Le Parti de Geert Wilders grand gagnant des élections hollandaises

Publié le 12 Juin 2010

Elections aux Pays-Bas: les libéraux en tête

          Les Néerlandais se sont rendus aux urnes ce mercredi, afin d'élire les 150 députés de la chambre basse lors d'élections anticipées, près de 4 mois après la chute du gouvernement. Selon un résultat provisoire après le dépouillement de 88% des bulletins de vote, les libéraux devancent les travaillistes d'un siège, alors que l'extrême droite arrive en troisième position.

           (...) Un parti d'extrême droite comme le veut la liturgie de la bien pensance arrive en troisième position en Hollande. « Il pourrait prétendre entrer au gouvernement » annonce RTL-Info.

C’est le « Parti pour la liberté » (PVV) de Geert Wilders, 46 ans, qui obtient 24 sièges. Le PVV, et "en croisade contre l'islamisation". Il n’avait que 9 députés dans la précédente assemblée. C’est tout dire de la progression importante des idées de ce parti politique. Bien entendu, on préfère souligner et mettre l’accent sur la victoire des libéraux. C’est moins gênant et n’appelle pas à éclaircissement ni même à des interrogations sur la politique à tenir envers les minorités musulmanes et leurs prétentions d’appliquer leurs préceptes dans la vie civile hollandaise.

Pourtant, hormis son discours contre l'islamisation de la hollande, ce parti reste conservateur puisqu'il refuse toutes atteintes à la sécurité sociale hollandaise et lutte contre la réforme des retraites. (Chaque pays de l'europe se retrouvant avec les même problèmes de rigueur budgétaire pour réduire les déficits publiques). Ses électeurs se retrouvent le plus souvent parmi la population ouvrière ou la classe moyenne basse. Pour autant, faut-il nier le malaise?

 

Quand on connait le précédent autrichien on se doute des futures « pressions amicales » des partenaires européens sur le futur premier ministre hollandais car, ce sera en toute amitié bien sûr, qu’une Europe ne peut pas accepter ce type de votes des électeurs. Qu'ils soient Autrichiens ou Hollandais.

Après on dira que l’Europe est loin des peuples, qu’elle se fait sans eux. Pour moi, c’est une certitude.

Mais d'ailleurs, que penser d’autres si ces pressions amicales devaient se faire. Qu’entre les bons votes et les mauvais votes d’un peuple, la bonne ou la mauvaise réponse à un référendum le peuple n’a que le choix de faire ce qu’on lui dit de faire par médias interposés. Est-ce cela la démocratie européenne ? je crains que oui et cela tuera à terme l'Europe.

Ce qui se passe en Hollande préfigurait-il  ce qui se passerait en France en cas d’élections législatives ? Je reste étonné des résultats du FN ancienne formule (Jean Marie) aux régionales et particulièrement sur le fait que peu de partis politiques aient tiré des leçons. En effet, dans certaines villes, le score du FN était important malgré qu’il n’ait pas fait une campagne visible sur les marchés ou dans les rues où qu'il n'ait même pas de représentants connu et reconnu dans sa ville.

La politique de l’autruche encore et toujours. Pour ma part, je pense que si le FN nouvelle formule (Marine) devait faire campagne aujourd’hui, il augmenterait ses scores. Je vais sans doute me faire taper sur les doigts en disant cela mais pour moi, c’est une certitude ! Le malaise est trop important et il ne suffira pas de casser le thermomètre pour l’annuler. Tous mes courriers me le signalent.

Si c’était le cas, devra t’on faire un cordon sanitaire autour de la France pour réduire sa désastreuse influence ?

Ou se résoudre à trouver un terrain d’entente ?

Pour le moment, ce sont les centristes qui ont les faveurs. On connaît bien les centristes. Ils sont au centre de tout et singulièrement au centre de leurs intérêts. On les a bien vu gouverner avec Mitterrand après les élections de 1988. La cuillère n'est jamais assez courte pour eux.

 

Gérard Brazon

 

Lire aussi:

Riposte-Laïque Progression de Wilders aux Pays-Bas et apéro saucisson-pinard : tous d’extrême droite !

vendredi 11 juin 2010, par Lucien Samir Oulahbib

            Les aspects vulgaires ultra ignorants et hyper agressifs des réactions médiatiques et associatives face àla dernière progression électorale des libéraux conservateurs hollandais de Geert Wilders et à l’apéro géant intitulé "saucisson et pinard à la Goutte d’or" prévu 18 juin, sont symptomatiques d’une dérive populiste relativiste dangereuse issue de l’effondrement actuel des grandes idéologies de gauche et de droite ; une telle décomposition a d’ailleurs toujours fait le lit des dictatures intellectuelles et politiques. Il suffit de se rappeler que les protestations contre les procès de Moscou, les révoltes hongroises et tchèques de 1956 et de 1968 ont été toutes taxées d’extrême droite (le fameux hitlero-trotskisme).

               L’amalgame y est reine en réalité : toute protestation, voire toute critique, envers l’islam sont, par essence, amalgamés à des positions racistes (donc d’extrême droite) alors qu’il ne s’agit pas de viser une "race" mais une religion politique qui, elle, exclut puisque par exemple dans les restaurants et les magasins que ses mandants tiennent il n’y a pas de cohabitation " multiculturelle" entre halal et non halal, il y a exclusion de tout ce qui n’est pas halal. Et ce n’est pas parce que des restaurants et magasins cacher font la même chose qu’il faille généraliser cet état de fait dans un Etat démocratique et républicain basé sur la laïcité, le respect de la liberté d’autrui, la tolérance.

             Or, l’islam est intolérant vis-à-vis des homosexuels, il stigmatise les femmes en les forçant à se voiler, il discrimine les populations qui ne partagent pas ses vues, en particulier dans les pays où il a le pouvoir (Egypte, Algérie, Iran...), ce qui est d’ailleurs le propre d’un mouvement réactionnaire voire totalitaire à savoir organiser le politique, la vie privée, et les lois qui le délimitent en fonction uniquement de ses dogmes.

          Ces divers aspects sont minorés superbement par les médias et les associations en question qui projettent, eux ,une vision raciste en réalité, celle du gentil habitant des Suds victime éternelle du Nord

Lire la suite ICI

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article