cela servait à quelque chose mais ce n'est nullement le cas.
En fait au lieu de réduire progressivement jusqu'à sa suppression la CSG qui est une source importante du chômage (plus de 90 milliards d'euros) il ont aggravé en 5 ans la situation.

Ensuite se sont ajoutées la:
Hausse des cotisations retraites.
Hausse de la redevance TV
Hausse de la taxe sur l'assurance vie
Ce sont donc bien des augmentations d'impôt.

Il y a aussi les création d'impôts nouveaux:
La taxe sur la santé, taxe sur les mutuelles
La taxe sur l'intéressement et les participations
Les franchises médicales
La taxe sur la publicité des chaines privées
La taxe sur les compagnies pétrolières
La taxe pour financer la prime à la cuve
La taxe sur les ordinateurs
la taxe pour copie privée des disques durs externes et clefs USB
La taxe sur le poisson
La taxe sur les huiles moteur
La contribution exceptionnelle sur les ventes en gros de produits pharmaceutiques ( reconduite exceptionnellement depuis 91!)
La taxe de téléphonie et internet
La taxe auto sur les grosses cylindrées
La taxe sur les imprimés publicitaires
La taxe sur les stock options qui auraient dû être interdites pour les sociétés de capitaux car d'une manière détournée ce sont des abus de biens tout comme les actions gratuites que s'octroient
les "grands patrons" (hauts fonctionnaires et financiers) sont un détournement au détriment des actionnaires, les petits porteurs, principaux investisseurs dans les entreprises sur les marchés
financiers.

La taxe sur les transactions financières de 0,1% qui ne va toucher que l'épargne française des petits, les classes moyennes, puisque vont y échapper les marchés de gré à gré ( 90 % des
transactions mondiales) et les plates formes off-shore et alternatives qui concurrencent les marchés financiers d'actions ( bourses de Paris, Londres....)
La taxe sur les sodas
La taxe sur les alcools dès 18 degrés.

Le comble de l'immoralité a été atteint quand l'A.N. avec l'accord du gouvernement a voté l'annulation du dispositif d'exonération d'impôt sur les plus values mobilières de 2006 qui devait
débuter en 2012 et qui ne touche que les épargnants qui ne spéculent pas, les petits porteurs.
Car il est possible d'obtenir l'exonération d'impôt à la condition que les titres cédés représentent 10% du capital de la société soit des millions d'euros
que 80% de la plus value soit réinvesti dans un délai maximum de 36 mois et de détenir 5% du capital de cette nouvelle société soit des millions d'euros et de conserver ces titres pendant 5
ans.
C'est donc bien un privilège pour les très gros comme Arnaud, Lagardère...

Sarkozy et l'UMP n'ont pas eu le courage de supprimer l'ISF prélevé sur des biens qui n'engendrent pas de revenus.

Pour clore le tout, plus de 100 mesures nouvelles ont augmenté les impôts depuis 2010. La principale victime en est la classe moyenne.
Est-ce que les socialistes du PS auraient fait aussi mal que les socialistes de l'UMP?

Ces impôts et taxes ont une incidence grave sur l'activité économique et donc sur l'emploi. Ils sont la cause principale du chômage qui s'aggrave de plus en plus contrairement aux Etats unis et à
l'Allemagne.
Mais en Allemagne le taux d'imposition sur l'épargne (péjorativement sur le patrimoine) est de 24,4% contre 40,7% en France.

Il est compréhensible que les petits épargnants( 75% des 7% d'épargne financière investie dans les entreprises) ne veulent plus investir dans les entreprises pour se constituer une petite
retraite complémentaire puisque non seulement le gouvernement ne fait pas respecter la loi de 66 qui donne tous les pouvoirs aux actionnaires pour fixer la rémunération des dirigeants, lesquels
s'octroient par le biais d'un comité des rémunérations sans existence légale outre un salaire fixe, un bonus,un salaire variable,une dotation logement, des stock-options,actions gratuites,
retraite surcomplémentaire dite chapeau, prime de départ ou parachute doré ce qui correspond à quelques 5 millions d'euros annuel mais impose sur le dos des actionnaires une prime de partage de
profit et après avoir encaissé l'impôt sur les sociétés, prélève encore 13,5% sur les dividendes qui seront soumis à l'impôt ce qui fait du fait de ces multiples spoliations que le rapport de
l'investissement qui présente un risque non négligeable est inférieur à celui du livret A. Si on ajoute aux frais et taxes d'achat d'actions celle sur les transactions financières et les plus
values éventuelles on comprend que malgré les forts achats étrangers, Chinois inclus, la bourse stagne.
N'est ce pas une politique socialiste, voire communiste à ce niveau de spoliation?
A ce propos au sujet de la loi stalinienne du sinistre Gayssot pourquoi n'a t-elle pas été abrogée tout comme la CMU, l'AME mises en place par le PS?
Sarkozy et l'UMP financent avec ces impôts et taxes ce que leur électorat et la majorité des Français réprouvent:
les allocations sociales aux immigrés comme une retraite, ASPA, à ceux n'ayant jamais cotisé ni travaillé en France
les subventions aux journaux politiques et à des associations gauchistes ou communautaristes soi disant antiracistes
les musées d'art moderne où le moche le dispute au vulgaire.
les subventions aux syndicats au détriment des Français pauvres.
C'est immoral. Ils ne semblent nullement s'en soucier.

Le courage en matière de réforme de retraite aurait consisté à supprimer les privilèges d'assurance chômage des députés et à faire reverser les cotisations de la génération du baby boom qui ne
finançait qu'un nombre restreint de retraités. Où est passé l'argent? Pourquoi n'a t-il pas été mis en réserve par les syndicats patronaux et salariés qui géraient paritairement les caisses de
retraite ? Pourquoi l'Etat ponctionne chaque année 4,8 milliards d'euros pour le seul régime général des salariés du privé.
Pourquoi n'avoir pas eu le courage

Topaze06 05/05/2012 19:06


J'ai fait plus ou moins la même analyse que Y-M Laulan...


Quelle déception ! MLP et Bayrou,donne la France aux nazislamistes, comme Pétain la donné au nazisme...!
Et en sus, nos jeunes français, ne bougeront pas le petit doigt et préfèreront se convertir plutôt que se révolter.!
L'antisémitisme distillé, sous le nom d'antisionisme a fait son effet recherché....!
Les français préfèrent une religion d'amour et de paix qui tue chaque jour, plutôt que de soutenir un pays grand comme la Picardie, qui ne cherche qu'à défendre sa population de 7 Millions d'âmes
dont 2Millions d'arabes israéliens !. Et s'en servir de bouc émissaire journellement.
Vous l'aurez votre hollandistan... Votre eurabia...!
COURAGE...!

Charles Martel 05/05/2012 18:48


En effet c'est tres probable que SARKOZY perde la Présidentielle,un peu la faute a lui meme,en laissant les araboss-musulmans venir s'intégrer au P.S qui aurait pu croire l'inverse.5 années
d'immigrations a 200.000 tetes par an ça fait un million d'adversaires qui votent a gauche pour continuer a dépendre des avantages sociaux.


Le pire c'est qu'il y a dans les partis de gauche,une masse d'élècteurs qui n'ont pas compris qu'en votant de la sorte,ils se déforcent de ces avantages aux profits de ces émmigrés outrageusement
voraçes et conquérants.De Gaulle disait"les français sont des veaux,en partie il n'avait pas tout a fait tort.


Pour info: en Belgique depuis que la gauche a pris le pouvoir,je puis vous assurer que les taxes et le muselage financier prenent une ampleur incroyable.


J'avais esperé que les français votent a droite,dans l'espoir d'influencer sur une nouvelle ere de progres en Europe de l'ouest,mais je craint que maintenant on se dirige vers les meme
désillusions que la Grece.Triste!!!


 

pam25 05/05/2012 18:47


Mais non il va gagner de peu mais il gagne.