Le Parti des Musulmans de France : le mensonge islamiste fait son chemin

Publié le 26 Novembre 2011

Parti des Musulmans de France

En découvrant l’existence d’un « Parti des Musulmans de France » on ne peut que s’étonner. Mais dès la page d’accueil du site internet de ce parti on découvre très vite, pour peu que l’on ait quelques connaissances, que ce parti n’est rien d’autre qu’une « tête de pont » de l’islamisme radical, ici en France.

Le Parti des Musulmans de France consacre sa page d’accueil à « Yom Al Qods », journée internationale de Jérusalem. Et là le visiteur lit avec stupeur une réécriture totale de l’histoire de la ville de Jérusalem, une réécriture à la sauce islamiste, du pur négationnisme anti-juif !

En effet, dès les premières lignes de cette réécriture historique on apprend que les grands prophètes bibliques étaient… Juifs ? Chrétiens ? Non : musulmans bien sûr, même si l’Islam n’existait pas encore 1409 avant JC, David et Salomon étaient musulmans sans le savoir !!!

Pas un mot sur le peuple Juif, sur le royaume de Judée, on apprend juste que les Juifs furent chassés par Nabuchodonosor en 586 avant JC. Et depuis rien sur une présence juive à Jérusalem ou dans la région…

Le reste est un tissu de conneries révisionnistes où l’on apprend par exemple que : « Suite de la victoire des Musulmans face aux Romains, lors de la bataille d’Al Yarmouk en l’an 15 de l’Hégire (636 avant J-C.), le calife Omar Ibn El Khattab entra dans Al Qods sans effusion de sang et conclut un pacte connu sous le nom « Al Ouhda Al Oumariya » oubliant qu’en 636 avant JC ni l’Islam ni les musulmans  n’existaient…

Enfin, tout ce ramassis de contrevérités historiques n’a d’autre but que de nous amener à penser que Al Qods, Jérusalem, est une ville sainte de l’Islam et donc qu’elle doit appartenir à l’Islam. Sauf que… Jérusalem n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran ou les Hadits !

Ce mythe de la sainteté de Jérusalem pour les musulmans date de la fin des années 1960, un mythe inventé de toute pièce comme celui du « peuple palestinien » afin de créer une nouvelle stratégie pour attaquer Israël après l’incapacité des armées arabes à détruire l’Etat Juif.

En effet, si Jérusalem est citée plus de 600 fois dans la Thora, le Coran n’en dit mot. Et savez-vous pourquoi ?

Parce que Jérusalem était une ville 100 % juive à l’époque du prophète Mahomet !

Et comme ces Juifs à la nuque dure refusèrent obstinément de reconnaitre en Mahomet sa qualité de prophète, celui-ci ordonnera aux musulmans de prier en direction de La Mecque et surtout de toujours tourner le dos à Jérusalem la ville des Juifs qui refusent de se plier à son dictat !

Parfois Mahomet a quelques accès d’honnêteté en reconnaissant que la Terre d’Israël a été donné par D.ieu aux Juifs, d’autres fois il se vantera d’avoir exterminé hommes, femmes et enfants Juifs qui refusaient de se soumettre.

Ce que prouve cet épisode où Mahomet ordonne à ses fidèles de toujours tourner le dos à Jérusalem c’est que cette ville plurimillénaire était entièrement juive lors de la vie de Mahomet entre 570 et 632 de l’ère chrétienne ! Aucune trace d’un peuple palestinien « arabe » à l’époque du Prophète !

En fait, le peuple qu’on appellera « les palestiniens » depuis que la Terre d’Israël fut rebaptisée « Palestine » par les romains étaient les Juifs vivant sur ces terres depuis des millénaires et ce jusqu’au début du XXème siècle et l’arrivée des populations arabes émigrées des pays voisins, attirées par l’expansion économique créée par les Juifs.

Aucune présence séculaire d’arabe pendant plus de 3000 ans en Palestine. Aucune source historique qui démontrerait un début de preuve que la Palestine fût arabe.

Les intrus, les « envahisseurs » sont bien les musulmans qui conquirent Jérusalem momentanément et en furent chassé par les croisés. Mais de tout temps, à toute époque les Juifs vécurent là.

En 2001, ce n’est pas moins une délégation de 500 dignitaires des différentes églises chrétiennes qui se rendirent en Terre sainte, à l’occasion du millénaire des Croisades, pour demander pardon au peuple Juif pour les massacres perpétrés par les Croisés. Preuve supplémentaire de la présence majoritaire des Juifs en Terre sainte lors de croisades…

Intrus encore et envahisseurs étrangers attirés par les emplois créés par les Juifs au début du XXème siècle…

Revenons donc à nos « musulmans de France » qui distillent leur mensonge à des fins propagandistes. On y apprend que « la plupart des prophètes y vécurent, la gouvernèrent ou y prièrent ». Certes ceci est vrai si on rétabli la vérité : la plupart des prophètes Juifs y vécurent ! De même Jésus, qui était Juif, y vécut également. Mais aucune trace de prophète musulman…

L’Islam a une propension à annexer l’histoire des autres peuples, et notamment les prophètes des autres religions et ainsi, puisque l’Islam décide que les prophètes Juifs sont musulmans, Jérusalem par un tour de passe devient une ville sainte musulmane…

Demain ils nous expliqueront que Rome est également une ville sainte musulmane puisque Jésus est un prophète musulman…

En poursuivant la lecture de cette réécriture islamique de l’histoire de Jérusalem on apprend que Mahomet aurait fait son fameux voyage nocturne de La Mecque à Al Aqsa. Jusque-là tout va bien mais aucun texte, aucune écriture islamique ne désigne Jérusalem comme étant Al Aqsa, désignée comme une mosquée oubliée et perdue…

Il faudra donc attendre les défaites des armées Arabes en 1967 lors de la Guerre des Six Jours, pour que cette fameuse mosquée perdue d’Al Aqsa soit retrouvée et devinez où ? A Jérusalem bien sûr !

Face à l’incapacité Arabe à détruire le nouvel Etat d’Israël, les « stratèges » Arabes créèrent ainsi le mythe d’une Jérusalem ville sainte musulmane. Mythe sans aucun fondement historique, sans aucune preuve écrite…

Donc résumons, Jérusalem n’a jamais été musulmane, n’est pas mentionnée une seule fois ni dans le Coran ni dans les Hadits, le Prophète Mahomet vexé par le refus des Juifs de se plier à son dogme ordonne aux fidèles de prier en tournant le dos à Jérusalem et Jérusalem par un coup de baguette magique islamique deviendrait une « ville sainte de l’Islam »… C’est vrai qu’en matière de religion il faut croire au miracle, mais en l’espèce la ficelle est un peu grosse.

Pourtant, ce mythe absurde sans aucun fondement va « marcher » puisqu’il est aujourd’hui communément admis partout dans le monde que Jérusalem est une ville sainte pour les trois religions monothéistes.

Cette propension à réécrire l’histoire est l’un des traits caractéristique de l’islamisme radical : on s’approprie l’histoire et les prophètes des autres religions et ainsi on annexe toutes les Terres pour en faire des terres d’Ar Al Islam, des terres musulmanes. Pas besoin d’une présence historique, juste quelques manipulations de l’histoire et le tour est joué…

J’invite les touristes européens à se rendre sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem lors des prières musulmanes, ils y verront les musulmans prier en tournant le dos à Jérusalem et au Dôme du Rocher prétendu lieux saint musulman.

En continuant la lecture, ou plutôt la réécriture de l’histoire de Jérusalem, on découvre que le Mur des Lamentations, vestige du Temple Juif, n’est en fait qu’un mûr où Mahomet (qui n’est d’ailleurs jamais venu à Jérusalem) aurait accroché sa monture… Cette réécriture islamique de l’histoire pousse encore plus loin la négation en refusant aux Juifs le caractère saint du Mur des Lamentations !

Ainsi toute la stratégie islamique est mise en évidence : négationnisme, réécriture de l’histoire à la sauce islamique, appropriation des prophètes et des lieux saints des autres religions, etc… Tout cela n’est que mensonge ! Mais le mensonge n’est-il pas une arme recommandée par le Coran lui-même pour tromper les infidèles (comprendre les non-musulmans) ?

Il est grand temps de dénoncer ces manipulations de l’histoire de l’humanité à des fins propagandistes islamiques. Aujourd’hui c’est l’histoire du peuple Juif que l’on dénie pour s’approprier la Terre d’Israël, demain ce sera l’histoire de la Chrétienté pour que l’Occident tombe aux mains de l’Islam !

L’ensemble du monde occidental a silencieusement laissé l’Islam mentir et s’approprier l’histoire par respect de la liberté de pensé. Ce faisant c’est sa propre légitimité qui sera à terme remis en cause par l’Islam.

Il est temps pour les intellectuels occidentaux et les historiens de rétablir la vérité afin que le grand mensonge islamique ne devienne pas la seule vérité tolérée…

Pour en finir avec ce Parti des Musulmans de France, les autres pages de ce site internet censé représenter les « musulmans de France » n’est qu’un ramassis de haine antisioniste et antisémite.

Parle-t-on du sort des musulmans en France ? De leur intégration ? De la création de mosquée ?

Non, la seule chose qui intéresse ce Parti c’est la détestation des Juifs et d’Israël et ce sur des pages et des pages…

Quelques autres sujets sont abordés : le Parti appelle les volontaires à servir de « bouclier humain pour l’Irak »…

Enfin, on y trouve quelques lignes savoureuses sur la laïcité qui se doit de défendre la liberté individuelle et donc de défendre le droit du port du voile ! Bien évidemment la laïcité ne peut-être qu’au service du communautarisme islamique !

Pour finir, voici un article extrait de la Charte du parti :

« 9 – LIBERATION  DE  LA  PALESTINE

Le PMF s’engage à militer pour les droits naturels du peuple palestinien, à soutenir la résistance palestinienne dans toutes ses composantes, jusqu’à la libération d’Al Qods (Jérusalem) et de la Palestine occupée. »

Messieurs du PMF si vous souhaitez réellement militer pour les droits naturels du seul vrai peuple Palestinien, il vous faudra militer pour qu’enfin le Monde Islamo-Arabe reconnaisse, comme votre Prophète Mahomet l’a dit, que cette Terre a été donnée par D.ieu lui-même au peuple Juif. Par conséquent, veuillez noter que Jérusalem a été libérée de toute autre occupation en 1967 par l’armée israélienne.

Christian De La Blatinière.
Catholique et sioniste !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Nancy VERDIER 27/11/2011 13:59


Bonjour Francis Claude, 


Il semble qu'il y ait des lenteurs dans le système. Un article placé à 13h30, ne passe pas avant 13h50. Il y a donc des petits problèmes de "vitesse" à moins que ce ne soit des tentatives de
"blocages". Bien à vous.

francis Claude 27/11/2011 13:33


nous ne pouvons visionner les commentaires????

Epicure 26/11/2011 15:09


Je n'ai même pas encore lu l'article que je prends mon clavier: à quand un Parti des Calvinistes de France et des Luthériens de France et des Juifs Orthodoxes de France avec ses corrollaires du
Parti des Juifs libéraux et des autres groupes comme les Grecs orthodoxes etc. Mais il y a déjà des associations dites CULTUELLES qui JUSTEMENT ne sont pas politiques! et qui respectent la loi de
1905 DANS LES DEUX SENS.


Il est agréable de voir enfin des excellents catholiques prendre conscience aigüe de l'antijudaisme ordinaire que véhiculent les factions de tous bords au nom d'un propalestinisme outrancier et
infondé...


D'ailleurs, le traditionnel dicton chrétien "Juif retourne-t-en dans ton pays en Palestine" correspondait bien à un "sionisme Catholique et Orthodoxe" que tout à coup la plupart de ces mêmes
semblent avoir scotomisé! Les musulmans eux se contentaient d'occuper la Palestine  d'où ils avaient chassé Byzance et de  faire des Juifs des Dhimmis.

francis Claude 26/11/2011 13:35


ce que je ne comprends pas bien c'est comment peut il y avoir un PMF??? ou est il alors classé vu les quelques informations données pat Mr Christian De La Blatiniére, pour moi ce sont des
extrémistes de la pire espéce pas de gauche pas de droite d'une idéologie hideuse: l'islam!!!!!


mais je demande qu'a apprendre!!!

YVES IMBERT 26/11/2011 12:43


Je n'entends pas de voix anti-raciste demander l'interdiction d'un tel parti alors qu'a la moindre occasion le cas du FN est remis sur le tapis avec un argumentaire de manipulation issu du même
esprit que la différence de traitement médiatique entre Nazisme et communisme ou socialisme

Claude Germain V 26/11/2011 12:20