Le parti des musulmans de France : porte-parole de la Charia en France. Par Luc Sommeyre

Publié le 11 Décembre 2012

Par Minurne- Résistance

PARTI DES MUSULMANS DE FRANCE (par Luc Sommeyre, Président des CVR)

 

Parti des Musulmans de France, bientôt 4 ans… mais plus qu'un an à attendre !

 

Ils ne voteront ni droite ni gauche. ils voteront ethnique et islamique !

Mohamed Ennacer Latrèche a su s’engouffrer dans la brèche de la double-nationalité transméditerranéenne :

 

 

  •         côté Algérie : militant islamiste, il est Secrétaire Général de la section du SNAPAP (Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique) à l'USTHB (Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene) et Vice-président de la FNES (Fédération Nationale de l'Enseignement Supérieur).

 

  •         côté France : il fonda en 1997 à Strasbourg le PMF, Parti des Musulmans de France dont il assume la présidence, pour marquer les divergences des musulmans à l’endroit du Parti Socialiste sur la question juive – le PMF, qui revendique ouvertement ses liens avec le Hezbollah et le Hamas, devenant par là une sorte de PS revu et corrigé à la mode maghrébine pour ne froisser personne.

 

Le logo du PMF n’est autre qu’un voile musulman (hijab) bleu, blanc et rouge. Il est censé « représenter Marianne ». Sans visage bien entendu. Islam oblige.

 

 

La conception d’un logo et l’utilisation de symboles n’est jamais anodine. Nous voyons bien là que la question du voile islamique est avant toute chose, une revendication ethno-religieuse qui induit une stratégie prosélyte.


Nous avions pu savourer lors de leur manifestation (autorisée) à Paris le 17 janvier 2009 place de la République, leurs pancartes significatives pour la prise du pouvoir politique dans notre Pays. « Leur Pays » comme ils disent, emboîtant le pas à leurs doublures sévissant en Belgique.  Preuve s’il en est que la stratégie islamique est coordonnée et globale au sens anglais du terme, c’est-à-dire MONDIALE.

 

Depuis la Presse n'a pas parlé une seule fois du PMF. Un parti politique « dormant ».

 

Eu égard aux opportunes subtilités susdites « qui contentent tout le monde et ne blessent personne » (le PS à la mode maghrébine) attendez-vous à voir apparaître des membres et des sympathisants du PMF en 2014 sur des listes de candidats aux Municipales.

 

Finalement me direz-vous, on sait à quoi s’attendre avec ces gens-là. Vous ? – peut-être. Mais quid de l’immense majorité des Français abrutis par la propagande boboïste diffusée en boucle, qui vont admettre, voire « reconnaître » (un arrière-goût de repentance si vous me suivez) que ces Chances pour la France comme on nous disait un temps, ont droit à être représentés au sein de nos Communes, se voilant la face sur leurs desseins avoués ? Là, c’est d’une burqa dont il s’agit !

 

Islam en France, charia pour tous !

 

Des gens du PMF, du moins ceux qui possèdent la nationalité française – pour le moment – se retrouveront sans nul doute sur certaines listes aux élections municipales de 2014. Celles et ceux qui y porteront leur nom (on ne peut pas encore couvrir son patronyme du niqab de l’anonymat !) seront – ou plutôt « sont » – déjà identifié(e)s. Finalement, ils ne nous intéressent pas. Dans l’immédiat.

 

…car il y a PIRE et plus dangereux !

 

Les politicards dhimmis, de quelque parti que ce soit, qui inscriront sur leur liste le nom des ennemis déclarés de notre Pays ne pourront faire croire plus avant à leur innocence béate sous couvert de la sacro-sainte ouverture à l’autre. Ces futurs cadis qui rendent possible la « République islamique de France » portent une responsabilité bien plus grande encore que les islamistes qui se déclarent ouvertement nos ennemis et vont peupler les flancs des chevaux de Troie électoraux en 2014.

Au moins, les islamistes, eux, disent clairement ce qu’ils veulent. Et nous voilà avertis !

 

Peu avant le 1er tour de scrutin des Municipales de 2014, les collaborateurs islamocrates seront mis au grand jour, au vu et su de tous leurs électeurs, par tous moyens, preuves à l’appui, dossiers sortis.

 

Que cherchent donc la plupart de nos édiles ? – à se cramponner au fauteuil où ils sont assis ou à chasser de leur canapé ceux qui s’y trouvent installés, dans le but exclusif de prendre leur place. Je dis « la plupart », car je veux croire encore qu’il en est quand même dont l’œil est dessillé.

 

 

Tenez : si un candidat  me disait « votez pour moi, ça me procurera de nombreux avantages », à coup sûr mon suffrage se porterait sur lui ! Mais Diogène de Sinope a disparu et le Cynisme est (officiellement) fort mal vu de nos jours. Pour autant, « la politique » est un métier. Il faut savoir le raisonnement juridique, avoir une vision globale de l’économie et des finances publiques, être nanti d’un bon esprit de synthèse pour appréhender les besoins réels de son électorat (que j’appelle « clientèle ») pour y répondre par des décisions appropriées, etc. Donc, il est parfaitement logique et fort moral que les politiciens soient payés en retour voire grassement rémunérés en conséquence. Cela ne me choque nullement !

 

Pour autant, combien de nos politiciens, paradant tels des canards de concours dans la pourpre et les ors de l’Assemblée Nationale, du Sénat, des Conseils Généraux ou des Mairies auraient réussi leur CAP ?

 

En raison de la crise systémique – ça fait longtemps qu’on n’en n’avait pas parlé, de celle-là ! – dont il ne nous appartient pas ici d’analyser les causes, quand bien même en subissons-nous les effets, les partis politiques conventionnels (les gênes qui constituent ce « mème » comme dirait Howard Bloom, qu’on appelle Le Système) les partis conventionnels donc, ne peuvent trouver aucune solution durable et efficace pour sortir l’économie planétaire du marasme dans lequel elle plonge un peu plus chaque jour, sous peine de s’autodétruire. François Mauriac avait fort bien cerné la quadrature du politicien : « en politique, chacun est enfermé dans la matière de son parti » disait-il avec pertinence.

 

On assiste donc de par le monde à des tentatives de toutes sortes pour réanimer le cadavre et à des piqûres pratiquées sur une jambe de bois. Des promesses de déclaration de guerre aux guerres elles-mêmes, en passant par l’institutionnalisation de manifestations sportives mercantiles, les jeux télévisés, les grandes causes humanitaires et autre nobles préoccupations, tout est bon pour détourner l’esprit de l’homme des problèmes de fond. De là à penser que le Dieu du Système est une autruche géante…

 

Là non plus, nous n’aurons pas l’outrecuidance de nous ériger en analyste de ce maelström où nous tournoyons toujours plus vite, pour la bonne raison que Le Système est beaucoup plusque la masse des individus qui le composent (je parle des Grands Décideurs) et échappe à leur contrôle.

 

« Comment ! Vous prétendez vouloir combattre la subversion qui va nous détruire – représentée aujourd’hui par l’islamisme – et vous perdez en digressions politico-philosophiques ? Nous voilà bien éloignés de la préoccupation des CVR » me direz-vous. – Pas du tout !

 

Comme nous le disons continuellement, il n’est pas d’action efficace, pas de campagne bien orchestrée sans connaissance approfondie du terrain et des acteurs ennemis. Il en est de même de l’analyse des motivations de l’adversaire et de l’étude de son état d’esprit le plus objectivement possible et sans nous référer à notre propre système intellectuel.

 

Regardons l’échelle du temps. L’islam est né en 622 de notre ère. Le christianisme, apparu en l’an 0 a priori, a donc 622 ans d’avance « historique » sur l’islam.

  • Reportons-nous 622 ans en arrière, à la fin du XIVème Siècle. Les procès de l’Ordre du Temple étaient encore dans toutes les mémoires. L’Inquisition venait de s’achever, remplacée par les Tribunaux ecclésiastiques qui en avaient conservé nombre d’us et de coutumes. De longues périodes d’obscurantisme dogmatique et de contraintes aveugles à l’endroit des individus s’en suivirent. Les « guerres de religion » prirent ensuite naissance au milieu du XVIème Siècle avec le massacre des Huguenots à Wassy par le Duc de Guise, et se poursuivirent jusqu’au XVIIIème, jusqu’à l’Édit de Versailles.

  • En Arabe, guerre de religion se dit djihad (جهاد). Nous sommes en 2012. Nous ne sommes « qu’en » 2012… Si l’on projette l’histoire du Monde occidental sur le Monde musulman, on en a encore pour… 400 ans !

Quoi qu’il en soit, regardons les choses en face. Et consolons-nous si l’on veut avec le paramètre de l’accélération de l’Histoire. Mais surtout, NE NOUS FAISONS PAS D’ILLUSION : la lutte sera longue. Très longue. Un jour (n’étant pas extra-lucide, je ne saurais vous dire « quand ») le sang coulera à flots. Dans quelques mois ? Dans quelques décennies ou dans un siècle ? Je l’ignore. Mais c’est dans l’ordre des choses. – « Peut-être plus vite que vous le pensez ! » – Je partage malheureusement votre crainte…

 

Alors, pour demeurer pragmatiques, concentrons-nous sur « notre petite période », celle que nous contrôlons. Ou que nous pensons contrôler. La vie des générations futures dépendra de notre aptitude à vaincre. Nous sommes sans doute dépourvus de la foi des Chevaliers du VIIIème siècle… Mais les troupes françaises d’alors se battaient avec des épées et des fourches. À l’inverse, nous possédons des forces de contre-attaque redoutables. Ça, les Occidentaux l’ont bien compris. Un peu trop peut-être.

 

Et dans « notre petite période » nous devons focaliser nos efforts sur 2013 et 2014. Certes, il nous faut veiller au quotidien à désamorcer les pièges qui poussent comme champignons à l’automne : cette multiplication des bases subversives que constitue cette noria d’écoles coraniques et de lieux de réunion dirigées par les stratèges salafistes et leurs exécutants. Notre attention ne doit pas se relâcher un instant. C’est bien la mission que nous nous sommes confiée. Nos techniques sont simples, efficaces et éprouvées. Nos Cadres locaux (Secrétaires Départementaux) et régionaux (Chefs de Zone) sont fort instruits en la matière et habiles à les mettre en œuvre. L’achèvement de nos structures opérationnelles est imminente.

 

Les Comités de Vigilance de la République ont entamé une tâche essentielle, un travail ingrat, certes moins « confortable » que le maniement d’un ordinateur jusqu’à l’usure des touches de son clavier. Mais un travail d’autant plus rapide, simple et efficace, que des Patriotes nous rejoignent chaque jour, assimilent nos stratégies et suivent les CONSIGNES STRICTES qui leur sont communiquées.

 

Le maillage CVR du territoire national se tisse de jour en jour. En Métropole et en Outre-mer. Nos Chefs de Zone et Secrétaires Départementaux sont des personnes expérimentées qui possèdent parfaitement les techniques du renseignement opérationnel.

 

Les CVR ne sont pas une organisation de masse, car ils sont « fondus dans la masse ». Les réunions ne s’organisent pas autour d’un thème mobilisateur avec fanfares et lampions. Les réunions se font par petits groupes. Les contacts sont individuels. Presque anonymes. De nouveaux Membres se préparent tous les jours à pénétrer les tentacules de la Pieuvre Verte pour accomplir en son sein des missions de première importance. Ils y rejoindront d’autres Patriotes déjà en place mais ne les connaîtront jamais.


Dans de nombreuses réunions amies ou ennemies, plusieurs de nos Membres assistent simultanément et participent à leurs travaux. Mais ils confondent toujours leurs Camarades avec « ceux d’en face » car ils ne se sont jamais vus et ne sont pas amenés à se rencontrer.

 

Les CVR sont cette Armée de l’Ombre de Françaises et de Français qui ne se rendront pas et qui jamais n’enfreindront la Loi ni la Constitution d’aucune manière, pour autant que l’ordre de l’état, même bafoué, soit assuré.

 

Bien sûr nous continuerons à communiquer sur l’Internet. Pour la partie émergée de l’iceberg.

 


Luc Sommeyre

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

jpb 11/12/2012 14:00


parti des musulmans en France et non de France.

Epicure 11/12/2012 13:19


Dans une République Laïque c'est en effet une absurdité antinomique.


Mais Dieudonné a bien présenté un Parti antisioniste EN FRANCE.......(????)


Le Premier Amendement est idéalement idéal, mais, appliqué, sans l'exigence d'Argumentation Cohérente,  il devient ingérable de facto. Aussi bien aux USA qu'en Europe.


Pourtant la libre expression des convictions, fussent-elles délirantes est un apriori de la pensée démocratique. Autant qu'on puisse admettre aujourd'hui la Santé Mentale des délirants
paranoïaques politiques ou non.(???)


Ainsi pourquoi un Parti Nazi serait-il interdit puisque le Communiste ne l'est pas? Sans parler des idéologies vertes...brunnes....aussi inconséquentes .


La démocratie n'en est pas à une contradiction près....

Apostat-kabyle 11/12/2012 12:45


Je ne suis pas juriste et je me pose juste une question: ce parti est-il légal? Autrement dit, est-ce qu'on a le droit, en France, de constituer un parti politique basé sur un dogme religieux? Si
c'est non, il faut d'urgence intenter une action en justice.

Epicure 11/12/2012 12:24


faut pas déconner: vous franchouillards, vous pouvez encore voter et envoyer cette chienlit à la niche. Alors mobilisez vous votez et/ou sortez dans la rue.....assi"gez vos maires députés et
sénateurs au lieu de protéger vos "émargements" et "privilègers"...Car trop nombreux sont ceux qui en ont et gardent leurs hochets....


D'ailleurs, les électeurs n'ont qu'à arrêter de laisser passer la gauche (MLP) et de favoriser la droite molle qui leur convient tant et se plaindre ensuite dans les dîners en ville de toute
cette chienlit qui baisse son froc devant les ismlamistes

philo 11/12/2012 12:14


Ne nous faisons aucune illusion, la France suit de très près la Belgique qui aura le privilège d'être le premier pays en Europe à avoir
élu des islamistes. Dans les mois et les années à venir la charia va enfin pouvoir être mise en place à Bruxelles et le djihad lancé contre nos amis belges récalcitrants à l'islamisation de
leur pays. En France c'est uniquement une question de temps. Nous pouvons compter sur nos élus (maires, députés, ministres et président de la République) dhimmis et abjectes lèche -
babouches pour les aider. La seule condition étant qu'ils puissent conserver leurs privilèges au détriment des français. Islamisation, aucun scrupule pour nos dirigeants de tous bords, du moment
que l’auge est remplie. Ils collaborent déjà à la destruction de notre civilisation et de notre culture, comme leurs pairs en 1940. La lâcheté, la couardise et l’ignominie de la majorité de la
classe politique sont déjà relayées par les ‘’journaleux’’ socialo – bobo – islamo compatibles et défenseurs de la ‘’bien pensance’’. La
phase finale étant l’autocensure des ‘’merdias’’, qui abouti à l’abrutissement des masses et le maintien dans l’ignorance de ce qui nous
attend. Ce sont ceux que nous élisons et auxquels nous faisons confiance qui nous trahissent et nous enc……  sans aucun scrupule. Ils ont raison, puisque nous en redemandons !


France, il est déjà trop tard, le rouleau compresseur est lancé, le désastre sera pire que le nazisme.


 


 

Epicure 11/12/2012 11:37


Je n'ai pas tout lu...fatigue...(!) mais la dernière fois qu'un peuple/ pays /idéologie a voulu conquérir le monde, c'était avec monsieur Hitler et L'URSS......Vous avez vu le franc succès?


je souhaite bien du plaisir aux Musulmans.......On risque de les voir saigner beaucoup les dix prochaines années...