Le parti libéral démocrate dit NON au nouvel aéroport

Publié le 2 Décembre 2012

Le Cercle des libéraux

Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault tente un passage en force pour détruire l’aéroport de Nantes-Atlantique et le reconstruire bien plus loin du coeur de Nantes. Cette opération estimée à 560 millions (probablement beaucoup plus) vise à récupérer les terrains actuels au profit d’une opération de spéculation immobilière. Si son intérêt économique était réel, elle ne serait pas financée par l’argent public à hauteur de 40 % au bas mot.
L’aéroport actuel permettrait d’accueillir aisément 1 million de voyageurs supplémentaires par an avec des aménagements raisonnables.

Des aménagements dans les protocoles d’approche des pistes, combinés avec la baisse régulière du niveau de bruit émis par les avions, permettront de réduire à moindre coût l’exposition au bruit de la population du sud Nantais actuellement concernée par les nuisances sonores de l’installation actuelle. Des aéroports comme celui de Genève, San Diego ou Gatwick ont une envergure internationale et un trafic bien supérieur avec une taille similaire et une seule piste.
Nous désapprouvons les méthodes des contestataires les plus radicaux et préconisons la poursuite des actions en justice. D’ailleurs, nous nous félicitons de l’augmentation de l’indemnisation de nombreux propriétaires agricoles expropriés par le tribunal de Grande Instance de Nantes. Mais aux conditions actuelles, nous disons NON au nouvel aéroport.

http://www.partiliberaldemocrate.fr/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article