Le Pape s'est adressé ici bas....et a dit aux musulmans...

Publié le 27 Septembre 2011

Berlin : Discours de Benoît XVI aux musulmans

 

ROME, Vendredi 23 septembre 2011 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous le discours que le pape Benoît XVI a adressé ce matin à une quinzaine de représentants des communautés musulmanes présentes en Allemagne, qu'il a rencontrés à la nonciature apostolique de Berlin dans le cadre de son 3ème voyage en Allemagne.

Chers amis musulmans,

Il m’est agréable de vous adresser ici, aujourd’hui, un salut à vous, représentants de diverses communautés musulmanes présentes en Allemagne. Je remercie très cordialement le professeur Mouhanad Khorchide pour ses paroles courtoises de salutation et pour les réflexions profondes qu’il a présentées. Elles montrent combien a grandi une atmosphère de respect et de confiance entre l’Église catholique et les communautés musulmanes en Allemagne, et devient visible ce qu’ensemble on affirme.

 

Berlin est un lieu opportun pour une telle rencontre, non seulement parce qu’ici se trouve la mosquée la plus ancienne sur le territoire de l’Allemagne, mais aussi parce qu’à Berlin vit le plus grand nombre de musulmans par rapport à toutes les autres villes d’Allemagne.

 

À partir des années 70, la présence de nombreuses familles musulmanes est devenue toujours plus un trait distinctif de ce pays. Il sera toutefois nécessaire de s’engager constamment pour une meilleure connaissance et compréhension réciproques.

(Cette affirmation relève quasiment de l'infâmie car l'Islam n'est pas une religion que découvre les chrétiens par hasard. Ce sont des milliers de morts chrétiens à travers les siècles qui devraient faire comprendre à ce pape que la compréhension mutuelle passe pour les musulmans par la parole du proprhète mahomet: Sourate 2:191 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. - l'association dans le discours islamique étant la religion chrétienne)

Cela est essentiel non seulement pour une cohabitation pacifique, mais aussi pour l’apport que chacun est en mesure de donner pour la construction du bien commun à l’intérieur de la société même.

Beaucoup de musulmans attribuent une grande importance à la dimension religieuse. Cela est interprété, parfois, comme une provocation dans une société qui tend à marginaliser cet aspect ou à l’admettre tout au plus dans la sphère des choix privés de chacun.

L’Église catholique s’engage fermement pour que soit donnée la juste reconnaissance à la dimension publique de l’appartenance religieuse. Il s’agit d’une exigence qui ne devient pas insignifiante dans le contexte d’une société majoritairement pluraliste. Il faut faire attention à ce que le respect envers l’autre soit toujours maintenu. Le respect réciproque grandit seulement sur la base de l’entente sur quelques valeurs inaliénables, propres à la nature humaine, surtout l’inviolable dignité de toute personne en tant que créature de Dieu. Cette entente ne limite pas l’expression de chaque religion ; au contraire, elle permet à chacun de témoigner de manière constructive de ce en quoi il croit, en ne se soustrayant pas à la confrontation avec l’autre. 

En Allemagne – comme en de nombreux autres pays, pas seulement occidentaux – ce cadre de référence commun est représenté par la Constitution, dont le contenu juridique est contraignant pour chaque citoyen, qu’il appartienne ou non à une confession religieuse.

Naturellement le débat sur la meilleure formulation de principes comme la liberté de culte public, est vaste et toujours ouvert, toutefois le fait que la Loi Fondamentale allemande les exprime d’une façon encore valable aujourd’hui, à plus de 60 ans de distance (cf. art. 4, 2), est significatif. Nous y trouvons exprimé avant tout cet ethos commun qui est à la base de  la cohabitation civile et qui en quelque manière indique aussi les règles apparemment seulement formelles du fonctionnement des organes institutionnels et de la vie démocratique.

Nous pourrions nous demander comment un tel texte, élaboré à une époque historique radicalement différente, dans une situation culturelle presque uniformément chrétienne, peut être adapté à l’Allemagne d’aujourd’hui, qui vit dans le contexte de la mondialisation et qui est marqué par un pluralisme notable en matière de convictions religieuses.

 

La raison de ceci, me semble-t-il, se trouve dans le fait que les pères de la Loi Fondamentale ont eu pleinement conscience, en ce moment important, de devoir chercher une base vraiment solide, sur laquelle tous les citoyens pourraient se reconnaître, et qui puisse être une base portante au-delà des différences. En faisant cela et tenant présentes la dignité de l’homme et la responsabilité devant Dieu, ils ne faisaient pas abstraction de leur propre appartenance religieuse; pour beaucoup d’entre eux, au contraire, la vision chrétienne de l’homme était la vraie force inspiratrice. Toutefois, ils savaient que tous les hommes doivent se confronter avec des hommes ayant une base confessionnelle différente voire non religieuse : le terrain commun pour tous fut trouvé dans la reconnaissance de quelques droits inaliénables, qui sont propres à la nature humaine et qui précèdent toute formulation positive.

De cette façon, une société alors substantiellement homogène a posé le fondement qu’aujourd’hui nous pouvons reconnaître valable pour un temps marqué par le pluralisme. Fondement qui, en réalité, indique aussi des limites évidentes à ce pluralisme : il n’est pas pensable, en effet, qu’une société puisse se maintenir à long terme sans un consensus sur les valeurs éthiques fondamentales.

Chers amis, sur la base de tout ce que j’ai indiqué ici, je pense qu’une collaboration féconde entre chrétiens et musulmans est possible. Et de cette manière nous contribuons à la construction d’une société qui, sous de nombreux aspects, sera différente de ce que nous avons apporté avec nous du passé. En tant qu’hommes religieux, à partir de nos convictions respectives, nous pouvons donner un témoignage important dans de nombreux secteurs cruciaux de la vie sociale. Je pense, par exemple, à la sauvegarde de la famille fondée sur le mariage, au respect de la vie dans toutes les phases de son évolution naturelle ou à la promotion d’une plus grande justice sociale.

Pour cela aussi j’estime important de célébrer une Journée de réflexion, de dialogue et de prière pour la paix et la justice dans le monde. Comme vous le savez, nous voulons le faire le 27 octobre prochain à Assise, à 25 ans de la rencontre historique conduite par mon prédécesseur, le Bienheureux Pape Jean-Paul II. Par ce rassemblement nous voulons montrer, avec simplicité, que, en hommes religieux, nous offrons notre contribution particulière pour la construction d’un monde meilleur, reconnaissant en même temps la nécessité, pour l’efficacité de notre action, de progresser dans le dialogue et dans l’estime réciproque.

Avec ces sentiments je vous renouvelle mon cordial salut et je vous remercie pour cette rencontre, qui enrichit mon séjour dans ma patrie. Merci pour votre attention !

© Copyright 2011 - Libreria Editrice Vaticana

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

bonnetain 01/10/2011 19:58



Merci Claude Germain, je vais aussi écrire au Pape au Vatican. Est-ce que mon e-mail lui parviendra? Ce Pape est tombé sur la tête!



Claude Germain V 27/09/2011 23:33







Comme je suis un peu fou et je m'en excuse , en tant qu'ancien catholique ,mais chretien d'abord ,j'ai trouvé une adresse ou parait 'il on peut ecrire au Pape ,donc j'ai fait un petit mot
a l'dresse concernée et peut importe ou elle tombera ,les curés ou les prelats qui la recevront verront bien que les fidéles ou ancien fideles ne sont plus duppes .Qu'ils aillent en
referer a qui ils veulent .... amen !


De :


Date : 27/09/2011 23:21:34


A : benoitxvi@vatican.va


Sujet : Trahison


 


























 






 


-    PAR L' HORREUR DE CE TEXTE DE SOUMISSION A LA LOI ISLAMIQUE DU DIABLE ,QUI EST EN TRAIN DE CONQUERIR LE MONDE ,LE PAPE VIENT DE
DEMONTRER UNE SOUMISSION AU MAL ,LA FAIBLESSE D 'UNE EGLISE DE ROME EN PERDITION ET LA DESTRUCTION PAR LE MONDIALISME- SATANIQUE DES DOGMES CATHOLIQUES .PLUS D'EXCUSES ...


 -     HONTE AU PAPE , HEUREUSEMENT QU 'IL NE REPRESENTE SURTOUT PAS LES VERITABLES CHRETIENS QUI VONT SE BATTRE SEUL
MAINTENANT AVEC L 'AIDE DU CHRIST CONTRE CE SYSTEME IMPITOYABLE DE GOUVERNEMENT ISLAMISTE QUI N' EST ET NE REPRESENTE ABSOLUMENT PAS UNE RELIGION A LA GLOIRE  DU MAITRE D' UN UNIVERS
D 'AMOUR .


 -     IL EST ABSOLUMENT INDIGNE DE LA PART DU "PREMIER" CATHOLIQUE , HEUREUSEMENT PAS DU PREMIER CHRETIEN ,DE NE PAS
CONNAITRE LES PRINCIPES ASSASSINS ET IGNOMIGNEUSMENT INHUMAINS DES DOGMES MUSULMANS ,COMPENSATEURS DE VIOLENCE ET DE HAINE.


-    COMMENT UN PAPE ,PEUT ' IL FAIRE DES COURBETTES AUX REPRESENTANTS D' UNE ETHNIES QUI VA DETRUIRE INSIDIEUSEMENT L' EUROPE SOUS LE
JOUG DE LA CHARIA , DE L' ISLAMISATION PAR UN LIVRE OU PLUTOT UN MODE D 'EMPLOIE POUR ASSERVIR LES PEUPLES HUMAINS LIBRES .CAR L' ISLAM
N 'EST PAS ET N' A JAMAIS ETE UNE RELIGION MAIS L' APPLICATION DE PRINCIPES D' UNE SOCIETE DE SOUMISSION.


-  SI CELA N' EST PAS DE L 'INCONSCIENCE ,CE NE PEUT ETRE QUE DE LA COLLABORATION ET COMPLICITE MONDIALISTE A LA GLOIRE DE SATAN LE "MAUDIT DE DIEU
"


-   ROME TU T' ES FOURVOYE DANS LA TRAHISON DE TES FIDELES ,HONTE A TOI ET A TES REPRESENTANTS COMPLICES PARTOUT DANS LE MONDE , L' ANGE DE
DIEU TE FERA RENDRE GORGE .


 


Claude Germain V     


 


 


 


VOICI LE TEXTE DE LA HONTE :


 


 


 


in : Discours de Benoît XVI aux musulmans


 


ROME, Vendredi 23 septembre 2011 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous le discours que le pape Benoît XVI a adressé ce matin à une quinzaine de représentants des
communautés musulmanes présentes en Allemagne, qu'il a rencontrés à la nonciature apostolique de Berlin dans le cadre de son 3ème voyage en Allemagne.


Chers amis musulmans,


Il m’est agréable de vous adresser ici, aujourd’hui, un salut à vous, représentants de diverses communautés musulmanes présentes en
Allemagne. Je remercie très cordialement le professeur Mouhanad Khorchide pour ses paroles courtoises de salutation et pour les réflexions profondes qu’il a présentées. Elles montrent
combien a grandi une atmosphère de respect et de confiance entre l’Église catholique et les communautés musulmanes en Allemagne, et devient visible ce qu’ensemble on
affirme.  


Berlin est un lieu opportun pour une telle rencontre, non seulement parce qu’ici se trouve la







island girl 27/09/2011 19:02



Du fait qu'ils appartiennent tous à des sectes qui prétendent imposer leur loi, tous ces religieux se soutiennent ....la religion l'opium du peuple....NI DIEU,NI MAITRE,c'est la disparition des
religions qu'ils craignent avant toute chose !



Epicure 27/09/2011 14:15



Les Juifs 0,6% en 1933 étaient de trop car "occupant" de 20 à 60% des positions élevées dans l'Université la Médecine la Science et le commerce rendant l'Allemagne le premier
pays du monde en Nobel et scientifiques incontournables! (voyez donc tout ce dont vous vous servez aujourd'hui et qui dépend d'Inventions Juives...!!!)....


A présent les Allemands sont contraints de faire "gentil-gentil" avec 5% de musulmans nuls en tout et insupportables à de nombreux points de vue....


Hé bien, moi, çela me réjouit infiniment.


Bien fait pour leur gueule.


Voir le pape bavarois se répandre par terre ainsi est une image lamentable qui me réjouit...Je vous prie d'excuser ma joie mauvaise, mais ce sont ces leçons qui peuvent en effet faire bouger dans
le bon sens les sociétés européennes en leur faisant prendre conscience de leur veulerie; sans pour autant remettre en place les SA et  Einsatz Gruppen....Les Allemands, qui ont les qualités
de leurs défauts et vice cersa! sont toujours aux extrêmes! Bon exemple à ne pas suivre....



Gérard Brazon 27/09/2011 14:29



Faudra-t-il se réjouir d'avoir eu raison lorsque l'Europe ne sera plus qu'un désert culturel, une partie du Monde ou la misère, au nom d'Allah sera énorme et incontournable! J'espère que nous
aurons réagis avant.



riziere 27/09/2011 13:49



Comment le pape peut-il dire de telles paroles. Il rêve ! A-t-il lu les versets du coran? Sinon qu'il les lise et on en reparlera.



Gérard Brazon 27/09/2011 14:26



cela paraît impossible et pourtant, c'est un Pape qui dit ce genre de bêtises monstrueuses. 



Danielle B 27/09/2011 12:17



"collaboration féconde entre chrétiens et musulmans"! ou l'alliance du sabre islamique et du goupillon! Il se touche le pape, il se touche m'a dit un copain copte!



Gérard Brazon 27/09/2011 14:25



Les Coptes savent bien que ce Pape délire! 



Loly 27/09/2011 12:05



J'avais déjà dit dans un commentaire que c'était un collabo....le preuve est faite!



Colbert 27/09/2011 12:01



Tu qoque  filii !


Même le pape !


Pauvre de nous !!!



L'En SAIGNANT 27/09/2011 11:03



Hélàs; ils deviennent de plus en plus débiles .... On assiste à des partitions grégoriennes à l' opposé intégral de l'inquisition ... ! Pauvre MONDE .! Il n'y aura jamais de juste milieu .!



Lasserre Jean 27/09/2011 10:03



A relire dans 20 ans......(après moi le déluge)